Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTsjuder › Kill for Satan

Tsjuder › Kill for Satan

cd • 9 titres • 31:49 min

  • 1The Daemon Gate03:37
  • 2Necromancy02:55
  • 3The Lord of Terror04:39
  • 4Raping Christianity02:32
  • 5Dying Spirits04:20
  • 6Unleashed02:19
  • 7Kill for Satan (The King's Birth)04:54
  • 8Sodomizing the Lamb (The King's Conquering)02:39
  • 9Beyond the Grave (The King's Reign)03:54

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé en décembre 1999 au Hellrace Studio. Enregistré par Jonas F. Pedersen. Produit par Jonas F. Pedersen et Tsjuder.

line up

Antichristian (batterie), Arak Draconiiz (guitare), Nag (basse, voix), Draugluin (guitare)

remarques

L'album a été remasterisé par Pål Emanuelsen en 2002, avec la piste bonus "Daemons Journey", extrait de la démo "Possessed" en 1996, ré-enregistré en janvier 2000 au Hellrace Studio - la chronique se base sur cette version remasterisée. Tous les titres qu'on retrouve sur cet album ont été écrits entre 1993 et 1998, certains ayant été auparavant publiés dans des démos sorties entre 1993 et 1999. Sorti en cd, cassette, vinyle chez Drakkar Productions. Autre édition vinyle chez End All Life Productions. Réed. remasterisée en cd, vinyle par Drakkar en 2005. Réed. picture vinyle par Zerstörungs Produktionen en 2006. Réed. CD en 2011 et 2015 par Drakkar. Réed. CD et vinyle par Season of Mist en 2016.

chronique

Tsjuder killent pour Satan, d'accord ? En fait, ceci est le premier album du groupe, déjà cité dans nos colonnes, mais je me suis dit : on peut aussi parler du début ! On n'est pas sectaire ! On n'est pas jeuniste ! Le début, c’est celui d’un groupe créé lors de la montée en puissance de la seconde vague du black metal en Norvège mais qui n’enregistrera d'album longue durée qu’en 1999, sorti encore une fois chez un label français - la France, financier occulte des groupes panda norvégiens ? Ceci étant dit, si vous voulez un autre aperçu de la finesse du propos de Tsjuder, je cite le slogan du livret de la réédition de 2005 : « Anti Human, Anti Life, True Norwegian Black Metal!!!! ». OK ? On déconne pas en Norvège. On a plein de thunes grâce au pétrole, on aime la randonnée et le ski de fond, on produit aussi du psychopathe et du black metal, on vous emmerde, et puis fuck you, fuck everything, et allez, fuck Dieu, fuck l’univers, fuck la galaxie ! Si vous n'avez pas encore saisi le propos : Oui ! Tsjuder, c’est bourrin, type Gorgoroth bourrin, type mitrailleuse dans la tronche, avec batterie jouée pour mimer ça, répétitivité dans les mouvements de poignets et dans la pure haine de tout - ce qui m’amène à dire, ces mecs ont une énergie incroyable, je ne tiendrais pas une minute à dégueuler toute cette rage, c'est épuisant ! C'est un coup à se choper une tendinite ! Je ne sais pas comment ils font. Et puis après ? Comment remplir à nouveau son réservoir de haine pour sortir d'autres albums, pour jouer le concert du lendemain ? Aller voir ses plus proches amis et leur foutre des baffes ? Agresser des flics ? Chier sur la table de réunion devant le sous-chef ? Faudra que Tsjuder nous donnent leur recette, surtout dans un pays aussi policé que la Norvège où l’on ne peut péter sans réprimer un besoin d’expliquer pourquoi cette flatulence était légitime mais ne se voulait en aucun cas une infraction à la cohérence du vivre-ensemble et au bien être d'autrui. Kill for Satan, c’est donc tout cela : de la haine, construite dans un contexte social étouffant, qui forcément va sortir comme un gros bouton d’acné qu’on a laissé murir, on pousse avec les deux doigts, et l’espèce de jus qui en sort est tellement sous pression que ça repeint le miroir. Tsjuder, ça me repeint comme un furoncle qui éclate, je suis maintenant recouvert d’une substance puante, après m’être fait insulter pendant une demi-heure. Je ne vous dis pas merci, Tsjuder !

note       Publiée le dimanche 7 mai 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Kill for Satan".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kill for Satan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kill for Satan".

Rastignac › mardi 9 mai 2017 - 20:03  message privé !
avatar

Bon, en cherchant deux minutes j'ai rien trouvé. Vu comme ils se targuent d'être 100% true sans synthé sans nana au micro, ça serait zarb qu'ils utilisent une bar, mais on est jamais sûr de rien, dans ce monde froid et obscur.

A propos du remastering, en lisant un chronique de vs de l'époque, ils le montrent comme ça :

"Le remastering de Pål Emanuelsen ne fait que rendre justice aux compos, sans les dénaturer. Pas de bidouillage intensif. L'esprit de "Kill for Satan" n'est donc pas perverti dans cette réédition, même si le son est globalement plus puissant grâce à un rehaussage des basses bienvenu."

Note donnée au disque :       
Dead26 › mardi 9 mai 2017 - 19:39  message privé !

Sur le coup j'y avais pensé que c'était peut être une boîte à rythme car dans les parties rapides c'est plutôt louche. Mais dans ce cas pourquoi il y a un batteur crédité ? Après j'ai pas cherché plus loin.

Note donnée au disque :       
Rastignac › mardi 9 mai 2017 - 19:35  message privé !
avatar

euh non je crois pas, ou je l'ai pas du tout capté (deviens vieux moi aussi).

Note donnée au disque :       
vincenzo › mardi 9 mai 2017 - 17:00  message privé !

D'après mes souvenirs c'était une boîte à rythmes sur cet album... Je deviens sénile c'est ça ?

Dead26 › dimanche 7 mai 2017 - 14:16  message privé !

Ok, sur le 1er pressage il y a une photo en N & B d'une fosse commune avec un gros monticule de cadavres de juifs, rien que ça. Sinon rien ne vaut la demo Atum Nocturnem (ma préférée) mais en ce qui concerne cet album il s'écoute bien sans plus avec une bonne ptite ambiance d'église cramée. Quelques excellents morceaux dont le valeureux titre éponyme. J'ai toujours trouvé que le son de la batterie sonnait bizarrement, surtout dans les parties speedés. Pas écouté si le remaster est mieux.

Note donnée au disque :