Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAntaeus › Condemnation

Antaeus › Condemnation

cd | 9 titres | 41:13 min

  • 1 Something Wicked This Way Comes (Intro) [00:51]
  • 2 Shadow Fires [04:01]
  • 3 Flesh Ritual [08:02]
  • 4 Angels of Despair [04:30]
  • 5 Watchers [04:06]
  • 6 Condemnation [04:08]
  • 7 Symmetry of Strangers [05:24]
  • 8 End of Days [04:35]
  • 9 Abeyance [05:36]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Mkm (voix), Set (guitare)

Musiciens additionnels : Menthor (batterie)

remarques

Sorti en cd, vinyle, téléchargement sur bandcamp. Illustration par Metastazis.

chronique

Qu’est-ce qu’il est bon de se prendre des hallebardes dans la gueule comme ça. Des hallebardes, des couteaux, des coups de fouets, des assiettes et des claques qui s’écrasent sur les joues, plein de verre pilé, des tonnes de verre pilé qui tombent sur la figure, des flots de merde acide sur le visage et dans la gorge, des piliers et des poutres qui s’abattent sur le crâne et écrasent le corps, des serres qui étouffent l’homme car tout tombe, tout s’écroule tout est noir, fondu en rouge. Antaeus, c’est une histoire de son qui tranche et hante, des histoires de tournées dantesques et de rendez-vous manqués pour ma part, des histoires de concerts étranges et des albums qui labourent l’auditeur par une manie particulière, celle qui consiste à balancer des seaux de copeaux de cuivre à la gueule des consommateurs de musique en grognant et en hurlant, comme si plus rien n’avait vraiment d’importance, juste le besoin de rajouter des couches de négativité par : des vocaux insensés, un batteur métronome qui exécute ce qu’on lui dit de faire et des guitares qui meublent le vide laissé par la vie en tuant toute réception sereine, calme et confiance patiemment construite face à l’inconnu, crevant tout bon sens et évidemment toute bonne humeur. Et pour en finir : cet album semble exister pour créer un simulacre de folie dans un coin de la conscience, laisser tremblant l’auditeur, à la fois de plaisir et d’un début de terreur quand il se rend compte de la précision, de la virtuosité de la mise en son des prémices de panique totale face à l'entropie, la mort et un vide aspirant toute cette souffrance accumulée à respirer sur Terre. Antaeus saigne pour toi auditeur, voici sa pièce de 2016, et je pense sincèrement qu’il faut l’acheter et le regarder et l’écouter avec un respect teinté d'effroi, à l'image de ces objets qui, peut-être, ne devraient pas exister parce qu’ils touchent vraiment là où il faut éviter de touiller.

note       Publiée le mardi 6 décembre 2016

partagez 'Condemnation' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Condemnation"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Condemnation".

ajoutez une note sur : "Condemnation"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Condemnation".

ajoutez un commentaire sur : "Condemnation"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Condemnation".

Jesuis › samedi 11 novembre 2017 - 18:27  message privé !

Par contre le prochain Aosoth mamamia

Klarinetthor › samedi 11 novembre 2017 - 17:00  message privé !

je suis pas loin de penser la même chose. C'est quand même une belle déflagration de violence qui fait du bien tellement c'est calme ces temps-ci. Mais les riffs finissent par paraitre un peu déjà fait et banals.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 26 septembre 2017 - 15:59  message privé !

Le côté inoffensif s'accentue avec le temps. Un retour pas nécessaire.

Note donnée au disque :       
Rastignac › mardi 20 décembre 2016 - 22:36  message privé !
avatar

Une interview récente de MkM (dans Bardo Methodology, encore), fait bien le tour de ces questions, concernant le départ de Zvn, pourquoi un batteur de session, etc.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 20 décembre 2016 - 22:33  message privé !

Simple, maintenant Antaeus c'est Set qui passe un coup de fils à Mkm quand il a un album de prêt. Plus d'autres zicos, plus de concert. Pourquoi pas.

Note donnée au disque :