Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUrfaust › Empty Space Meditation

Urfaust › Empty Space Meditation

cd • 6 titres • 43:05 min

  • 1Meditatum I05:03
  • 2Meditatum II09:57
  • 3Meditatum III07:01
  • 4Meditatum IV08:55
  • 5Meditatum V04:56
  • 6Meditatum VI07:13

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Album enregistré par Deportator et Urfaust au Bunker en 2015 et 2016. Mixé par Deportator au Kindertranen Studio. Masterisé par Engel au Temple of Disharmony.

line up

IX, VRDRBR.

remarques

Illustration par Thorny Thoughts.
Sorti en cd et vinyle. Également disponible sur bandcamp, sous forme de fichiers téléchargeables.

chronique

Sachant que l’automne a de ça de bon qu’il est immensément gutsien, il me fallait donc me ré-atteler à l’Urfaust de service que j'attendais de pied ferme (et ça devient rare que j'attende des sorties avec impatience nous dit le blasé...). QuidAquo ? Oui, on parle de l'Urfaust Hollandais, celui qui boit, celui qui chante, celui qui crie, celui qui souffle dans la tête de Belzébuth, alias notre cher petit cervelet ou inconscient ou, bien, juste une histoire de plus qu’on se raconte, un avatar de mieux pour enjoliver la vie. Car c’est bien encore une histoire qui est marmonnée, ou hurlée, ou entonnée ici, avec une recette bien similaire au précédent album, juste un poil moins abstrait, un peu plus accessible me semble-t-il, ou alors je me fais trop inaccessible aux choses simples ? Vous retrouverez donc une musique idéale pour rêvasser, boire, tripper sur les aspérités du plafond, assez agréable, pas vraiment flippante en fait, mais c’est peut-être parce que je suis de plus en plus inapte à ressentir les choses fortes, qui sait ? Une musique baignant dans le genre ambient avec quelques accélérations hurlées, bien loin du métal à rouflaquettes, très près des expérimentations des musiciens qui se prennent pour des druides, très venteuse, très policée, qui s’installe tranquillement chez l’auditeur, avec des alternances entre séquences d'un Tangerine Dream tendance glauque et d'autres plus installées dans une répétitivité toute brumeuse comme je pense l'écouter dans tous ces groupes venus du fond de la forêt, ils ont les pupilles qui remontent, sont un peu pâlots, quand on leur parle, ils ont des chouettes qui sortent du ventre et des champignons qui poussent dans le dos. Ce dernier Urfaust reste donc un bon cru d’octobre / novembre, encore enrobé d’un occultisme bonhomme, moustachu, tout droit sorti d’un roman d’anticipation, tout en gardant bien les pieds sur la stratosphère, ou bien sur le vaisseau spatiallo-temporel permettant à tout un chacun de méditer sur le vide, les pieds embourbés dans cette vase pleine de sangsues, les yeux aveuglés par des fumeroles plus ou moins laiteuses... même si je trouve que le talent de prestidigitateur est ici un poil effacé par rapport au fabuleux "Apparitions", peut-être parce que plus travaillé, moins improvisé, vu comment sont présentées les séquences d'enregistrement des deux objets... un peu l'impression que nos deux mages alcoolos nous donnent un semblant de puissance sur leur travail, on croit voir mieux les esquisses et les tours de passe-passe, mais, si ça se trouve, ceci est encore un subterfuge ?

note       Publiée le mardi 1 novembre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Empty Space Meditation".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Empty Space Meditation".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Empty Space Meditation".

Rendez-Moi2 › mercredi 18 décembre 2019 - 09:29  message privé !

Une amie a fait du poledance sur un morceau de cet album et c'est magnifique https://www.instagram.com/tv/B6Lu1t...

Jesuis › samedi 5 mai 2018 - 14:00  message privé !

Bon ben là c'est définitif pour moi Urfaust c'est terminé.

Je regarde metallum et c'est quand même depuis 8 ans qu'ils ont sorti rien de bon si on fait le calcul. Entretemps ils ont sorti ep-live-compilation pour combler les trous

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 4 mai 2018 - 23:48  message privé !

Le nouveau a l'air excellent, en effet.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 4 mai 2018 - 18:10  message privé !

Apparitions était déjà moyen, mais là c'est un beau ratage. Et visiblement le groupe a continué de poursuivre dans cette voie...

Note donnée au disque :       
born to gulo › samedi 5 novembre 2016 - 17:36  message privé !

oh, la, la

Note donnée au disque :