Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMBarış Manço › Sakla Samanı Gelir Zamanı

Barış Manço › Sakla Samanı Gelir Zamanı

cd | 14 titres | 53:35 min

  • 1 Hal Hal [3:37]
  • 2 Gönül Dağı [reprise de Neşet Ertaş] [4:03]
  • 3 Nazar Eyle [3:09]
  • 4 Hey Koca Topçu [3:28]
  • 5 Vur Ha Vur [4:01]
  • 6 Dön Desem Dönermisin? [3:04]
  • 7 Gülme Ha Gülme [4:49]
  • 8 Ben Bilirim [3:33]
  • 9 Ölüm Allahın Emri [4:41]
  • 10 Kalk Gidelim Küheylan [4:41]
  • 11 Lambaya Püf De [adaptation de Osman Pehlivan] [2:53]
  • 12 Işte Hendek Işte Deve [3:21]
  • 13 Rezil Dede [3:33]
  • 14 Eğri Büğrü [5:07]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Barış Manço (chant, synthétiseur, Hammond, piano)Mithat Danışan (basse 5, 8, 10 - 13), Kılıç Danışman (claviers 5, 13), Ahmet Güvenç (basse 1, 6, 14), Murat Ses (claviers 2 - 4, 7, 10 - 12), Fehiman Uğurdemir (guitare 1, 14), Özkan Uğur (basse 2 - 4, 7, 9), Engin Yörükoğlu (batterie 2, 4, 9 - 12), Ohannes Kemer (yaylı tanbur, guitare 2 - 5, 7, 9 - 13), Caner Bora (batterie 1, 5, 6, 8, 13, 14), Nur Moray (batterie 2 - 4, 7 - 12), Celal Güven (percussions (tous), batterie électronique 6), Samim Boztaş (guitare 8), Yalçın Gürbüz (orgue 8), Oktay Aldoğan (flute, saxophones soprano et tenor et autres instruments à vent), Bahadır Akkuzu (guitare 1, 14), Serdar Akatlar (saxophone tenor 1, 14), Mustafa Sarişin (guitare 3, 7), Jean-Jacques Falaise (synthétiseurs 6)

chronique

Styles
rock
progressif
psychédélique
folk
funk
world music
Styles personnels
anatolian pop groovy-progressive

Quand sort cette deuxième compilation de Barış Manço, le plus stylé des moustachus anatoliens a déjà sorti son premier album, l’épique progressif « 2023 », qui à lui seul montre la voie pour la suite de la décennie. Alors attention, pour la suite, prenez pas de notes je m’en charge, mais essayez un peu de suivre. A l’exception de deux singles de cette période, ce sont des titres sortis avant l’opus magnum qui sont réunis ici, remontant jusqu’à 1972 à savoir la signature de Manço sur le label Yavuz. C’est aussi à ce moment qu’il fonde le Kurtalan Ekspres, son propre groupe où va défiler le who’s who de l’anatolian pop. Pour compliquer l’affaire, l’édition chroniquée ici se base sur une précédente réédition turque qui subsituait deux titres originaux par un 45t daté de 1981 ainsi que deux inédits, une nouvelle version de « İşte Hendek İşte Deve », préalablement enregistré avec Moğollar et présent sur sa première compilation, et « Dön Desem Dönermisin? » uniquement trouvable sur l’édition allemande et cassette de son album de 1985 ! D’où une petite impression de sauter d’une époque à l’autre quand surgissent les morceaux estampillés quatre-vingt, surtout le dernier cité, très synthétique dans sa mélancolie pop variétoche (le concours de l’Eurovision n’est pas si loin). Le single de 81, son dernier sous ce format qui aura fait la gloire de l’anatolian pop, c’est une autre histoire, ouvrant le recueil sur le redoutable tube orientalo-discoïde « Hal Hal », repris la même année par l’actrice-chanteuse Nazan Şoray. D’ailleurs il n’y a pratiquement que ça là-dedans, que des grands morceaux, à commencer par le premier single du Kurtalan Ekspres, « Ölüm Allahın Emri » où vibre le yaylı tanbur de Ohannes Kemer, où une fusion entre l’anatolian pop et la musique classique turque forge les bases de l’orientation progressive de Manço au cours de la décennie. « La mort est une volonté d’Allah » proclame l’ancien étudiant en art diplomé de l’université de Liège, sur des tapis de cordes orientales dramatiques et une rythmique hypnotique. Autre sortilège aux volutes de claviers envapés, procurées par le génial Murat Ses, la reprise psychotrope du grand troubadour folk Neşet Ertaş, « Gönül Dağı », flottante entre deux espaces, résonnante de mélopées de cordes planantes en contrepoint. On y trouve aussi sa fameuse version de « Lambaya Püf De » adaptation érotique d’un morceau de Osman Pelhivan, compositeur et virtuose du saz du début du siècle, où Manço sussure avec moiteur dans sa moustache alors que la rythmique se fait toute langueur avant le petit coup final, grattage de luth tout en doigté. Et comme toujours, la force du bonhomme, ce sont aussi ces compositions personnelles, aux arrangements riches de cents détails auxquels seule une formation large comme le Kurtalan Ekspres, supergrup de tout ce qui se fait de meilleur sur la scène stambouliote, peut faire honneur, à la croisée entre des relents de psychédélisme, de musique traditionnelle turque aussi bien classique que populaire, de groove jazz-funk aux sonorités synthéticosmiques et des touches de rock-folk pastoral. Tout s’y rencontre, s’y percute, claviers, cordes, synthétiseurs, tanbur et cuivres, sans jamais perdre le chemin de la mélodie pop, toujours enveloppé dans le chant doux mais assuré de Manço, qui ne pousse jamais ses effets. Avec cette série de singles du Kurtalan Ekspres première période, c’est l’évolution de l’anatolian pop dans son aspect le plus chiadé, le plus poussé dans sa science des arrangements, des agencements d’ingrédients, petit à petit vers ses propres limites, vers l’intégration de sonorités électroniques (que reprendront à leur compte notamment Ersen & Dadaşlar et Edip Akbayram), vers les sonorités du progressif et du jazz-funk. A ce titre, c’est une machinerie diabolique qui vient clore cette réédition, face B du tube « Hal Hal », l’impossible « Eğri Büğrü », cinq minutes de pur groove anatolien sur synthés cristallins, aux paroles au questionnement existentiel (« Ils me disent de choisir une voie, choisirais-je la route qui est détruite ? (…) Ma voie est celle qui est bonne et juste pour moi, sortirais-je jamais de ma propre voie ? »), refrain à répondre par des choeurs masculins puis féminins et instrumental cosmi-funk futuriste, avec vagues de percussions en sac et ressac, à la fois dancefloor et mélancolique. Une somme, du matos d’alchimiste non-coupé. Avec sa dégaine de jeune Gandalf hippie, Barış Manço, c’est vraiment le grand sorcier de l’anatolian pop.

note       Publiée le jeudi 23 février 2017

Dans le même esprit, (N°6) vous recommande...

partagez 'Sakla Samanı Gelir Zamanı' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sakla Samanı Gelir Zamanı"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sakla Samanı Gelir Zamanı".

ajoutez une note sur : "Sakla Samanı Gelir Zamanı"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sakla Samanı Gelir Zamanı".

ajoutez un commentaire sur : "Sakla Samanı Gelir Zamanı"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sakla Samanı Gelir Zamanı".