Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Misfits › Psycho in Chile

The Misfits › Psycho in Chile

cdr • 31 titres

  • 1Intro/Abominable Dr. Phibes
  • 2American Psycho/Walk Among Us
  • 3The Hunger
  • 4From Hell They Came
  • 5Speak Of The Devil
  • 6Static Age
  • 7TV Casualty
  • 8Hybrid Moments
  • 9Last Caress
  • 10Dig Up Her Bones
  • 11I Turned Into A Martian
  • 12Crimson Ghost
  • 13Return Of The Fly
  • 14Night Of The Living Dead
  • 15Mommy, Can I Go Out (And Kill Tonight)
  • 16London Dungeon
  • 17Skulls
  • 18Devil's Whorehouse
  • 19Astro Zombies
  • 20Day Of The Dead
  • 21Hate The Living... Love The Dead
  • 22Shinning
  • 23Don't Open Till Dooms Day
  • 24We Are 138
  • 25Halloween
  • 26Horror Business
  • 27Death Comes Ripping
  • 28Devilock
  • 29Blood Feast
  • 30Hate Breeders
  • 31Die, Die, My Darling

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live à Santiago, Chili, le 26 juillet 1998

line up

Doyle Wolfgang Von Frankenstein (crédité simplement Doyle) (guitare), Dr.chud (batterie), Myke Hideous (chant), Jerry Only (basse)

remarques

chronique

1998: Jerry Only prend une décision intelligente, engager Myke Hideous comme vocaliste pour les Misfits. Michael Graves vient en effet de quitter le groupe à l’orée d’une tournée sud-américaine. Myke est un fan de longue date du groupe et a déjà auditionné à deux reprises, pour Kryst the Conqueror et lors de la reformation des Misfits en 1995, il est donc ravi de cette opportunité, encore qu’un certain nombre de détails légaux lui titillent l’esprit mais on lui promet sans cesse qu’ils seront réglés alors il s’appuie sur son amitié avec Only et fonce dans l’aventure qui s’avérera un vrai cauchemar (lisez ses mémoires, c’est assez édifiant, sans sonner comme un règlement de comptes). Surprise: après deux tournées dans des conditions ultra pénibles tant humainement que physiquement, il est soudain remercié malgré les promesses réitérées qu’il est bien le nouveau chanteur des Misfits (à tel point qu’il avait accepté de sacrifier sa longue chevelure, symbole de sa victoire contre un cancer qui lui laissait à peine un quart de chance de survie, pour se faire une devil lock réglementaire sous la pression de ses camarades trèèèès soucieux du respect de l’uniforme Misfits). Belle connerie, même si Graves est un bon chanteur, Hideous est selon moi le meilleur après Danzig. Il ne reste hélas aucun témoignage studio de cette collaboration, reste donc à se rabattre sur les pirates, notamment celui-ci, plutôt bon niveau son, restituant le concert du 26 juillet 1998 à Santiago au Chili. Autant prendre une bonne inspiration car c’est au turbo speed (presque un peu trop, laisser quelques secondes de digestion entre les titres n'aurait pas fait de mal) que va se dérouler toute la performance. Pratiquement aucune pause entre les chansons qui s’enchaînent comme les balles d’une mitrailleuse, c’est du Misfits sous amphétamines de A à Z. Trente et un morceaux faisant la part belle au bon vieux temps, quasiment sous forme de best of. Myke y est magistral, superbe timbre et conviction totale, ses camarades assènent leur musique comme des chars d’assaut, une puissance de frappe telle qu’on est en droit de l’attendre d’un groupe aussi culte. On se rend compte qu’une collaboration de cet acabit aurait pu faire des étincelles au lieu de devenir la caricature/machine à fric derrière les rouages de laquelle règne Jerry Only, lequel porte bien son nom au final…4, 5/6

note       Publiée le lundi 3 avril 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Psycho in Chile".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Psycho in Chile".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Psycho in Chile".