Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUriah Heep › Uriah Heep Live

Uriah Heep › Uriah Heep Live

cd • 12 titres • 71:12 min

  • 1Sunrise03:50
  • 2Sweet Lorraine04:27
  • 3Traveller in time03:20
  • 4Easy livin'02:43
  • 5July morning11:23
  • 6Tears in my eyes04:34
  • 7Gypsy13:32
  • 8Circle of hands08:47
  • 9Look at yourself05:57
  • 10Magician's birthday01:15
  • 11Love Machine03:07
  • 12Rock'n'roll medley08:17

enregistrement

Enregistré live à Birmingham en janvier 1973

line up

Lee Kerslake (batterie, percussions, chant), David Byron (chant), Mick Box (guitares, chant), Gary Thain (basse, chant), Ken Hensley (claviers, guitares, chant)

remarques

Le medley rock contient les morceaux suivants : Roll Over Beethoven, Blue Suede Shoes, Mean Woman Blues, Hound Dog, At the Hop et Whole Lotta Shakin' Goin' On

chronique

On ne chômait pas dans les années 70 ! Les artistes étaient exploités jusqu'à la moelle ! Tout juste 3 ans après leurs débuts discographique et 5 albums plus tard, voilà que les anglais d'Uriah Heep sortent leur premier album live. Et comme il se doit, il est double. Le groupe sort d'une période faste avec des albums acclamés par la critique et ayant connu un certain succès publique. En fait, ce live vient enfoncer le clou pour une formation très prometteuse. La set-list fait la part belle aux trois précédents albums, "Gypsy" étant le seul morceau plus ancien que l'album "Look at yourself" (ce qui signifie donc qu'il n'y a aucun titre de "Salisbury"). L'effet live donc un côté forcément plus brut et énergique par rapport aux versions studios. Et en fait, c'est un peu là que le bât blesse. Ce qu'on gagne en énergie, on le perd en raffinement, chose pourtant importante chez Uriah Heep. Le son est globalement mal équilibré. La guitare a un son trop agressif par rapport aux autres instruments et elle est, tout comme les claviers, trop mise en avant. Ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais. Je trouve ce premier live un peu raté. Il n'arrive pas à transcender les morceaux les plus emblématiques de la formation. Je préfère largement les versions studios. Les musiciens ne sont pas vraiment fautifs dans leur interprétation qui est somme toute correcte. Je ne sais pas exactement, mais en fait, je m'emmerde souvent alors qu'il y a de beaux moments de bravoure, "July morning" est sublime, facilement le meilleur titre de ce live. Mais le rendu global du live ne rend pas hommage aux qualités du quintette. Les solos sur "Gypsy" sont insupportables, longs et chiants. Cela casse complètement le rythme du disque qui traine en longueur. La fin est très bizarre avec la déception de n'avoir qu'une version extrêmement courte de "The magician's birthday" que j'aurais vu a priori comme le point d'orgue de ce live. Interpréter et surtout terminer ce live sur un medley inutile de standards du rock des années 50 ne me semble pas très opportun pour un groupe qui n'a plus rien à prouver. Cela me donne clairement envie d'arrêter ce disque avant la fin ! Franchement, je ne m'attendais pas à cela en achetant ce live surtout quand on connaît la qualité de leurs albums. Même s'il reste de très moments ici comme les hits que sont "Easy living" (joué beaucoup trop tôt !), "Sweet Lorraine", le très beau "Circle of hands" ou bien évidemment "Look at yourself", je reste sur ma faim. Alors que le groupe pouvait frapper un grand coup ici, à l'image du "Made in Japan" de Deep Purple, on se retrouve avec un disque très moyen, mal produit et agencé.

note       Publiée le mardi 2 mai 2017

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Uriah Heep Live" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Uriah Heep Live".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Uriah Heep Live".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Uriah Heep Live".

SEN › mercredi 3 mai 2017 - 09:39 Envoyez un message privé àSEN

J'suis pas Fan des albums en Live en général, et c'est sur que c'est pas celui ci qui me fera changer d'avis. J'avais ce disque à l'époque et je me souviens que ça manquait clairement d'impact, mieux vaut s'en tenir aux albums.

Note donnée au disque :