Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVemod › Venter på stormene

Vemod › Venter på stormene

cd | 4 titres | 44:49 min

  • 1 Venter på stormene [13:06]
  • 2 Ikledd evighetens kappe [09:25]
  • 3 Altets tempel [12:51]
  • 4 Å stige blant stjerner [09:27]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré sur un 8 pistes à la Red Cave entre 2008 et 2011. Masterisé par E. Blix et Kristoffer Vansvik. Produit par Vemod.

line up

Åsli (guitare, basse), E. Blix (batterie, voix)

remarques

Sorti en cd, cassette, vinyle, fichiers numériques téléchargeables.
Illustration par Ann-Kristin Dahlberg.

chronique

Vemod est un groupe norvégien, il y a une aurore boréale certifiée sur l’album qui l’atteste. Voilà, cinq boules ! Quoi ? Faut que je développe ? Ach. Bon, allez, je craque les doigts, je regarde en l’air, j’inspire des flocons de neige, je visualise Saint Varg au-dessus de ma tête et je fais un grand OH avec la bouche, les narines dilatées. Il y a plusieurs indices dans cette phrase pour vous présenter Vemod, saurez-vous les trouver ? Hum ? Comme je suis gentil, je donne les soluces. Et de 1 : flocon. Oui, même s’il fait chaud, ceci est de la musique froide, et même si elle est froide, elle a comme, chez moi, un effet de torpeur propre à cette drôle de fièvre qui saisit Vitalis alors que Rémi le secoue et lui dit : « non, Vitalis, ne t’endors pas ! Si tu t’endors, tu vas mourir ! ». Las, le vieux claque, le petit singe et le caniche aussi, avant ou après je sais plus, ils se font bouffer, ils crèvent de maladie, toute la beauté du monde s’effondre et nous voilà comme deux ronds de flans devant l’étendue de la steppe, la forêt hostile qui fut jadis chantée par Jack London sous d’autres cieux tout aussi agressifs, n’acceptant l’être humain qu’à la condition de sacrifices et de travaux littéraux sur lui, consistant à bouffer des rennes et de se couvrir de leurs peaux, ainsi que de leurs cornes comme en atteste les vieux manuels qui prennent la poussière depuis que vous avez repiqué, puis arrêté cette licence d’histoire. 2e indice : « Varg ». Car qui dit « black atmo » voire « atmonoir » dit forcément « Neandertal aux yeux non marrons », enfin, euh, je voulais dire « inspiré directement des travaux hypnotiques de ce nordique un peu tendu, parfois ». Le résultat sonore, au bout du compte, c’est celui qui vous porte, emporte, c’est du black metal qui devient ambient à force de manier les blast beats comme on écoute des galops au loin, c’est la chasse qui vole au dessus des damnés, au dessus des clairières et qui vient ramasser les innocents, c’est une berceuse où les voix et les guitares et la batterie ne forment plus qu’une voix, devenue abstraite, hors du temps et des formes car c’est mon imaginaire qui le veut bien. Vemod, en sorte, c’est de la musique atmosphérique de première qualité, sombrexo-récurante, pulvérulente, liquide ou crémeuse, parfaite pour les introspections, d’une beauté qui se dévoile et se redévoile à chaque écoute, à chaque fois que je ressors ce disque et que je m’y abîme, comme à l'occasion de sa réédition en juillet 2017 chez Prophecy. En somme, Vemod est le compagnon idéal pour toute chute interne, repli du monde en origami, il a la forme d’un flocon, d'une branche gelée, d’une mare noircie par le froid, c’est au fond, là-bas, là où les traces ne restent plus, et ce n'est sûrement pas là-bas que je passerai mes vacances d’été. Trop de moustiques.

note       Publiée le lundi 28 août 2017

partagez 'Venter på stormene' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Venter på stormene"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Venter på stormene".

ajoutez une note sur : "Venter på stormene"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Venter på stormene".

ajoutez un commentaire sur : "Venter på stormene"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Venter på stormene".

Rastignac › mardi 29 août 2017 - 08:21  message privé !
avatar

Je préfère les oeufs mollets.

(NB : faut que je dorme, vraiment).

Note donnée au disque :       
nicola › mardi 29 août 2017 - 08:07  message privé !

Rastignac, j’ai hésité : je me suis demandé si c’était un jeu de mot laid ou non.

born to gulo › mardi 29 août 2017 - 08:00  message privé !

Lookalike Ride the Lightning, un peu... Sinon, j'avais essayé, aguiché par le nom du groupe, le lable, la pochette, pas accroché ; renterai peut-être plus attentivement.

Rastignac › lundi 28 août 2017 - 20:43  message privé !
avatar

Un vermod acheté, un verdouble de vermouth offert pour vos bons soins orthographiques Herr Nicola ! :-) ps : sinon, aucun lien, à part que ça veut dire "mélancolie" me dit google.

Note donnée au disque :       
nicola › lundi 28 août 2017 - 20:36  message privé !

Vemod… un lien avec le premier album d’Anekdoten ?