Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDade City Days › VHS

Dade City Days › VHS

cd | 10 titres

  • 1 Jukai
  • 2 Siderofobia
  • 3 Luna Park
  • 4 Fernweh
  • 5 Pregiere & Decibel
  • 6 Polaroid
  • 7 Slow motion
  • 8 Dade city days
  • 9 Lurex
  • 10 Benzendrina

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Boat Studio Recording, Calderara di Reno, Bologne, Italie

line up

Gea Birkin (chant, basse), Andy Harsh (chant, guitare), Michele Testi (batterie)

Musiciens additionnels : Lorenzo Montanà (effets, sampling), Marco Benoît Carbone (récitation), Klejdia Lazri (récitation)

chronique

Malgré sa pochette colorée tranchant avec les tons sombres du label, ‘VHS’ est bien une sortie de Swiss Dark Nights. Ce trio originaire de Bologne travaille dans des directions mêlant aussi bien une certaine nostalgie de la scène shoegaze des 90’s qu'un aspect plus dur et dark wave (‘Siderofobia’). Si le chant féminin, parfois complété de répons masculins, reste beau, éthéré, comme s’il ne voulait pas déranger, la musique n’hésite pas à se montrer plus tranchante dans ses sonorités sans vraiment renier une certaine volonté pop. Sans la rechercher franchement non plus. Tout se joue là, à l’extrême limite des points de contact, flirter, assumer, se retirer, revenir, embrasser du bout des lèvres, montrer les dents…Une forme de séduction extrême qui ne perd jamais son parfum suave. Il faut bien admettre que le groupe gère cela de manière assez remarquable (‘Fernweh’), sans temps mort, en se riant des structures trop établies, accélérant le pouls quand on ne s’y attend pas (‘Preghiere & decibel’), adoucissant le ton sans laisser le noir se diffuser complètement, pour mieux le réinjecter au détour d’un morceau mélancolique (‘Polaroid’), sans oublier une petite touche brumeuse (‘Lurex’) si nécessaire. Etrange et insaisissable comme un papillon aux ailes sombres qui nous file entre les doigts, déploie d’étranges dessins, change sans cesse de direction, pour mieux revenir au point de départ par une autre direction, le tout servi par une production moderne, entre couleur et obscurité, pas du tout passéiste malgré le titre de l’album.

note       Publiée le jeudi 6 octobre 2016

partagez 'VHS' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "VHS"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "VHS".

ajoutez une note sur : "VHS"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "VHS".

ajoutez un commentaire sur : "VHS"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "VHS".