Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Of Kingu › Sun in the House of the Scorpion

Blood Of Kingu › Sun in the House of the Scorpion

cd • 8 titres • 36:16 min

  • 1Herald of the Aeon of Darkness00:55
  • 2Those That Wander Amidst the Stars04:20
  • 3Cyclopean Temples of the Old Ones04:25
  • 4Incantation of He Who Sleeps10:24
  • 5Guardians of Gateways to Outer Void05:47
  • 6Ceremonies to Awake Thy Ageless Hate03:57
  • 7Morbid Black Dreams Bringing Madness02:05
  • 8The Gate of Nanna04:23 [Reprise de Beherit]

enregistrement

Enregistré à ViTeR Music, automne 2009, Kharkiv, Ukraine.

line up

Roman Saenko (voix, guitare, claviers), Thurios (guitare), Krechet (basse), Yuriy Sinitsky (batterie).

remarques

Illustration par Zdzisław Beksiński. "En mémoire d'H.P. Lovecraft".
Sorti en cd, vinyle.

chronique

Blood of Kingu, deuxième du nom, et peut-être dernière entrée de ce groupe dans guts vu que cet avatar du gros Roman a disparu, ce que j’ai lu aux dernières nouvelles mais bon, la pochette c’est du nanan, le nom du groupe c’est du sumérien, le groupe est lui ukrainien, il y a encore un peu des voix de gorge et de trompettes des Alpes d'Asie, mais beaucoup moins, même si c'est toujours aussi visiblement un peu bêtassou vu de près et glauque quand on laisse les ventouses se poser les unes après les autres sur les dos de votre conscience aspirée / inspirée par la lecture de Lovecraft et autres horreurs, en intersection interdimensionnelle espace / temps synchronisée avec les rêveries du Roman. Il y a encore dans cet album pas franchement adulé, comme ce groupe d’ailleurs, une espèce de travail en sous-marin, derrière ce riffing qu’on écoutera bien sûr chez les autres projets Hate Forest ou Drudkh, derrière ce discours encore une fois rabâché, d’occultisme pour les masses là, vraiment derrière ce cirque se cache le vieux boutonneux qui glaviote ses incantations pour les chtites nenfants qui nécoutent du metal sans faire gaffe au fond, à la forme, et à ces rêves récurrents depuis quelques semaines, qui ne se rendent pas compte de la création de patterns liées à l'écoute, à la culture, et la lecture de ce qui se cache entre les planches, derrière le buffet, sous la terre, dans l’œil du merle qui toise, ou sous la langue de la buse qui s'ennuie posée sur le piquet au coin de la route. Quoi j’en fais trop. Eh, mais c’est le style qui veut ça ! Comment chroniquer du black metal à loup nitszchéano-tibétain sans faire dans l’hyperbole ? Je sais pas.

note       Publiée le lundi 3 octobre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sun in the House of the Scorpion".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sun in the House of the Scorpion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sun in the House of the Scorpion".

Wotzenknecht › lundi 3 octobre 2016 - 20:06  message privé !
avatar

J'aurai appris un nouveau mot aujourd'hui.

Klarinetthor › lundi 3 octobre 2016 - 18:03  message privé !

eh oui, pan pan! Beksinski is god. Celle-ci en particulier avec plus de plans que d'habitude.

Note donnée au disque :       
Dead26 › lundi 3 octobre 2016 - 18:01  message privé !

Mouais, cet album c’est du Hate Forest en encore plus chiant, rien de bien transcendant quoi. L’album d’avant ne m’avait pas laissé un grand souvenir et celui-là ne déroge pas à la règle. Reste la pochette qui est cool avec aussi les deux morceaux ambiants et la reprise (à la limite de l’acceptable) de Beherit c'est tout. Allez au suivant !

Note donnée au disque :       
Rastignac › lundi 3 octobre 2016 - 16:49  message privé !
avatar

no background : voire même du salmigondis de chronique, bon dieu, faut que je mette deux trois articles.

Klarinetthor : les algos Google c'est comme l'émission Pyramide. " -Ukraine ? -Russie ? -black metal ? -Nazi ? "

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 3 octobre 2016 - 16:37  message privé !

Reprendre Beherit, on ne peut pas se tromper. Meme une reprise de Gates of Nanna par Impaled northern Moonforest serait necro et vile. Bon et si Youtube pouvait un peu mieux choisir ses enchainements automatiques, surtout quand on est au taf. On n'a pas forcement envie d'une tasse de NSBM apres un verre de sang de Kingu.

Note donnée au disque :