Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPublic Image Limited › Live at O2 Shepherd's Bush Empire

Public Image Limited › Live at O2 Shepherd's Bush Empire

cd1 • 8 titres

  • 1Double trouble
  • 2Know now
  • 3This is not a love song/Poptones
  • 4Disappointed
  • 5The one
  • 6Deeper water
  • 7Corporate
  • 8Death disco

cd2 • 6 titres

  • 1The body
  • 2Warrior
  • 3Bags
  • 4Religion
  • 5Public IMage
  • 6Rise

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live au Shepherd's Bush Empire, Londres, Angleterre, le 2 octobre 2015

line up

John Lydon (chant), Lu Edmonds (guitare, instruments), Bruce Smith (batterie), Scott Firth (basse)

remarques

chronique

Il y a dans le ‘Good evening’ que prononce John Lydon en ouverture une intonation spéciale, celle d’un aristocrate de la rue… C’est tout lui, ça, avec son accent à trancher au couteau dès les premières strophes de ‘Double trouble’, un mec prodigieusement intelligent, malin, largement sous-estimé par bien trop de gens, car issu des classes ouvrières comme tant d'autres, à qui il a fini par claquer le bec. Ne pas renier ce qu’on est ne veut pas dire renoncer à un minimum de classe. Et c’est parti pour le troisième volet des aventures live de P.I.L. post-résurrection. Et ça envoie du bois. Plus en forme que jamais, notre rouquin sexagénaire et sa bande vont nous gratifier d’un concert exceptionnel avec des versions démentes de morceaux certes connus mais différents à chaque fois. ‘This is not a love song’, par exemple, couplée avec ‘Poptones’ pour près de treize minutes de folie en une interprétation qui frise la grâce, mélancolique, puissante, belle, revancharde… Il faut dire qu’avec le diabolique Lu Edmonds à la gratte (je l’ai constaté de visu sur cette même tournée), c’est du bonheur dans les oreilles. ‘Know now’ démontre à quel point notre Johnny a travaillé sa voix et comme il prend plaisir à se laisser aller complètement et même chez soi, on a envie de bondir dans les airs à l’écoute de ‘Death disco’, sans oublier 'Religion' qui fout vraiment la pétoche. Globalement, la tendance est aux formats longs (plus de 52 minutes rien que pour le cd I), comme si le combo avait souhaité se laisser la latitude nécessaire pour s’éclater et profiter des planches. Et ça marche. Le son est excellent, moins sujet aux problèmes techniques qu’à l’Ile de Wight, malgré un ou deux pépins de l’aveu même de l’intéressé qui a l’habitude de ne pas se laisser déstabiliser par si peu. Une fois de plus, l’auditeur en aura pour son argent, double cd digipack pour pas loin de deux heures de show. Symboliquement ou non, P.I.L. a opté pour une conclusion incluant le premier hit, ‘Public Image’ (plutôt bon même si pas la meilleure interprétation) et ‘Rise’… Effectivement, il s’est élevé, le gamin rescapé de la méningite parce qu’il jouait dans des flaques souillées de pisse de rat (qui lui aura laissé ce regard si particulier), depuis 1975 et les premiers hurlements poussés dans un micro. Souhaitons que son ascension soit encore marquées d’étapes aussi jouissives. Après tout, comme il le gronde en duo avec le public au diapason : ‘Anger is an energy !’ et John, il a les deux à revendre.

note       Publiée le lundi 3 octobre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live at O2 Shepherd's Bush Empire".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at O2 Shepherd's Bush Empire".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at O2 Shepherd's Bush Empire".