Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTJames Tenney (1934-2006) › Bass Works

James Tenney (1934-2006) › Bass Works

  • 2016 • hat ART hat[now]ART 197 • 1 CD digipack

cd • 8 titres • 66:57 min

  • Postal Pieces (extrait)
  • 1Beast7:48
  • 2Night14:39
  • 3Night9:00
  • Glissade
  • 4Shimmer8:10
  • 5Array (A'sysing)5:40
  • 6Bessel Functions of the First Kind2:48
  • 7Trias Harmonicas7:06
  • 8Stochastic-Canonic Variations11:46

enregistrement

Enregistré les 25 et 28 février 2015 à Amsterdam.

line up

James Tenney (1934-2006) (composition), Dario Calderone (contrebasse)

Musiciens additionnels : William Lane (violon alto), Francesco Dillon (violoncelle)

remarques

chronique

Styles
post-moderne
Styles personnels
proto-drone-rock

Le théoricien James Tenney était un membre important de l’avant-garde américaine, un proche collaborateur d’artistes comme Cage, Feldman, Brakhage, Varèse et bien d’autres ; c’est lui qui fonde en 1963 l’ensemble Tone Roads, indispensable à la renaissance de Charles Ives. Au sortir du projet et en route pour le CalArts, le pianiste de formation écrit une suite de compositions pour contrebasse, des pièces dont la partition tiendrait sur une carte postale ; ces fameuses "Postal Pieces" occupent en partie le programme de Dario Calderone, qui nous en sert une lecture partielle en guise d’apéritif, avec "Beast" et deux interprétations de "Night". Cordes frottées, tension et relâchement, absence de mélodie : le son est ici présenté dans son plus simple appareil. "Glissade" va plus loin avec son système de delay produisant un écho au sein duquel chaque mouvement trouve sa forme et part à la rencontre de l’espace. A ce titre, le second mouvement confirme l’approche nouvelle de Tenney en matière d’harmonie, découlant de sa fameuse pièce minimaliste "For Ann (Rising)" : il y a, dans cette musique, l’embryon de l’expérience du drone-rock. Accumulation de textures, simplicité devant la complexité timbrale de l’instrument, intérêt des propriétés physiques de la vibration… Tous les codes du genre sont là, comme transposés en version acoustique. A la fois mathématique et instinctive, l’exploration du spectre harmonique selon Tenney est l’occasion d’états méditatifs où chacun perçoit les sons en tant qu’individu : "Tenez, la musique est en vous."

note       Publiée le jeudi 24 novembre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bass Works".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bass Works".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bass Works".

DukeOfPrunes › vendredi 25 novembre 2016 - 17:10  message privé !
avatar

Allez, zou :D

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › vendredi 25 novembre 2016 - 16:23  message privé !

Ahhh ok je comprends mieux! Cela dit on aime bien les styles alambiques ici, non? Moi oui! ;-)

Note donnée au disque :       
DukeOfPrunes › vendredi 25 novembre 2016 - 15:36  message privé !
avatar

Bon, le temps de répondre, GoD tout-puissant m'a déconnecté en mode "bifle". Je suis ravi ! En gros, d'accord avec toi sur le fond. Genre vaste, diverses écoles. Ici, je faisais plus référence au drone-rock, celui qui apparaît dans les années 90. On en trouve les prémisses en 1982 chez Tenney. Mots-clés : climax, tension, format court, effet delay. Très différent de Young ou Radigue, plus proche de Scelsi/Parmegiani. Le terme proto-drone-rock est alambiqué, je fais quoi moi, hein ? ;)

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › vendredi 25 novembre 2016 - 12:13  message privé !

La Glissade est vraiment chouette, le rendu est quelque part entre Ligeti et Scelsi avec des techniques proches des experimentations sur bande de Reich mais en plus subtil, les mouvements sont assez etires, hypnotiques et vraiment reussis. Par contre c'est pas vraiment "proto-drone", la composition date de 1982...a cette epoque c'etait deja la deuxieme "vague" ou generation dans le genre avec l'apparition de Yoshi Wada ou encore Phil Niblock qui participaient a la meme idee de sortir le genre du tout - ou presque - electronique qui caracterisait le drone des annees 60/70

Note donnée au disque :