Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOL'Orchestre Kanaga de Mopti › L'Orchestre Kanaga de Mopti

L'Orchestre Kanaga de Mopti › L'Orchestre Kanaga de Mopti

vinyl 33t | 6 titres | 46:50 min

  • 1 Gambari [8:30]
  • 2 Sory Bamba [6:18]
  • 3 Kulukutu [9:00]
  • 4 Kanaga [8:00]
  • 5 N'do N'do [8:28]
  • 6 Sare Mabo [6:34]

enregistrement

Enregistré par Boubacar Traoré.

line up

Sorry Bamba (composition) / line-up non renseigné.

chronique

Styles
funk
world music
Styles personnels
afrobeat / mandingue

Avant de m’intéresser plus largement à la musique d’Afrique de l’ouest, le Mali a été mon premier point d’ancrage à travers la guitare blues d’Ali Farka Touré ou la douce kora de Toumani Diabaté. Après le choc afrobeat, il me semblait logique d’explorer l’impact du genre dans les musiques mandingues ; et grâce au travail de réédition de Kindred Spirits, j’ai pu m’offrir ce formidable disque de l’Orchestre Kanaga de Mopti. Derrière les masques Dogon – pochette marquante, quelle surprise de découvrir une musique aussi flamboyante, tributaire à la fois des musiques maliennes et occidentales ! Dès la quinzième seconde de "Kulukutu", la rythmique est lancée avec un tempo endiablé. Un groove contagieux prend place, les sections de cuivre remettent dix balles dans la machine, les vieux claviers résonnent avec ce son caractéristique des 70s : Sorry Bamba nous invite à faire un tour du côté du delta du Niger, près de l’herbe verte "Gambari", accompagné de Modibo Kouyaté. C’est un vrai délice afro-funk dans lequel la verve populaire parvient à s’inscrire avec "N’do n’do". Un coup de flûte par ici, du balafon en veux-tu en voilà, les arrangements sont irrésistibles et surtout, sans se compliquer la vie. Ça coule de source, mais ça ne s’arrête pas là. Le collectif se permet même d’aller puiser l’inspiration dans une veine plus psychédélique. Déjà, les touches aiguës de guitare de "Sare Mabo" tirent la composition vers le haut, dans un registre différent du Poly-Rythmo ; mais comment prévoir la suite… "Kanaga", ce morceau hybride, venu de nulle part. Une synthèse improbable entre Fela Kuti et Can. Précédées par l’annonce des trompettes, les percussions digitales, les guitares entêtantes, la voix en écho… les trompettes reviennent, et là, ce court instant magique où l’on croirait que les Boredoms s’invitent dans la danse. Un simple effet de pédale, et mon cerveau est complètement retourné. C'est la transe, je jubile. La chanson capte l’énergie de chaque style dans un melting-pot absolument inédit, et osons le terme, moderne. Et ce solo de synthé ! Un vrai bonheur. Les puristes y voient peut-être un sacrilège… croyez-moi, ils ont bien tort. Ce disque est une perle. Avant In C Mali, il y avait l'Orchestre Kanaga de Mopti.

note       Publiée le dimanche 6 novembre 2016

Dans le même esprit, DukeOfPrunes vous recommande...

partagez 'L'Orchestre Kanaga de Mopti' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "L'Orchestre Kanaga de Mopti"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "L'Orchestre Kanaga de Mopti".

ajoutez une note sur : "L'Orchestre Kanaga de Mopti"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "L'Orchestre Kanaga de Mopti".

ajoutez un commentaire sur : "L'Orchestre Kanaga de Mopti"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "L'Orchestre Kanaga de Mopti".

saïmone › lundi 7 novembre 2016 - 10:38  message privé !
avatar

"les trompettes reviennent, et là, ce court instant magique où l’on croirait que les Boredoms s’invitent dans la danse". Une belle petite allumeuse ce nouveau, bienvenu !

DukeOfPrunes › dimanche 6 novembre 2016 - 19:55  message privé !
avatar

Merci les mecs ! Oui, j'étais un fantôme de plus sur GoD... c'est fini !

Note donnée au disque :       
(N°6) › dimanche 6 novembre 2016 - 19:41  message privé !
avatar

Vous avez vos papiers ?

Twilight › dimanche 6 novembre 2016 - 19:34  message privé !
avatar

Superbe début, cher ami !

dimegoat › dimanche 6 novembre 2016 - 19:28  message privé !

Hé, mais je le connais lui! Le gars. Pas l'album. Je vais lire la chro, pour le coup.