Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCultes des ghoules › Häxan

Cultes des ghoules › Häxan

cd | 5 titres | 55:20 min

  • 1 Baptised by Barron [12:51]
  • 2 The Covenant and the Sacrifice [07:39]
  • 3 Stregoica Dance [10:10]
  • 4 Scholomance [08:28]
  • 5 The Impure Wedding [16:12]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en 2008 au Black Lodge Studio.

line up

Minski (basse), W. Earl (batterie), Machine (guitare), Mark of the Devil (voix).

remarques

Sorti en cd, cassette. Réédition cassette, vinyle en 2009 par Of Crawling Shadows Records. Réédition cd en 2011 par Hells Headbangers Records. Repressé (cd) en 2013 par Under the Sign of Garazel Productions. Réédition vinyle par Of Crawling Shadows Records en 2014. Peut également être écouté acheté et téléchargé sur le bandcamp d'Hells Headbangers.

chronique

Cultes des ghoules. Formé en 2004, le groupe laisse déjà derrière lui des démos et un EP, et entame son premier gros album en oscillant. Entre quoi, et qui ? Notons déjà une bonne mise en ambiance de l’on ne sait quel culte de quelle ghoule, ça fait pétiller l’imaginaire, par ce son desséché, ce glauque rampant, cette fumée qui sort de la porte de la cave, c’est comme ça depuis que vous vous êtes rendu compte en installant la chaudière qu’il y avait une issue cachée par la maçonnerie au fond de la buanderie, mais une odeur pestilentielle vous avait empêché d’aller plus loin. J’oscille donc entre cette imprégnation bien rendue par la voix hyper-tabagique du chanteur, le son crado démo de la batterie et des guitares, et un léger sentiment d’ennui, par la répétitivité et le simplisme des riffs, mais aussi par la technique de manche et de baguette qui, si elle peut paraître vipère au poing n’est pas encore hyper au point, avec des tempos qui peinent à se maintenir, des passages d'accords ou d'arpège parfois un peu à l'arrache, quelques pains canardeux et une créativité dans la composition somme toute bien basique. Mais il reste de ce rituel abject un bon tas de viscères de rat (cf. livret), de poussière (cf. mon cœur), de cendres (cf. le monde) et d'ossements (cf. la pochette), une légère angoisse instillée par cette hyper-négativité, ce qui est un bon point pour les lecteurs de ce site j'imagine, et pour moi, parce que je ne suis pas de bonne humeur. Et malgré tous les petits défauts techniques et ce sentiment de sécheresse parfois pas seulement exprimée par l'odeur de la cave, eh bien quand je m'écoute Häxan je m'octroie le droit de voir tout en noir, de faire la gueule et d'avoir envie de lécher des crânes tout seul dans mon cimetière intime, au fond de la case numéro 4567 de ma conscience, tranquille, peinard, triste, et un peu à fleur de nerfs quand même !

note       Publiée le jeudi 2 février 2017

partagez 'Häxan' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Häxan"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Häxan".

ajoutez une note sur : "Häxan"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Häxan".

ajoutez un commentaire sur : "Häxan"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Häxan".

Rastignac › mercredi 8 février 2017 - 14:45  message privé !
avatar

Ah, merci de la note. C'est pas si HS que ça en fait, quand t'écoutes la fin du disque, et cette possess... cette crise d'hystérie. De l'autre côté je ne sais pas si les gars derrière ce groupe imaginent plus les troubles mentaux comme ils le sont (troublés, mentaux), que comme on pourrait l'imaginer dans le MM ou autres (possession démoniaque etc.).

Note donnée au disque :       
kama › mercredi 8 février 2017 - 14:21  message privé !

PEtit HS pour noter que Häxan est aussi le titre d'un film "d'horreur" muet danois de 1922 en style documentaire, écris après étude du Malleus Maleficarum, sur les origines de la sorcellerie et les amalgames entre sorcellerie et maladies mentales.