Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarpathian Full Moon › Serenades in Blood Minor

Carpathian Full Moon › Serenades in Blood Minor

cd | 10 titres | 48:57 min

  • 1 Moonrise... [02:11]
  • 2 Caedes Sacrilegae [06:35]
  • 3 Above the Pantheon [05:47]
  • 4 De Praestigiis Daemonum 1563 [05:02]
  • 5 Sarah Ellen [02:41]
  • 6 Serenade in Blood Minor [05:21]
  • 7 Mena Glade [05:54]
  • 8 Luna Garden [06:14]
  • 9 Ggal Hannahh [06:20]
  • 10 ...Dawn [02:52]

enregistrement

Enregistré et mixé par Raymond Pellicer et Thomas Sørlie au Waterfall Studio, octobre-novembre 1993. Produit par Carpathian Full Moon.

line up

Lars Lie (basse), Henrik Pettersen (batterie, voix), Endre Begby (guitare), Jørgen Hansen (guitare), Jon F. Bakker (claviers).

Musiciens additionnels : Tove Andersen (voix [5]).

remarques

Illustration par Jeannette S. Andersen.

chronique

Carpathian Full Moon fut un groupe de black metal norvégien, plus porté sur le côté tristoune et goth de la force, ajoutant guitares acoustiques, chant clair habité mais souvent un peu canard, synthé de la mort qui kitsch dans un black metal lent, black doomy, à jabot, à gilet en cuir, à chemise blanche. On va pas se voiler la face, il suffit pas de vendre des kilos de mauvais sentiments, mais quand c’est produit avec aussi peu de patate type «… And Justice for All », que la basse est si oubliée, que le son général est quand même bien trop sec, eh bien il manque ce je ne sais quoi de puissance du pouvoir du crâne ancestral pour se sentir habité par la mélancolie censée être mortifère de Carpathian Full Moon. Alors oui, les chansons sont de bonnes ritournelles, parfois, notamment les instrumentaux mi-folk mi Metalloche en fin d’album, les guitaristes ne sont pas manchots, mais la voix de crapaud typique black metal de la cave de 1993 est de temps en temps écartée au profit de vocalises que même mon voisin bourré il fait pas aussi faux ; les chansons trainent en longueur et partent en quenouille après le Ne solo ; quelques pains sont à retenir, et la composition de ces chansons semble donc bien hasardeuse quand on écoute cet album de vampire du metal. En somme je ressens une trop grosse légèreté et je garderai le souvenir d'un disque pas très bien achalandé, dont les mouvements les plus sympathiques seront ceux qui se rapprocheront du style neo-folk, ceux plus metal n'étant vraiment pas engageants, pas inspirants, pas si dépressifs que ça, et pas très glop pour résumer. A conseiller vraiment aux fans hardcore de ce genre black / folk / synthé, dont ce disque est un des premiers représentants sauce norvégienne.

note       Publiée le lundi 29 août 2016

partagez 'Serenades in Blood Minor' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Serenades in Blood Minor"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Serenades in Blood Minor".

ajoutez une note sur : "Serenades in Blood Minor"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Serenades in Blood Minor".

ajoutez un commentaire sur : "Serenades in Blood Minor"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Serenades in Blood Minor".

Dead26 › lundi 29 août 2016 - 11:21  message privé !

J’avais plus jamais entendu parler de ce groupe jusqu’à... Aujourd’hui. Dans mes souvenirs c’était le genre de black mélodique pas très bourrin, assez chiant avec du synthé. Un petit côté grec avec des guitares bien arrondies juste comme il fallait, mais pas pour moi. Vite oublié à l’époque pour ma part.

Note donnée au disque :