Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAcrophet › Corrupt Minds

Acrophet › Corrupt Minds

cd • 13 titres • 34:10 min

  • 1Intro to Corruption00:40
  • 2Corrupt Minds02:03
  • 3Slaves of Sin02:43
  • 4From the Depths03:31
  • 5Lifeless Image01:41
  • 6Crowd Distress04:58
  • 7Crime for Living03:48
  • 8Holy Spirit03:01
  • 9Living in Today02:38
  • 10Ceremonial Slaughter02:44
  • 11Warped Illusions02:13
  • 12Forgotten Faith03:26
  • 13Victims of the Holocaust00:44

enregistrement

Produit par Eric Greif. Enregistré par Alan Pangelinan. Enregistré et mixé à Opus Recording, Gurnee, Illinois.

line up

Dave Baumann (voix, basse), Jason Mooney (batterie), Rob Anthony (guitare), Todd Saikie (guitare).

remarques

Illustration par Steve Martinez. Sorti en vinyle, cd. Réédité en cd par Metal Mind en 2008.

chronique

« Oui, mais le jeune, ce qu’il lui faut, au jeune, c’est de pouvoir en tant que jeune vivre sa vie de jeune ». Ça fait bien longtemps que je n’ai pas entendu de discours pareil à la téloche ou la radio ou internet ou en direct depuis mon fondement, en fait ça fait des années, je n’ai en tête que cet instant comique extrait du « Péril jeune » de Klapisch, où le prof de maths je crois veut faire preuve de compassion face à la Raison pompidolienno-giscardienne des seventies blafardes, conflits au loin, répression à domicile, éloge du bon français un peu simple, sketches racistes qui cartonnent au hit-parade. Eh ben imaginez ce jeune là, dans les années 1980, il a les cheveux longs, il porte des marcels Minor Threat et des vestes en jeans avec marqué « Slayer » dessus. Les gens se foutent de sa gueule, il ne trouve pas chaussure à son pied, les sentiments-l’amour-le sexe j’vous raconte pas, il a la haine, le ressentiment. Et là, par miracle, comme dans une série télévisée où tout se passe comme prévu il rencontre ses pairs au lycée, les mêmes gars, ceux qui forment le cercle. Cherchez pas à reproduire ça aujourd’hui, c’est mort. Tout le monde peut être plus ou moins quelque chose, et tout le monde s’en branle esthétiquement, c’est le post-modernisme il parait. Enfin, à part si on se baigne habillé, là réside ce qui fait chier les flics aujourd’hui il parait. Il parait. Ben Acrophet eux, après les cours, pendant les Grandes Vacances ils enregistrèrent cet album, c’est le milieu des années 1980, et le « crossover » a la cote. Donc vous écouterez ici du crossover, c’est à dire du thrash avec beaucoup de hardcore punk dedans. Les paroles sont une fois sur deux metal (sorcier, dragon, sang, démon) ou hardcore (tu fais chier, tête de con, je suis seul, laissez moi crever, cassez-vous). La musique elle aussi est une fois sur deux comme ça, donc mosh-parts à la SOD, accords palmés saccadés, quelques solos et accélérations pour headbanger, relever la tête et reprendre son souffle, et en gros ça passe tout seul. Cet album se vendra très bien, et le groupe de tous jeunots bien mineurs va donc tourner pas mal ensuite, sortir un deuxième album et ensuite s’évanouir dans le néant. Il parait que les gars se parlent encore aujourd'hui, sont toujours amis, et le livret de la réédition nous donne le CV de tous ces mecs qui sont passés par Acrophet, ce qu'ils sont devenus maintenant qu'ils sont grands, y en a un qui est radiologue, l’autre roule sa boule dans le music business, l’un est gynéco, et les trois autres toujours musiciens. Donc, finalement, tout rentre à peu près dans l’ordre, enfin pour un tiers du groupe, les autres resteront ceux qui garderont la flamme et continueront de maudire le monde entier autour d’eux via le metal, se défendant de cet espèce de blob hostile à toute vie intelligente, ces machins informes qui se moquaient d’eux et de leurs patches et qui ont trouvé un autre canard boiteux à martyriser aujourd’hui. Pour toujours entouré par une bande de gros cons, le thrash vaincra !

note       Publiée le dimanche 18 septembre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Corrupt Minds".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Corrupt Minds".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Corrupt Minds".