Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReadership Hostile › Toll of the rattle

Readership Hostile › Toll of the rattle

cd • 8 titres

  • 1Lost tapes (excerpt)
  • 2Chemical embrace
  • 3Heaven's favorite clown
  • 4Oh, darkness
  • 5Aperture
  • 6Unconscious favors
  • 7Fix it with glue
  • 8Lost tapes

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Kitten Robot Studio, Los Angeles, USA

line up

Adrienne Pearson (chant), Benn Ra (guitare), Bryan Yazzie (basse), Michael Collins (batterie)

Musiciens additionnels : Paul Roessler (synthé, bruits)

remarques

Pochette format carte.

chronique

Quelle mise en bouche, mes aïeux ! Des nappes de guitare lourdes, menaçantes, grinçantes, avec roulements funèbres en arrière-plan, histoire de faire le joint avec l’intro de ‘Chemical embrace’ qui nous met dans le bain sans attendre. Avec son premier LP, Readership Hostile augmente d’un cran le déjà bon standard de son précédent mini; nous avons affaire à du deathrock typique de l’école de Los Angeles, dynamique et sombre, subtilement travaillé dans ses atmosphères. Comme une armée en marche, le groupe envoie sa rythmique ouvrir le chemin, imperturbable, impeccable, implacable, permettant ainsi à la guitare de jouer entre accords lâchés (‘heaven’s favourite clown’), attaques mélodiques, pointes agressives. Niveau chant, Adrienne Pearson se surpasse, sa voix emplie de conviction alternant entre la colère (‘Chemical embrace’, ‘Unconscious favors’), une touche plus mutine (le refrain de ‘Aperture’), une énergie épique, voire incantatoire (‘Lost tapes’). J’ai parlé d’un album mais en réalité malgré ses huit chansons (sept pour être exact, le thème de départ n’étant qu’une ouverture reprise sur la piste finale), ‘Toll of the rattle’ s’écoule vite, trop vite, à tel point qu’il ne sera pas rare de le rejouer directement une seconde fois. Tant mieux dans la mesure où chaque écoute révélera le soin apporté aux constructions au travers de multiples détails pas forcément décelables à première écoute (jeu de cymbales, diversité des approches de la guitare…). Rien à jeter, les pépites se récoltent à la pelle, ce qui n’est pas étonnant vu que les musiciens ne sont pas des débutants dans la scène. Je souhaite franchement que Readership Hostile ne s’arrête pas en si bon chemin car ils sont en train d’atteindre leur plein potentiel et nous, public, avons faim de plus, beaucoup plus !

note       Publiée le samedi 22 octobre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Toll of the rattle".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Toll of the rattle".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Toll of the rattle".