Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecroblood › Collapse of the human race: The evil to destroy evil

Necroblood › Collapse of the human race: The evil to destroy evil

cd • 10 titres • 44:55 min

  • 1Intro02:28
  • 2Through limitless abysses04:57
  • 3Evil against evil04:02
  • 4Sons of genocide04:44
  • 5Glorification through destruction04:16
  • 6Essential collaspe03:01
  • 7Baptised by devil's cum03:45
  • 8Sadistik hunt05:33
  • 9Operation gomorrah04:56
  • 10The omen07:23

line up

TerrorReign (chant, basse), Exekvtion (guitares), Bastial Desekrator (guitares), Rimmon (batterie)

remarques

chronique

Voilà un album qui était attendu depuis longtemps ! Enfin nous le tenons ce premier album de Necroblood ! Cela faisait quand même 4 ans que je les avais découverts, sur scène. Après divers festivals et seulement à leur actif des démos et EP, ce "Collapse of the human race" est là pour nous donner un témoignage longue durée de la brutalité de ce groupe parisien. Sur près de 45 minutes, ce disque nous fait l'étalage du savoir-faire des français et ça fait super mal. Sérieux, on ne peut pas être déçus à l'écoute de cet album. Il est direct, sans fioritures, avec une production énôôôôôôrme et des compositions qui te pètent à la langue, avec ce qu'il faut de changements de tempos, de parties, mais toujours dans cet objectif de te défoncer la gueule ! Et quand je parle de défonçage en règle, je parle d'influences comme Archgoat, Revenge (ce besoin de toujours vouloir annihiler TOUT - enfin bon, vous avez compris, je ne vois fait pas un dessin), Blasphemy, Mortician (mais en mode naturel, sans le côté mécanique), Incantation, Angelcorpse, Black Witchery ou même Impaled Nazarene (ce final monumental sur "The omen" rappelant tellement le "Ugra-karma" des finlandais !), là tout de suite, on fait moins les malins ! J'y vois même des petites traces d'Inquisition dans certaines structures, comme par exemple sur "Sadistik hunt". Les vocaux sont terribles passant de l'ultra-guttural style Mortician aux cris à la Helmkamp avec une facilité déconcertante, et surtout pour un résultat imparable ! C'est pour moi le réel point fort de l'album. Ils te font ressentir la haine et la destruction totales de tout opposant ! Ne cherchez pas la finesse ici, tout est fait pour te décalquer la gueule du début à la fin. Il n'y a aucune baisse de régime et ce qui m'a plu, c'est qu'on n'a pas besoin de plusieurs écoutes pour se rendre compte du génie de cet album. Les morceaux ne sont pas alambiqués ou techniques. Ici, c'est du death metal qui te prend direct aux tripes et qui ne te lâche plus, avec une pointe de diversité pour ne jamais tomber dans la lassitude. On a même un p'tit instrumental ultra-lourd en plein milieu, "Essential collapse", histoire de te laisser le temps de respirer ou d'avoir une once d'espoir de survie avant que "Baptised by devil's cum" ne vienne remettre les pendules à l'heure !! Vraiment, pour moi, il s'agit pour l'instant de l'album de l'année en metal extrême, point barre ! Ça valait le coup d'attendre !

note       Publiée le dimanche 20 août 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Collapse of the human race: The evil to destroy evil".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Collapse of the human race: The evil to destroy evil".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Collapse of the human race: The evil to destroy evil".

Raudus › vendredi 31 mai 2019 - 14:28  message privé !
avatar

Ah, faut reconnaître... *burp*... c'est du brutal!