Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSol Invictus › Cruellest month

Sol Invictus › Cruellest month

cd | 13 titres

  • 1 Raining in April
  • 2 To kill all kings
  • 3 The Sailor's Aria
  • 4 Fool's Ship
  • 5 Toys
  • 6 Edward
  • 7 The Bad Luck Bird
  • 8 April Rain
  • 9 Cruel Lincoln
  • 10 Something's Coming
  • 11 Stella Maris
  • 12 The Cruellest Month
  • 13 The Blackleg Miner

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Furfeather Studios

chronique

Cruel ? Je ne sais pas mais âpre comme peuvent l’être les contours de la Grande-Bretagne…Le dix-septième album de Sol Invictus sonne en effet très anglais non dans un sens patriotique mais géographique, entre mer et roche. Sauvage, gorgé d’embruns, d’odeurs de tourbe, il se décline entre instrumentations acoustiques, rythmes martiaux et une touche sombre d’électricité. Guerrier ? Pas forcément bien que plusieurs titres puissent entraîner, rassembler les clans (‘To kill all kings’, ‘The bad luck bird’, ‘Cruel Lincoln’) car ‘Cruellest month’ est un disque de racines comme en témoignent certains arrangements, certaines instrumentations (l’apport de la flûte, du violon et de certaines percussions). De ciel également tant des chansons de la trempe de ‘April rain’ paraissent évoluer sous un horizon infini et voilé car la météo n’est jamais au beau fixe chez Sol Invictus. Mélancolie, réflexion, noirceur, inquiétude, les ingrédients habituels pour un groupe qui contrairement à ses frères ennemis (Death in June et Current 93) n’évolue nullement vers le calme, bien au contraire, tant la tension demeure présente. Voilà clairement une galette qui, si elle incarne à merveille la notion de (très) dark folk, ne propose rien de facile ni de confortable; Tony Wakeford paraît même durcir le ton, renouer avec l’aspect glauque d’anciens essais tels que ‘Lex Talionis’ avec une ambiance celtique marquée. La grisaille de ‘Cruellest month’ est celle d’avant la tempête plus que d’après orage et fait de cet enregistrement l’un des plus violents de Sol Invictus (‘La seconde partie de ‘Cruel Lincoln’ en est représentative). Tony Wakeford peut sembler un personnage débonnaire avec son humour particulier et sa courtoisie toute british, il n’en est rien en ce qui concerne sa musique et c’est tant mieux !

note       Publiée le mardi 1 août 2017

partagez 'Cruellest month' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cruellest month"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cruellest month".

ajoutez une note sur : "Cruellest month"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cruellest month".

ajoutez un commentaire sur : "Cruellest month"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cruellest month".

Twilight › lundi 7 août 2017 - 02:04  message privé !
avatar

Toujours pas écouté, ce dernier (*honte*)

Note donnée au disque :       
allobroge › lundi 7 août 2017 - 00:48  message privé !

Délectable chro du Twily comme d'hab et presque du même avis que taliesin , du moins pour celui ci et 'The Devil's Steed' , du pur génie , le dernier en date étant très surprenant , excellent , mais bon , un peu trop 70's .

Note donnée au disque :       
taliesin › mercredi 2 août 2017 - 07:26  message privé !

Eh bien pour moi il s'agit de l'un de mes préférés ! Meilleur que le précédent ('The Devil's Steed') qui était déjà énorme, et aussi génial que le suivant ('Once Upon A Time').

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 1 août 2017 - 17:46  message privé !

celui-ci c'est un peu le Rule of thirds de Wakeford... Certes il y a encore de la tension, mais un peu trop de redite, de choses bien faites mais moins convaincantes que sur les meilleurs Sol Invictus des années 90. Bon, et je ne saurais essayer de passer pour un allergique au flutiau, évidemment; et j'aime Opera multi Steel et Dead can Dance... mais là il y en a un peu trop... je préfère l'apocalyptique au kitsch, chez SI.

Note donnée au disque :       
Dioneo › mardi 1 août 2017 - 03:23  message privé !
avatar

Tiens ! Le seul que je possède... Acheté parce que trouvé pour quedalle un jour de soldes, et curieux de. Très peu écouté depuis mais... Ta chro correspond assez exactement au souvenir que j'en ai ! Et qui est curieusement précis, lui, pour un disque si peu passé par mes oreilles : une minéralité très anglaise, oui, un truc rude et "celte" mais pas versant folklore/assiette murale - et que déploie parfois un certain dakfolk, oui, il me semble. Une rudesse qui m'avait sembler émaner d'un mec pas dupe des oripeaux, revenu des mythomanies diverses sur une histoire ancienne bricolée à l'ésotérisme plutôt que réinventée vraiment. (Revenu des cercles de sorcelleries etc.). Mais soucieux donc de se balader entre ces falaises, d'entendre et de faire entendre le grondement des flots qui se cassent, repartent, reviennent plus fort à l'assaut. "April is the cruellest month...". Ça me donne envie de le réécouter tiens. (Pas pour vérifier, juste par envie, aussi simple que ça). (Merci donc pour le rappel).