Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnadol › Hatıralar

Anadol › Hatıralar

téléchargement | 14 titres | 39:21 min

  • 1 Yapılacak Kadın (Adornable Woman) [2:52]
  • 2 Her Şeylerin Arasından Göründü Bana Bir Ceylan (A Gazelle Appeared Among All Other Things) [2:33]
  • 3 Kiralık Aşk (Love for Rent) [3:16]
  • 4 Zengin Olur Giderim (I Go Rich and Go) [2:02]
  • 5 Ya Benimsin Ya Onların (Either Mine or Theirs) [1:57]
  • 6 Orman Yangını (Forest Fire) [2:38]
  • 7 Gurbet Bekçisi (Warden of Homesickness) [2:25]
  • 8 Gel Elimi Tut (Come Hold My Hand) [2:08]
  • 9 Aşkına Köle Bir Isaura (A Love-Slave Isaura) [2:00]
  • 10 Alkollü Şehre Geri Dönme (Don't Ever Go Back to the Intoxicated Town) [2:50]
  • 11 Hatıralar (Memories) [2:50]
  • 12 Sekiz Sütuna Sekiz Manşet (Eight Headlines for Eight Columns) [4:16]
  • 13 Tahta Sucuk (Wooden Sausage) [4:29]
  • 14 Sazlıklardan Havalanan Havada Asılı Kalan (Up the Reeds Suspended in the Air) [3:05]

enregistrement

Composé, joué et enregistré par Anadol. Enregistré à Istanbul et Berlin en 2011-2012.

line up

Gözen Atila (tout)

Musiciens additionnels : Taner Yücel (guitare 11), Fehmican Gözüm (saxophone 10), Metin Göksel (voix 12)

remarques

https://invertedspectrumrecords.bandcamp.com/album/hat-ralar

chronique

Styles
electronica
pop
Styles personnels
synthpop minimale lo-fi

L’économie du moins. Recycler sans se mordre la queue. Intituler un album « Souvenirs » sans que ceux-ci n'appartiennent à personne. Les vieux synthés, y en a un paquet qui les ré-utilisent. Parce que c’est classe, parce que ça claque. Avec le risque du revivalisme analogique. Anadol ne revivalisme pas. Elle revitalise. Avec trois fois rien dans ses mélodies. La boucle, là ? Pré-programmée. Bien pratique. Y a qu’à tapoter un peu dessus pour faire hoqueter le tout de temps à autre et improviser dessus des chansonnettes sans parole. Sur ce chevalet, une toile avec des contours sur laquelle Gözen Atila, établie maintenant du côté de Berlin, dispose des couleurs toutes synthétiques. De matériel de base pas cher. Ce qui compte, c’est de bien tout agencer pour que ça tourne rond. Voyez, le nez sur chaque son, c’est du synthé portatif pour restaurant typique. Mais une ligne ici, une tâche là, on recompose des airs qui flottent depuis trente, quarante ans, des trucs qui se sifflotent, et avec la bonne disposition, le mélange prend. C’est pas de la grande musique, c’est de la micro-musique d’atmosphère. Momus aurait pu chanter par dessus des morceaux pareils si ils voulait faire un album thématique sur la Turquie des années quatre-vingt, ou sur un jeu vidéo point & click un peu comique, un peu cochon. C’est pas mon imagination, sur « Don’t Ever Go Back to the Intoxicated Town », y a même un porn sax moitié gitan sur un mini-groove sautillant. Sur le morceau titre la guitare de Taner Yücel, du groupe synth-pop excentrique Jakuzi, ajoute une strate de mélancolie aux lamentations des claviers de baloche, c’est beau comme un faux-bijou, c’est cristallin comme du plastique, sexy comme les faux-ongles de la serveuse mi-vulgaire mi-touchante du bistrot de province abandonné. Anadol fait de la bande-originale pour documentaires animaliers de nuits insomniaques, diffusés en format original, d’avant la HD, dont les couleurs fades s’irisent soudain sur l’écran des smartphones. De la musique d’ameublement pour déménager dans un appartement aux tapisseries surannées, dans l’emberlificotement des motifs de laquelle on aime à se perdre quand, immobile sur le lit, on s’emmerde comme en vacances. De la nostalgie apocryphe. Du cousu main de minimal wave contemporaine tombée dans un baquet d’électronique progressive, pleine de mélodies toujours imparables, idiotes comme de la pop pas chère, au sons absurdement cosmiques. De l’interlude élevé au rang d’artisanat de la confiserie synthpop, à la fois amère et doucereux, grandiose en tout petit.

note       Publiée le vendredi 19 mai 2017

Dans le même esprit, (N°6) vous recommande...

partagez 'Hatıralar' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hatıralar"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hatıralar".

ajoutez une note sur : "Hatıralar"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hatıralar".

ajoutez un commentaire sur : "Hatıralar"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hatıralar".

(N°6) › vendredi 19 mai 2017 - 18:24  message privé !
avatar

Et encore un clip improbable : https://vimeo.com/206389353

Note donnée au disque :