Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKino (Кино) › Начальник Камча&

Kino (Кино) › Начальник Камча&

cd | 16 titres

  • 1 Последний Герой
  • 2 Каждую Ночь
  • 3 Транквилизатор
  • 4 Сюжет Для Новой Песни
  • 5 Гость
  • 6 Камчатка
  • 7 Ария Мистера X
  • 8 Троллейбус
  • 9 Растопите Снег
  • 10 Дождь Для Нас
  • 11 Хочу Быть С Тобой
  • 12 Генерал
  • 13 Прогулка Романтика
  • 14 Танкисты
  • 15 Анаша
  • 16 Постой, Паровоз

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Viktor Tsoi (chant, guitare), Aleksandr Titov (basse, batterie), Boris Grebenchtchikov (clavier, boîte à rythmes), Seva Gakhil (violoncelle), Igor Butman (saxophone), Aleksandr Nikolaevich Bashlachev (guitare)

chronique

Avec son troisième opus, Кино s’affranchit de son style folk et entame un point de non-retour vers l’avenir. Viktor Tsoi estimait qu’il fallait tenter sa chance malgré le poids de la censure et de l’état et pas uniquement au niveau des paroles. Fortement épaulé par Boris Grebenchtchikov, producteur et membre de Aquarium (pionniers du rock soviétique), qui avait décelé le potentiel du jeune homme, il s’attelle à retravailler des morceaux de son second album (décrit par Tsoi comme une ‘simple démo de répétition) dans des versions plus sophistiquées et surtout fortement marquées par une volonté d’expérimenter. Dépouillé, marqué par l’usage d’un synthé cheap et de percussions à deux sous évoquant les défricheurs de la Neue Deutsch Welle (Trio et son ‘Da Da Da’ notamment), le disque s’inscrit pleinement dans le courant new wave qui marque alors l’Europe bien que la musique occidentale soit strictement bannie en Union Soviétique témoignant de ce fait du flair des deux hommes. Oscillant entre minimal wave, pop froide, une touche dub (‘Троллейбус’, ‘Хочу Быть С Тобой'), il fait également la part belle au saxophone. Les parties de batterie complétant les beats cheap de la boîte sont volontairement binaires, minimalistes, afin de mettre la basse en valeur. Les constructions sont linéaires évitant soigneusement les structures ‘couplet/refrain’ poursuivant encore, d’une certaine manière, l’écriture purement folk (les derniers bonus, des prises enregistrées 'comme à la maison' le confirment) des débuts mais passée à la moulinette de l’expérimentation new wave. La production dégage quelque chose d’intimiste, d’un peu mélancolique (la voix de Tsoi y contribue beaucoup), pas aussi mécanique qu’il est d’usage dans le style mais jamais chaleureux pour autant. Une forme de spleen cotonneux presque involontaire, probablement indissociable de la personnalité du jeune homme qui a toujours vécu une vie simple, conservé son métier de chauffagiste même aux heures de succès du groupe, tenté de se montrer sincère dans son art, ce qui colore son besoin d’évolution d’une forme d’humilité et de simplicité. Plus peut-être que les albums suivants, ‘Начальник Камчатки’ (baptisé d’après le métier de Tsoi) en est le témoin.

note       Publiée le vendredi 19 mai 2017

partagez 'Начальник Камча&' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Начальник Камча&"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Начальник Камча&".

ajoutez une note sur : "Начальник Камча&"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Начальник Камча&".

ajoutez un commentaire sur : "Начальник Камча&"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Начальник Камча&".