Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMastery › VALIS

Mastery › VALIS

cd • 5 titres • 00:00 min

  • 1V.A.L.I.S.V.E.S.S.E.L.
  • 2A.S.H.V.E.S.S.E.L.
  • 3L.O.R.E.S.E.E.K.E.R.
  • 4I.L.K.S.E.E.K.E.R.
  • 5S.T.A.R.S.E.E.K.E.R.

enregistrement

Enregistré en 2010 - Masterisé par Colin Marston

remarques

chronique

Styles
black metal
post-moderne
ovni inclassable
Styles personnels
??!??

Diantre ! Que de disques de black metal que je n'ai pas écoutés chroniqués sur guts of darkness. Moi qui ai toujours trouvé Darkthrone & consorts un brin ennuyeux et franchement redondants, préférant l'effet "essorage dans maquis de cèdres et ronces" d'Emperor, je dis, proclame et affirme que VALIS de Mastery est une insondable poutrerie comme je n'en ai tout simplement jamais - strictement jamais - entendu... VALIS. Vast Active Living Intelligence System, selon K. Dick, qui y voyait un genre d’entité transcendante dépassant notre maigre entendement (incarné par... une petite fille). La seule chose que j'ai réussi à trouver sur Mastery, c'est qu'il s'agit du projet solo du bassiste de Pale Challice (qui m'a l'air excellent dans un registre beaucoup plus classique, quoique moderne un peu propre), également homme-orchestre dans Pandiscordian Necrogenesis, où il joue les multi-instrumentistes en même temps en live ! Techniquement, c'est une brute. Le black chaotique et discordant de Mastery est une extraordinaire machine à tourbillonner qui secrète dans ses interstices assez de mondes, de chatoiements, de serpents amers et de guerres intestines pour tout une vie d'écoute, la bouche ouverte, les yeux pendillonants, hagards de ne rien comprendre à l’intégralité de ce qui sort des enceintes. Et pourtant, presque pas d’effets ou d’électronique là-dedans. On ne badine pas avec Eris. Eris qui balance une pomme de discorde estampillée "Kallisti" dans le séjour des dieux, et paf, la pomme. Explosion du réacteur n°666. Membres arrachés, troncs, cous sectionnés nets, gerbes de matière rouge/violette en fusion, missiles kallistiques, dislocation, nausée de l’univers, trous, trous, des trous béants dans la réalité. Parce qu’en vérité on passe plus de temps à ne rien comprendre à ce qui se passe qu’à y comprendre quelque chose. Parce que Eris, fille du Vide et principe du Désordre, a rendu jalouse sa sœur stérile Aneris parce qu’elle est née enceinte et contient en germe les potentiels tourbillonnants, comme des formules mathématiques dansantes et entremêlées. Parce qu’en black metal comme en bien d’autres choses, le chaos primera toujours sur l’ordre. Pace que la définition de Dieu est quelque part là-dedans. D.E.M.E.R.D.E.Z.-V.O.U.S.

note       Publiée le lundi 13 février 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "VALIS".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "VALIS".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "VALIS".

Procrastin › mercredi 14 février 2018 - 12:46 Envoyez un message privé àProcrastin

Paradoxalement, une fois happé dans le maelstrom c'est psyché et presque contemplatif. Plein de fragments en déphasage, dans une infinité qui défile tantôt à vitesse hypersonique tantôt par à-coups. C'est pas vraiment sombre, si comparaison il faut on pourrait y voir le pendant chaotique de Liturgy, donc plus libre et moins esthétisant (soit mieux).

Note donnée au disque :       
yog sothoth › jeudi 23 février 2017 - 20:08 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

wah !

Note donnée au disque :       
Rikkit › mercredi 15 février 2017 - 11:06 Envoyez un message privé àRikkit

Le truc marrant c'est que c'est le dawa sur une vraie base Black. Y a du vieux Abbath dans la voix.

Rikkit › mercredi 15 février 2017 - 11:04 Envoyez un message privé àRikkit

Vla le truc d'excité.

Rikkit › mercredi 15 février 2017 - 11:03 Envoyez un message privé àRikkit

bfzbfzbufbzbfbfbzbfzfnnoizbfbzbofoioiz