Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWarbringer › IV: Empires Collapse

Warbringer › IV: Empires Collapse

cd | 11 titres | 41:28 min

  • 1 Horizon [03:57]
  • 2 The Turning of the Gears [02:54]
  • 3 One Dimension [04:09]
  • 4 Hunter-Seeker [03:54]
  • 5 Black Sun, Black Moon [03:10]
  • 6 Scars Remain [04:27]
  • 7 Dying Light [04:47]
  • 8 Iron City [03:28]
  • 9 Leviathan [04:41]
  • 10 Off with Their Heads! [01:36]
  • 11 Towers of the Serpent [04:25]

enregistrement

Enregistré par Steve Evetts à l'Omen Room Studio. Mixé par Brett Eliason au Trailmix Studio. Masterisé par Alan Douches au West West Side Music.

line up

John Laux (guitare), John Kevill (voix), Carlos Cruz (batterie), Ben Mottsman (basse), Jeff Potts (guitare).

remarques

Sorti en cd, cassette, vinyle.

chronique

Qui es-tu Warbringer ? Je te regarde de loin, de temps en temps, petit cd marron et jaune, au fond de ma chambre, aux pieds du passager qui fait le pingouin pour ne pas t’écraser quand je l’emmène en voiture parce que tu le gênes ! Bon, je vais te vendre Warbringer, même si je vois ton nom partout, ça me rappelle des cousins à toi dans cette grande famille des groupes qui fantasment beaucoup la réalité pour en faire des batailles dantesques. Ici, sur ce quatrième album, avant-dernier car un nouveau est sorti cette année 2017, Warbringer fait du thrash / death très mélo, avec un bassiste très dextre, un chanteur assez hardcore dans le phrasé avec quelques envolées « coups de pieds dans les parties je deviens castra deux secondes et pi ça va mieux », et des guitaristes qui aiment s’amuser à tisser de jolies mélodies et harmonies, lorgnant vers le côté shred de porc de la force. Alors oui c’est assez onirique et puissant, virtuose, bien carré et sombre, thrash dans les paroles revendicatives (le "one dimension" à la Marcuse entre autres) et donc très heavy metal dans l’esprit, et pourtant, je l’oublie, je sais, c’est la vie, mais parmi la profusion permanente de tous ces albums de death, de thrash, de black et de heavy dont les genres copulent jusqu’à plus soif pour hybrider des groupes comme Warbringer, je vais parfois ne pas écouter plus de deux / trois fois ce qui se fait, ce qui se lit, et juste m’envoyer un bon vieux Judas Priest, et là ! J’ai envie de m’habiller tout de cuir et faire rugir ma grosse machine sur la route de tes incertitudes. Ici avec Warbringer j’ai moyennement envie de me taper un tournesol. Oh, eh puis pourquoi pas, hein ? Allez, hop.

note       Publiée le mercredi 5 juillet 2017

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'IV: Empires Collapse' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "IV: Empires Collapse"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "IV: Empires Collapse".

ajoutez une note sur : "IV: Empires Collapse"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IV: Empires Collapse".

ajoutez un commentaire sur : "IV: Empires Collapse"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IV: Empires Collapse".