Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDr. Arthur Krause › The only time she moves

Dr. Arthur Krause › The only time she moves

cd • 10 titres

  • 1Loveland
  • 2Midnight rain
  • 3Deported soul II
  • 4Death row
  • 5Never whole
  • 6Evelina
  • 7Hanna is safe
  • 8We are doomed
  • 9Go on your won
  • 10Gone tomoorow

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Musikundret, Stockholm, Suède, 2014-2015

line up

Dr. Arthur Krause (chant, guitare, synthé), Frederik 'Hell' Tell (guitare), Mattias Axelsson (batterie), André Robsahm (basse)

Musiciens additionnels : Hannes Indebetou (choeurs additionnels)

remarques

chronique

Deux titres lents, lourds, funèbres…L’un pour débuter, l’autre pour conclure. Cadres d’un album hanté par la mort, la doute, la peine. Dr. Arthur Krause, l’un des meilleurs groupes post-Sisters of Mercy contemporains de par la sincérité écorchée de son leader. Pas un branleur, celui-là, pas du genre à poser l’air content de lui en pantalon de cuir en susurrant érotiquement ‘I’m your sex god’, non, non, lui, c’est un homme, avec ses larmes, ses faiblesses, ses blessures et qui les chante. Dr. Arthur Krause, c’est un mec qui perdu des êtres chers (souvenez-vous de son ami John Hron massacré par des boneheads à qui il dédiait ‘The lake’), qui a de l’empathie pour les victimes de l’intolérance, de l’injustice, les femmes beaucoup (‘Fadime’, ‘Evelina’, 'Hanna is safe'…), qui comprend ceux qui ne trouvent pas leur place et s’en émeut. Pas un super héros (‘I’m not the one who will save you from death and you shouldn’t trust me, I’m nothing you can lean yourself on, go on your own’), la mort lui fait peur, elle n’a rien de romantique. Pas évident de débuter un disque avec un morceau de douze minutes, ça fait presque angoisser. ‘Loveland’ et ‘Gone tomorrow’, ce sont un peu ses ‘Last exit for the lost’ à lui, à ceci près que l’accélération ne vient pas vraiment, ce n’est pas la lumière qui attend au bout du tunnel, juste les questions. Où irai-je ? Seras-tu là ? Pas de dieu, d’ange, juste la réalité crue de la terreur affreuse du néant, de la solitude, de l'amour perdu. Bouleversant et terrible comme rarement. Au milieu, quelques morceaux plus énergiques et dansants avec un beau travail sur la batterie et les lignes de guitare (‘Midnight rain’, ‘Evelina’, ‘Go on your own’), d’autres lents et désenchantés (‘Deported soul II’, ‘Death row’, ‘We are doomed’) face à la montée de l’extrémisme, la bêtise, la quête absolue d’une foi qu’on ne trouve pas. Oui, musicalement, bien que de haute qualité, la musique du combo reste typique des canons du gothic rock influencé par les Sisters of Mercy et les Nefs (influence plus palpable sur ce 4ème opus), rien de neuf, Dr. Arthur Krause n’a jamais caché son amour pour ses références et c’est cette humilité face à la vie, la musique, qui marque pourtant la différence, comme j’ai eu l’occasion de l’écrire à plusieurs reprises au risque de me répéter. Au delà du musicien doué, l’homme me touche par ses mots simples dont les échos réveillent mes propres doutes, mes propres angoisses. ‘The only time she moves’, un disque qui ne s’apprivoise pas à la première écoute, qui peut-être n’éveillera aucun sentiment chez certains. Pour celles et ceux qui connaissent le poids de la perte, du doute, des questions sans réponse, ces lignes glacées, sombres, authentiques et sans pathos s’insinueront jusqu’à devenir complémentaires de leurs propres émotions pour faire pleurer, réfléchir et au final peut-être, quêter la lumière plus intensément car ce gothic rock n’a rien d’un apitoiement, c’est un cri lancé pour tenter de respirer sous l’eau. Un album noble qui rappelle à quel point le genre sait aussi véhiculer des sentiments véritables. Chapeau bas, Docteur !

note       Publiée le vendredi 20 janvier 2017

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The only time she moves" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The only time she moves".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The only time she moves".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The only time she moves".

Kagoul Envoyez un message privé àKagoul

ben moi aussi je découvre mais j'ai accroché direct ! pas toi ? on verra avec le temps mais je me connais y'a pas de raison que ça change. quand j'aime, j'aime pour toujours ^^

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

oui, j'ai découvert récemment Bleib Modern, pas encore beaucoup de recul du coup ;0)

Note donnée au disque :       
Kagoul Envoyez un message privé àKagoul

Pas déçu par ce nouvel album, Pour moi leur meilleur à ce jour :-) Avec ce genre de groupes, on se passe aisément des Sisters of mercy qui sont pitoyables depuis 1992. Sinon dans le même genre, avec une voix très proche aussi, je découvre un groupe que je préfère encore au Docteur Arthur Krause : le bien nommé BLEIB MODERN, avec son album vale of tears ! Twilight si tu ne connais pas je te conseille vivement :

un titre pour que tu vois la similarité des voix : https://www.youtube.com/watch?v=LKJKrz_B3S0

et l'album intégrale sur deezer : http://www.deezer.com/artist/7969042

Magnifique !!!!

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Ah oui, le 'gone tomorrow', je me l'écoute en boucle...Un vrai cocon funèbre. Ravi que ça te plaise.

Note donnée au disque :       
Richard Envoyez un message privé àRichard

...Et écoute directe dès réception. Aux premières rotations, cet album apparaît de fait comme un concentré d'émotions, d'émotions retenues. Les Sisters ne sont jamais trop loins mais ces dix titres ont assez d'identité pour exister par eux-mêmes. C'est certain, ce disque ne s'apprivoise pas facilement mais le jeu en vaut la peine car certaines sensations qui naissent à son écoute ne mentent pas ( le denier morceau). Merci pour cette découverte Twilight.

Note donnée au disque :