Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwitchblade › Switchblade

Switchblade › Switchblade

cd | 2 titres | 43:20 min

  • 1 19:30 [26:36]
  • 2 16:45 [16:44]

enregistrement

Enregistré au Mission Hall Studio, aout 2005, par Mathias Olden. Voix enregistrée à Eriksdal en septembre 2005 par Johan Folkesson. Masterisé au Masters of Audio en octobre 2005 par Henrik Jonsson.

line up

J. Folkesson (guitare, piano), A. Steen (basse, voix), T. Bertilsson (batterie).

Musiciens additionnels : Erik Danielsson ([E.] voix), Mattias Friberg (voix, guitare [2])

remarques

Tous les albums de Switchblade s'intitulent "Switchblade". Celui-ci est le quatrième album "longue durée", hors EP et splits.

chronique

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire la gueule. Je réponds de manière passive agressive à tous les messages, je ne dis pas bonjour au facteur, je fous un coup de pied au cul du chat, je ne lave pas la vaisselle, et je ne lis plus les commentaires des articles de « Le Monde ». Dans cette optique là, pour accompagner cette rage à peine contenue mais néanmoins complètement stérile, inadéquate et faible, j’ai décidé d’écouter ce disque : « Switchblade », je vais dire que c’est de la merde, à jeter au compost OU BIEN à donner à un ennemi, ou alors… ben ça va me mettre le foie sur un petit bateau, celui qui navigue tranquillement à travers des petits courants de bile, pour m’emmener vers une destination bien connue des insomniaques ou des mélancoliques : l’intranquillité confortable. Car, faut bien se dire, enfin, moi, je me le dis, vous, vous vous le dites ou non mais moi, oui, enfin, faut que je me le dise ! Qu’on se le dise ! Cet album est une espèce de Khanate à 20% de matières grasses avec un désir quand même plus fort de cracher des mélodies qui font serrer les poings comme dans un manga donc ça marchera bien pour les petites dépressions passagères, pas pour les plus chroniques ou puissantes, désolé cher lectorat. Lent, très instrumental, à part bien sûr quand il y a de la voix de E, et alors cette voix, standard et aussi inutile qu’un chat, un facteur, internet ou Khanate ne va même pas vous donner envie d’essayer de l’imiter parce que, le pauvre, on ne va pas non plus trop se foutre de sa gueule. Disons qu'elle ressemble à une mini-panthère prise d’indigestion, hurlant dans un bocal et qu’on pourra écouter s'écouter, très hardcore, mais pas très longue en bouche - quand c'est le mec du groupe (?) qui chantonne sur la deuxième piste, ben je me dis que moi aussi je peux chantonner pas trop fort pour qu'on n'entende point que je ne chante pas très très bien ! Derrière, c’est bien rythmé, ça déroule comme un pneu qui roule sur une colline de merde et la musique de Switchblade ne laisse pas vraiment d’autre image en tête, au choix (ah ah bis) qu’une souche d’arbre au milieu d’un parking goudronné où passeraient des dames et des enfants avec leurs chariots, leur petit chien, pendant qu’un gars ferait la manche, et que moi j’insèrerais mon jeton en plastique « Casino » pour éviter d’utiliser une pièce de deux euros dans le caddie, au fond du paysage, une forêt qu'on n'imagine plus naturelle tellement elle est polluée au mercure, les oiseaux toussent, il fait trop froid pour être en T-Shirt, mais trop chaud pour être en pull-over, mon entrejambe me gratte mais pas assez pour que j'aille chez le médecin pour la lui montrer, j'ai faim mais pas assez pour savourer le fabuleux sandwich jambon tomate proposé par SUPER U, j'ai envie d'écrire, mais sur quoi ? Comment ? Minuit se lève, en haut des tours ? Les voix se taisent et tout devient, euh, hein ? Pfff…

note       Publiée le lundi 13 mars 2017

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Switchblade' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Switchblade"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Switchblade".

ajoutez une note sur : "Switchblade"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Switchblade".

ajoutez un commentaire sur : "Switchblade"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Switchblade".

born to gulo › mardi 14 mars 2017 - 15:45  message privé !  born to gulo est en ligne !

Pas art-sludge, parce que ça c'est Ehnahre... Sludge durable ?

nicola › lundi 13 mars 2017 - 19:27  message privé !

Goldmann ? La prochaine fois, ce sera Tai Phong.

Wotzenknecht › lundi 13 mars 2017 - 18:35  message privé !

C'est malin, je l'ai dans la tête à présent.

Damodafoca › lundi 13 mars 2017 - 16:25  message privé !

C'était assez décevant sur scène.

Bernard › lundi 13 mars 2017 - 16:20  message privé !

Vu en concert avec SunnO))), Boris et Shora il y a une dizaine d'années. Plutôt pas mal. Du coup j'étais curieux d'écouter cet album à sa sortie mais ça m'a pas vraiment marqué.