Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMalditos › Malditos

Malditos › Malditos

lp | 6 titres

  • 1 La nuit noire
  • 2 Spectre
  • 3 Ne dit rien
  • 4 Burning eyes
  • 5 Seance
  • 6 Requiem pour un con

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Kempton House Studio, USA

line up

Cynthia Mansourian (chant, percussions), A.Zevallos (synthé), R.Szell (synthé, bandes), S.Brown (guitare, samples, boîte à rythmes)

chronique

Aimez-vous les pots-pourris aux mille saveurs ? Alors voici: un groupe américain au nom espagnol qui chante en français en développant des ambiances arabisantes dans sa musique. Il s’agit de Malditos, ex-Swann Danger (que je me dois de chroniques en ces pages), un combo à la démarche assez atypique. Issu de la scène deathrock, il en garde quelques stigmates notamment dans le son des guitares, la manière de poser le chant et les thèmes sombres mais il est clair que le but est d’aller au delà. Les morceaux sont longs, prennent le temps d’installer des ambiances…On se sent vraiment dans le trip assis dans un cercle d’arbres ou de rochers en plein désert avec le ciel étoilé au dessus de la tête, un pauvre feu aux flammes tremblotantes, assis en rond pour partager une forme d’extase commune, mystérieuse, un peu inquiétante même. Cette immersion mystique, ce sont les percussions qui s’en chargent, imperturbables, mâtinées de sonorités orientales; elles posent le cadre comme les gardiennes du temple…Pas question d’accélérer si le pouls s’emballe, c’est à l’auditeur de gérer ça, de ne pas la laisser la panique le gagner. D’ailleurs, les pics sont fugaces, le climat reste sombre, tendu, gonfle parfois comme une vague noire mais n’exorcise rien. Voilà qui permet de mieux se laisser emmener par le chant de sorcière de Cynthia Mansourian, puissant, légèrement incantatoire mais étrangement rassurant de par sa force. Entre les morceaux, deux courts interludes aux nappes pesantes, histoire de rappeler que ce genre d’expériencece n’est pas à la portée du citoyen lambda. En guise de conclusion, une reprise de Gainsbourg, franchement étonnante avec ses percussions orientales et son atmosphère rituelle aux relents psychédéliques glauques. Maudits ? Et pourtant, Dieu qu’il est bon de les rejoindre, ces musiciens, et de se couler dans cette transe nocturne aux limites d’un monde dans lequel on hésite à s’aventurer, sans cesse au bord du bad trip…

note       Publiée le jeudi 10 août 2017

partagez 'Malditos' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Malditos"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Malditos".

ajoutez une note sur : "Malditos"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Malditos".

ajoutez un commentaire sur : "Malditos"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Malditos".