Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNThe New Creatures › Cunning, baffling, powerful !

The New Creatures › Cunning, baffling, powerful !

cd | 9 titres

  • 1 I love you (feels like death)
  • 2 Love in your hand
  • 3 Faith
  • 4 All I've learned (is wrong)
  • 5 My muse
  • 6 Xuxa's birthday
  • 7 My child queen
  • 8 A story in the making ( I break the sword)
  • 9 Basket

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

No Mystery, New-York, USA

line up

Mark S. Walsh (chant, basse), K.Tiger Köehn (batterie), Johnathan Mooney (clavier), Bret Levitt (guitare)

Musiciens additionnels : Susan Mitchell (violon), Julia Kent (violoncelle)

chronique

A priori, il n’y a rien à reprocher aux New Creatures quant à leur intention de produire un gothic rock volontairement sophistiqué et classieux. Si l’on mêle aisément la culture gothique au romantisme, ces musiciens font partie de ceux qui souhaitaient l’incarner au plus près. Ils travaillent donc presque comme un orchestre partagé entre instruments rock traditionnels et apports classiques (violon, piano, violoncelle avec Julia Kent, excusez du peu...) avec des structures subtiles, soignées, mouvantes. Aucune linéarité dans leur écriture, le combo alterne moments de recueillement nocturne et accélérations plus électriques, lignes délicates et obscurité marquée. Un parfait tableau. Trop parfait à mon goût. Bravo à eux qui ne singent personne, cherchent à développer une approche personnelle, mais à trop polir le joyau, n’y perdrions-nous pas l’élément inspirateur essentiel, soit l’émotion ? J’exagère car ce disque inclut de fort belles réussites telles que ‘I love you (feels like death)’, le mélancolique ‘Faith’ ou encore ‘My muse’. Aucun titre n’est raté d’ailleurs et en matière de composition, tout est impeccable: les musiciens sont bons, le chanteur assure très bien, la production confirme…Question de ressenti personnel mais un peu à l’instar des Human Drama, cette façon de travailler l’émotionnel devient si parfaite et ciselée qu’on en perd son aspect direct, ceci d’autant plus que les chansons sont parfois assez longues (trois frisent les dix minutes), un peu trop à mon sens, diluant l’essence de base. Niveau atmosphère, ‘Cunning, baffling, powerful’ tient totalement ses promesses mais ceci au détriment de la mélodie et de l’énergie sur le moyen terme. Je regrette d’ailleurs de ne pas parvenir à m’immerger davantage dans une musique que l’on sent sincère et travaillée mais justement s’il y a bien un domaine avec lequel il est impossible de tricher, c’est bien celui du ressenti et à force, je m’ennuie un brin. À trop vouloir bien faire…

note       Publiée le lundi 9 octobre 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Cunning, baffling, powerful !' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cunning, baffling, powerful !"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cunning, baffling, powerful !".

ajoutez une note sur : "Cunning, baffling, powerful !"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cunning, baffling, powerful !".

ajoutez un commentaire sur : "Cunning, baffling, powerful !"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cunning, baffling, powerful !".

Richard › lundi 9 octobre 2017 - 18:27  message privé !

Ouh là, ce disque ne me rajeunit vraiment pas. Un de mes premiers achats chez feu Darkside à Bourg-en-Bresse. Je me souviens juste d'un ennui mortel...réécoute ce jour et parfois rien ne change. Ennui mortel.

Note donnée au disque :