Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLydia Lunch & Cypress Grove/ Spiritual Front › Twin Horses

Lydia Lunch & Cypress Grove/ Spiritual Front › Twin Horses

cd | 10 titres

  • 1 Death Is Hanging Over Me
  • 2 Unholy Ghosts
  • 3 Rising Moon
  • 4 Put You Down
  • 5 Hotel California
  • 6 Buried Friend
  • 7 My Love Won't Fade
  • 8 My Name Is Written In The Ashes Of Mouraria
  • 9 Dear Lucifer
  • 10 L.O.V.E. Machine

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Lydia Lunch (chant, guitare), Cypress Grove (guitares, basse, chant)/ Simone H. Salvatori (chant, guitares, percussions)

Musiciens additionnels : Mick Cozens (guitare, harmonica), Philippe Petit (clavier), Willie Love(percussions), Suzie Stapleton (choeurs), Jeff Zentner (banjo, mandoline) / Massimo Guerra (trompette, cor, alto), Riccardo Galati (guitares, basse, percussions), Fabio Colucci (guitare, choeurs, programmation), Jordan Reyne (choeurs)

remarques

Le titre 1 est une reprise de Nikki Sudden, le 5 des Eagles et le 10 de W.A.S.P.

chronique

Inattendus parfois, ces splits; je n’aurais imaginé un album groupant Lydia Lunch et Spiritual Front…Quoique, la Prêtresse de la No Wave étant accompagnée de Cypress Grove, la démarche n’est plus si étrange. Ce dernier, spécialisé dans le blues et le folk lo-fi, est un collaborateur régulier, le duo ayant déjà sorti deux albums, sans compter un hommage à Jeffrey Lee Pierce; sa patte folk s'inscrit donc largement dans le projet. Bref, les deux 'groupes' naviguent chacun leur tour entre reprises et compositions propres. Lydia et Cypress ouvrent les hostilités pour un set de cinq chansons dans un registre blues hanté aux relents de fumée, de whisky et de bars sombres. Le jeu de guitare prédomine, divisé entre l’acoustique et quelques slides glauques pour l’ambiance, le tout complété discrètement de divers apports (on reconnait notamment un autre collaborateur, Philippe Petit, au clavier). L’entrée, une reprise de Nikki Sudden, se présente étonnamment comme un duo vocal entre Lydia Lunch et son guitariste, l’ambiance en frise presque un dark folk tranquille. Rien à voir avec la suite renouant avec des ambiances cabaret blues hantées déjà explorées par Madame de par le passé mais version ville fantôme cette fois-ci (‘Unholy ghosts’). Son timbre noirci par les années d’excès prend tout son sens, une pièce comme ‘Rising moon’ évoluant comme une sorte de valse au ralenti entre relents d’opium et d’alcool, idem pour ‘Put you down’ avec la vieille maquerelle aguicheuse en personnage invité de cet improbable western barré sur fond d’harmonica funèbre. Mais la vraie surprise, c’est la méconnaissable reprise de ‘Hotel California’ qui se mue en une pièce terrifiante et angoissante bien éloignée du groove des Eagles. Spiritual Front reprend le flambeau avec son folk spaghetti triste aux influences Ennio Morricone (les cuivres) avec de belles réussites (‘My name is written in the ashes of Mouraria’, ‘Buried friend’). L’Italien s’offre même un morceau plus ouvertement gothique avec ‘Dear Lucifer’ en surprenant par ses vocaux proches de Marilyn Manson sur le refrain. Où il se plante en beauté, c’est avec ‘My love won’t fade’ rythmé par une vilaine boîte qui confirme un feeling trop pop pour être honnête. La faute de goût du disque à mon sens. Il se rattrape avec sa cover improbable de W.A.S.P., méconnaissable dans son habillage folk acoustique profond et bien plus représentative de son talent. Ce split évolue sur la complémentarité plus que la différence, comme si l’on comparait western et western spaghetti mais avec un regard romantique.

note       Publiée le lundi 7 août 2017

partagez 'Twin Horses' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Twin Horses"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Twin Horses".

ajoutez une note sur : "Twin Horses"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Twin Horses".

ajoutez un commentaire sur : "Twin Horses"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Twin Horses".