Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHubble Bubble › Hubble Bubble

Hubble Bubble › Hubble Bubble

cd | 15 titres

  • 1 Big star rollin
  • 2 Look Around (I Was Upset) 1:31
  • 3 New Promotion
  • 4 I Wanna die (But not right now)
  • 5 San Fransisco
  • 6 Little Jeanie
  • 7 Freaks...Out!
  • 8 Sweet rot
  • 9 New direction
  • 10 Born a Woman
  • 11 You'll be the One
  • 12 My Cadillac
  • 13 I'm not like everybody else
  • 14 Pogo Pogo
  • 15 Pogo Pogo (Take2)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Strawberry Records, Bruxelles, Belgique

line up

Alan Von Bür (chant, guitare), Dee Massart (basse, chant), Roger Junior (batterie, chant)

chronique

Styles
punk

N’en déplaise à certains, Plastic Bertrand n’était pas un punk d’opérette, à ses débuts du moins et surtout pas lorsqu’il officiait comme batteur, chanteur, compositeur, sous le nom de Roger Junior dans un combo du nom de Hubble Bubble. Bien que crée au débuts des 70’s, le trio sortira son premier disque en 77; et quel disque ! Vous trouviez les Sex Pistols bordéliques ? C’est que vous n’avez pas écouté celui-ci et ses sonorités de grille-pain. Car si l’écriture reste fidèle aux canons du punk 77, soit un rock’n’roll joué vite avec un son plus gras, les Belges se dévoilent plutôt audacieux avec des vocaux complètement barrés, limite sauvages (‘Sanfranciso', 'Little Jeannie'), des guitares grésillantes, et une production plutôt étonnante, tout sauf fluide, qui planque les vocaux au second plan, propose un son de batterie assez ramollo, tellement sec parfois qu’on croirait à une boîte à rythmes (‘Sweet rot', 'New direction’) paraissant évoluer tout seul dans son coin, un grain volontiers irritant…Une forme de punk à la limite de l’indus ? Faut pas déconner mais on n’est pas toujours si loin de Chrome ou Big Black dans l’attitude bien que ces ‘similitudes’ soient totalement fortuites à mon avis. Toujours est-il que ces éléments parfaits pour la soupe au bordel fonctionnent à 100% et que ce disque râpeux à souhait, pas toujours évident à la première écoute, se révèle une vraie bombe d’audace pour l’époque. A se demander pourquoi ils ne sont pas davantage cités; pourtant à parcourir le petite manuel du punk rock, Hubble Bubble y colle bien davantage que des formations telles que les Clash ou Xray Spex (malgré tout l’amour que je porte à ces groupes, qu’on ne se méprenne pas) dont les albums sonnent propres à côté des sonorités stridentes et déjantées des Belges (qui n’hésitent pas à proposer deux prises du même titre en guise de conclusion). Il est certain que nos lascars ont moins le sens du hit qui tue (même si leurs mélodies demeurent très correctes) mais ils compensent largement en folie et en bruit, sans compter la bonne vieille poisse de derrière les fagots (le bassiste qui se tue en revenant de répétition, Roger qui s’en va solo…). Culte.

note       Publiée le dimanche 12 novembre 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Hubble Bubble' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hubble Bubble"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hubble Bubble".

ajoutez une note sur : "Hubble Bubble"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hubble Bubble".

ajoutez un commentaire sur : "Hubble Bubble"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hubble Bubble".

Twilight › mardi 14 novembre 2017 - 09:44  message privé !
avatar

ah oui, pas faux.

Note donnée au disque :       
bubble › mardi 14 novembre 2017 - 09:29  message privé !

oui pour le son/prod etc .. mais je perçois une sorte d'humour sous-jacente qui m'y fait penser.

Twilight › lundi 13 novembre 2017 - 15:43  message privé !
avatar

Je trouve quand même Hubble Bubble plus grinçante et (faussement ?) bordélique...

Note donnée au disque :       
bubble › lundi 13 novembre 2017 - 09:29  message privé !

on est pas loin des Damned quelque part ..