Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Clash › Cut the crap

The Clash › Cut the crap

cd | 13 titres

  • 1 Dictator
  • 2 Dirty punk
  • 3 We are the Clash
  • 4 Are you red...y
  • 5 Cool under heat
  • 6 Movers and shakers
  • 7 This is England
  • 8 Three card trick
  • 9 Play to win
  • 10 Fingerpoppin'
  • 11 North and south
  • 12 Life is wild
  • 13 Do it now

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Joe Strummer, Paul Simonon, Pete Howard, Vince White, Nick Sheppard

Musiciens additionnels : Herman Young Warner (clavier), Michael Fayne (boîte à rythmes, programmation)

chronique

C’est une question de principe, ne pas posséder tous les albums d’un groupe de la trempe des Clash, j’avoue que ça me restait en travers de la gorge. J’ai donc attendu patiemment les soldes puis les soldes de soldes (on n' a pas de ‘thrift shop’ en Suisse, mais on se débrouille) pour acquérir le tant décrié album final. Après tout, je n’ai jamais tellement aimé ‘Sandinista !’ que beaucoup tiennent en haute estime, alors pourquoi ne pas tenter ‘Cut the crap’ ? Le problème est que même en n’appréciant pas le fameux triple album, difficile de ne pas reconnaître la pureté artistique de sa conception ainsi que son aspect militant (trois galettes vendues au prix d’une, les musiciens ayant raboté sur leur part du gâteau). Peu aisé de tenir semblable discours ici. Pourtant annoncé par un single porteur, le bon ‘This is England’ mêlant rythmique dub, guitares lourdes, textes militants, ‘Cut the crap’ n’a de The Clash que le nom puisque ne demeurent fidèles aux rangs que Joe Strummer et Paul Simonon, flanqués de zicos de session. Histoire de jouer l’avocat du diable, le plus affreux dans ce disque, c’est surtout sa production car certaines autres mélodies ne sont pas si mauvaises même si très génériques et dignes de n’importe quel combo lourdeau de street punk (‘We are the Clash’ et ses choeurs de pub par exemple). Certaines rythmiques typiques 80’s sont franchement pénibles (‘Are you red…y’, 'Fingerpoppin') surtout quand on y ajoute d’affreux synthés. Plus triste encore, ce qui faisait l’âme même du groupe, son habileté à s’ouvrir à d’autres styles et les intégrer de manière fluide à son rock punk, devient ici totalement caricaturale (les piètres ajouts de percussions ethnos comme sur ‘Cool under heat’, les vagues tentatives synthétiques sud-américaines de ‘Movers and shakers’, les collages brouillon de ‘Play to win’ destinés au ghetto blaster du pauvre, sans oublier ‘Fingerpoppin’, vrai pastiche de ‘Rock the casbah’). On sent clairement que le ‘groupe’ n’est pas au diapason et seul ‘Three card trick’ avec son groove ska renoue un brin avec le panache d’antan. Comme je l’écrivais plus haut, certaines mélodies ne sont pas si catastrophiques mais il eût été intéressant de les écouter en version démo débarrassées des tics de production déplorables (sans compter ces incessants choeurs relous), ce qui n’a jamais été le cas. Et là encore, je parle de l’aspect technique parce que l’émotion, elle, est quasiment absente, exception faite de ‘This is England’, ’Three card trick’, éventuellement en grattant bien ‘Dirty punk’ ou 'Do it now'. Maigre butin mais qui n'éclipse en rien l'aura du reste d'une carrière mythique !

note       Publiée le mercredi 28 septembre 2016

partagez 'Cut the crap' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cut the crap"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cut the crap".

ajoutez une note sur : "Cut the crap"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cut the crap".

ajoutez un commentaire sur : "Cut the crap"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cut the crap".

mangetout › vendredi 30 septembre 2016 - 21:24  message privé !

J'aimais bien à l'époque le single "This is England", le reste beaucoup moins (j'ai jamais été un grand fana du groupe), de toute façon je préférais Big Audio Dynamite...