Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrustration › Uncivilized

Frustration › Uncivilized

cd • 12 titres

  • 1HALL A: Worries
  • 2Assassination
  • 3Around
  • 4It's gonna be the same
  • 5Uncivilized
  • 6One of them ?
  • 7HALL B: Angle grinder
  • 8Believe me or not
  • 9Dying city
  • 10We miss you
  • 11Premeditation
  • 12I can't forget you

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

One two pass it, Bagnolet-Paris, France.

line up

Fabrice (chant), Nicus (guitare), Pat (basse), Fred (synthé), Mark (batterie)

remarques

chronique

Frustration vient de produire un nouvel opus, il serait peut-être temps que je parle du précédent, non ? Si le premier véritable LP s’appelait ‘Relax’, ‘Uncivilized’ ne l’est pas du tout. Tendu, nerveux, épileptique par moment,il ne se départit pas totalement d’une certaine froideur du son caractérisant le prédécesseur mais en jouant sur les tensions colériques des racines punk du groupe (‘Assassination’). C’est simple, avec ce genre de disque, c’est toute la rage existentielle du début des 80’s qui nous arrive dans la gueule, une époque où les musiciens et les artistes avaient un vrai statut de porte-paroles d’une jeunesse qui voulait prendre son avenir en main, ne pas subir un monde dans lequel rien de bon ne les attendait. Ironie, colère, quelques touches synthétiques (‘It’s gonna be the same’, ‘One of them ?’), Frustration n’est pas une formation revivaliste pour hipsters (même si certains risqueront leur vilain museau barbu dans les parages), elle est la continuité de l’oeuvre de Joy Division, Crisis, The Fall, The Smiths peut-être même philosophiquement. Dans une époque où les jeunes ne revendiquent plus rien, plient le genou et subissent un système mis en place pour le profit d’un nombre restreint de privilégiés se riant des frontières et de l’éthique, le chanteur clame ‘Life is a nonsense’, ‘my old dreams were abused’, ‘don’t wanna apologize, I’m uncivilzed’, sentiment partagé par nombre d’ex-punks et par une partie de la progéniture contemporaine pas complètement aveugle. Le chaos sonore ? Trop élitiste. Frustration ose la classe, la vraie philosophie punk dans un emballage froid, tranchant mais exigeant à l’image des meilleures formations cold wave de l’époque. Tout cela est si contemporain plus de trente ans après. Et même pour ceux qui se foutent du message, de l’attitude, la musique suffira, improbable rencontre entre Devo et Sex Pistols, Talking Heads et Joy Division, avec un zeste de UK Decay ou The Mob en prime; des mélodies qui incitent aussi bien à danser (‘I can’t gorget you’, ‘Worries’) sauvagement qu’à tout casser. Oui, tout cela est si tragiquement contemporain, on a beau détruire des barres d’immeubles (magnifique pochette une fois encore), on construit des tours de verre et de métal toujours plus élevées, toujours aussi vides et sans émotion, Babels d’un monde sans assise dans lequel la colère a encore un message à faire passer, à commencer par celui d’exister en temps qu’être humain.

note       Publiée le lundi 17 octobre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Uncivilized".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Uncivilized".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Uncivilized".

Twilight › dimanche 18 mars 2018 - 12:51  message privé !
avatar

Hé bien, sur scène, ça tient ses promesses, waow ! Il faut que je chronique le dernier.

Note donnée au disque :       
Hazincourt › mardi 18 octobre 2016 - 11:48  message privé !

Ce sont des fans de Crisis et des vieux Death In June, ils revendiquent oui. Le premier EP sans titre est une tuerie, c'est le son post punk 80ies en 2000, je trouve qu'ils ont vraiment un putain de son ces mecs. "Uncivilized" est chouette mais il m'a pas fait l'effet de bombe musicale comme les précédents.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 18 octobre 2016 - 11:43  message privé !

Pour Crisis, c'est eux qui le revendiquent (bon c'est vrai que ca peut etre un peu moins evident que l'influ Warsaw/JD) https://noisey.vice.com/fr/article/...

Note donnée au disque :       
No background › mardi 18 octobre 2016 - 10:38  message privé !

Marrant, j'ai l'impression inverse. Je préfère "Relax". Je trouve le son plus lisse, moins tranchant sur "Uncivilised". Néanmoins, le morceau "We miss you" est très bon. (et c'est un peu chiant de devoir changer vinyle 33t 45t 33t 45t pour avoir l'album dans l'ordre mais bon ça doit faire partie du concept "Uncivilised").

Note donnée au disque :       
JUDerAtS › mardi 18 octobre 2016 - 09:57  message privé !

Ça fait un moment que je l'ai pas mis sur la platine celui là, je le préfère à "Relax" , il est beaucoup plus nerveux et tendu comme tu le dis .

Note donnée au disque :