Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Live In America / 1992

Tangerine Dream › Live In America / 1992

cd | 11 titres | 46:00 min

  • 1 Two Bunch Palms [ 4:43]
  • 2 Dolls in the Shadow [ 2:45]
  • 3 Treasure of Innocence [ 3:42]
  • 4 Oriental Haze [ 4:48]
  • 5 Graffiti Street [ 5:27]
  • 6 Backstreet Hero [ 4:15]
  • 7 Phaedra 1988 [ 3:47]
  • 8 Love on a Real Train [ 3:19]
  • 9 Hamlet [ 4:52]
  • 10 Purple Haze [ 3:18]
  • 11 Logos [ 5:04]

enregistrement

Performé et enregistré lors du concert de Tangerine Dream au Paramount Theatre de Seattle le 25 Octobre 1992

line up

Zlatko Perica (Guitare) Edgar Froese et Jerome Froese (Claviers, synthés et guitares) Linda Spa (Saxophone et claviers)

chronique

Styles
musique électronique
Styles personnels
É-rock

Un VHS accompagnait la sortie de 220 Volt Live. Suivant l'esprit de ma chronique sur l'album, j'ai aussi acquis Three Phase quelques années après la sortie de 220 Volt Live. Je dirais quelques mois plus tard et toujours dans le format usagé. Sauf que je n'ai pas attendu autant de temps afin de l'insérer dans mon gros JVC de l'époque. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre et quelle ne fut pas ma surprise de voir le Tangerine Dream que j'avais vu à la Place des Arts en octobre 92. La suite des titres montrait des images des différentes époques du Dream, d'où les 3 phases; le passé, le présent et le futur. L'avancée des technologies aidant et les cassettes VHS s'usant trop rapidement, Three Phase devenait “Live In America / 1992” en format combo DVD/CD en 2004. Le travail fut bâclé ou réalisé avec un total mépris pour les fans, car la qualité audio/vidéo n'était pas rehaussé. Il s'agissait d'un simple transfert du VHS sur DVD! Avec le recul, ça deviendra très typique à l'univers de Tangerine Dream. Je disais que le vidéo débutait par "Two Bunch Palms", qui sonne un peu comme sur 220 Volt Live même si la captation a eue lieu au Paramount Theatre de Seattle en Octobre 1992. Mais au-delà de la musique c'est la vidéo, les images, qui nous intéresse. Elles sont parfois assez belles et autres fois granuleuses tout en nous faisant voyager dans le temps. Il y a des clips qui ont animés les ondes de MTV, tel que celui du trio Froese, fiston Froese et Paul Haslinger sur une bicyclette dans "Dolls in the Shadow" tiré de l'album Melrose ou encore cet itinérant pour "Treasure of Innocence" qui jette un regard morose et en noir et blanc d'une ville qui me semble industrielle dans les années 30-40. On dénombre 5 titres et demi qui apparaissent autant sur ce “Live In America / 1992” ainsi que sur 220 Volt Live. Outre "Two Bunch Palms" et "Treasure of Innocence" il y a "Oriental Haze", où l'on peut admirer Linda Spa dans toute sa splendeur ainsi que des effets de néons voyageurs et le Golden Gate de San Francisco, "Backstreet Hero" qui nous montre Jerome à la guitare entrecoupé avec des images de nuits en nature et des figures géométriques multi-couleurs que l'on retrouve aussi sur "Phaedra 1988", et la version très rock électronique de "Purple Haze", où l'on peut admirer toute la fougue de Zlatko Perica sur des plans de caméra nerveux ainsi que des effets de couleurs sombres et des jets de boucane qui rendent les couleurs capricieuses. C'est énergique! La demi? Bah c'est la version trop écourtée de "Hamlet" qui propose un court montage vidéo en 3 lignes parallèles du mythique trio Franke, Froese et Schmoelling. D'ailleurs "Hamlet" fait une belle transition des tranquilles prouesses d'Edgar Froese à la guitare avec des images de la tournée 1977 et celles du concert de Seattle. Dommage, j'aurais bien aimé voir le titre au grand complet. "Graffiti Street", de l'album Rockoon, ne m'a jamais attiré, ni sa version agrémentée ici d'autres paysages de ciel nocturne comme dans "Backstreet Hero". La version de "Love on a Real Train" propose aussi un vidéo en noir et blanc qui semble venir des années de Western. "Logos" ferme le générique du film avec de beaux extraits vidéos des membres de TD, incluant Peter Baumann et le jeune Jerome Froese. J'ai trouvé ces 5 minutes très attachantes. Paraîtrait-il qu'il y a des centaines d'heures comme ça. Un jour peut-être on aura droit à tous ces trésors. Qui sait? On ne se fera pas de cachettes, “Live In America / 1992” est un truc qui a très mal vieilli. Mais il n'y a pas place à crier à l'escroquerie ici car le DVD vient en version combo avec le CD. Donc nous avons les 2 pour le prix d'un, ou a peu près. Et si comme moi vous les aviez acheté séparé, même usagé, mais le temps et ses technologies nous ont joué un sale tour! Mais l'un dans l'autre, c'est un beau document qui fouille dans le passé d'un groupe donc le côté mythique appartient dorénavant à Chris Franke et Jerome Froese. Il semblerait que leurs voutes sont pleines de petits trésors...

note       Publiée le vendredi 9 septembre 2016

partagez 'Live In America / 1992' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live In America / 1992"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live In America / 1992".

ajoutez une note sur : "Live In America / 1992"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live In America / 1992".

ajoutez un commentaire sur : "Live In America / 1992"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live In America / 1992".

le mourm › jeudi 15 septembre 2016 - 21:14  message privé !

Le seul aspect vaguement intéressant de cette vidéo tient effectivement aux inserts d'extraits de vidéos "vintage"... En totale dichotomie avec la musique, constituée de titres des années 90 quasi exclusivement, donc plutôt dans ce que TD a fait de pire. Encore que les nombreux solos de guitare apportent un semblant de vie à une musique très peu inspirée, et entièrement ""jouée"" en playback pour la partie électronique. Pas étonnant que Froese père et fils aient autant l'air de se faire chier... Une vidéo d'un concert des 70's ou début 80, même en qualité Super8, trouverait certainement plus son public que cette chose.

Note donnée au disque :