Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPIggy Pop › Soldier

Iggy Pop › Soldier

cd | 11 titres

  • 1 Loco mosquito
  • 2 Ambition
  • 3 Knocin'them down (in the city)
  • 4 Play it safe
  • 5 Get up and get out
  • 6 Mr Dynamite
  • 7 Dog food
  • 8 I need more
  • 9 Take care of me
  • 10 I'm a conservative
  • 11 I snub you

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Rockfield Studios, Pays de Galles, août 1979

line up

Iggy Pop (chant)

Musiciens additionnels : David Bowie, Glen Matlock (basse, guitare, choeurs), Simple Minds (choeurs), Steve New (guitare), Ivan Kral (guitare, clavier), Klaus Kruger (batterie), Barry Andrews (clavier)

remarques

Selon les différentes éditions, l'ordre des morceaux est différent. Certaines rééditions cds proposent deux titres bonus, 'Low life' et 'Drop a hook'

chronique

Aaaah, ces années 80, y vivre son adolescence c’était quelque chose, une époque difficile et super excitante, un peu comme chaque période j’imagine. Certes, musicalement, elles n’ont pas toujours réussi aux artistes confirmés qui alignaient leur dix ans ou plus au compteur (David Bowie, Neil Young, Yes, Genesis…). Et Iggy Pop dans tout ça ? Pas si mal, c’est sympa de demander. C’est con en fait parce que le citoyen lambda retiendra surtout ‘Blah, blah blah’ l’un des rares succès commerciaux de l’Iguane mais clairement pas un bon disque. D’ailleurs, après les deux missiles sous la houlette de Bowie, il démarre la décennie de manière explosive avec ce ‘Soldier’ plutôt boudé par la critique à sa sortie. Un malentendu. Evidemment quand parmi les musiciens recrutés se trouve l’ex-bassiste des Sex Pistols Glen Matlock ou Ivan Kral du Patti Smith Group, certains attendaient peut-être un album punk ? En sachant que Bowie traînait également dans les studio, espéraient-ils le troisième volume de la trilogie cold wave ? C’est sûr que c’est pas la bouille de zombie junkie de l’intéressé qui allait remonter sa cote dans les sondages. ‘Soldier’ n’est ni l’un ni l’autre, plutôt, quelque chose au croisement, un opus pas spécialement novateur mais un parfait tremplin pour laisser l’Iguane faire ce qu’il sait faire et s’éclater un maximum. Ca démarre avec un Iggy en pleine forme: ‘My mama told me if I was a goodie, she’d buy me a rubber dolly’, crie-t-il avant de s’engouffrer dans un bon rock garage aux rythmiques légèrement rocksteady (l’orgue y contribue aussi). ‘Le loco mosquito’, c’est lui, James Osterberg, mais très vite le disque se profile comme nettement plus complexe et profond. le très bon ‘Ambition’ se révèle plus post punk, plus mélancolique dans son feeling, le chanteur se dévoilant un brin fragile et authentique. D’ailleurs, il assure magistralement derrière son micro, alternant gravité sérieuse, hédonisme arrogant, doute, combativité. ‘I need more’, James Osterberg est tout sauf au bout du rouleau et ses musiciens sont bien décidés à l’épauler correctement. Exorcisme sous couvert ? Iggy règle ses comptes (ou une partie) avec la décennie écoulée, la misogynie du rock’n’roll (‘Get up and get out’), la mollesse ambiante (‘Knock them down’), les gens qui le font chier (‘I snub you’ et son petit clin d’oeil au ‘Leader of the pack’ des Shangri-Las) et s’invente l’espoir d’un futur (‘Mr Dynamite’, Loco mosquito’, ‘I Need more’). Ceci explique sans doute le mélange d’influences entre post punk, garage et new wave ainsi que cette alternance entre titres électriques (‘Dog food’, détonant presque avec son retour aux racines Stoogiennes, Knocking them down’, ‘I need more’) et d’autres plus retenus et sombres (‘Mr Dynamite’, Ambition’). Certains se étonnés du manque de guitares au mix final (Glen Matlock a raconté que Bowie aurait cogné le guitariste Steve New qui avait flirté avec sa copine de l’époque) mais personnellement, si tel est le cas, je n’y vois aucun problème. La production participe justement à cet aspect post-punk dont je raffole (la basse est particulièrement mise en valeur et les orgues sont de fort bon aloi). Disque sous-estimé qui nous montre l’Iguane en très grande forme, bien parti pour affronter la nouvelle décennie à poings nus. Que des tueries là-dessus et clairement l’un de mes Iggy favoris !

note       Publiée le lundi 29 août 2016

partagez 'Soldier' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Soldier"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Soldier".

ajoutez une note sur : "Soldier"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Soldier".

ajoutez un commentaire sur : "Soldier"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Soldier".

Twilight › mardi 30 août 2016 - 21:40  message privé !
avatar

Là, ça dépasse mon humble discographie...

Note donnée au disque :       
(N°6) › mardi 30 août 2016 - 18:44  message privé !
avatar

Tu feras aussi son album crooner/houellebecq des années 00 ? Paraît qu'il est pas mal dans le style. Ca me donne envie de réécouter du Iggy tout ça.

Twilight › mardi 30 août 2016 - 18:42  message privé !
avatar

Moi, je ne le possède pas encore. Il est en commande, à dire vrai, je ne l'ai découvert que très récemment...Je suis dans une période Iggy ^^

Note donnée au disque :       
nicola › mardi 30 août 2016 - 17:39  message privé !

À quand l’album Instinct par ici, d’ailleurs ?

Twilight › mardi 30 août 2016 - 15:21  message privé !
avatar

C'est clair, pour moi jusqu'à 'Zombie birdhouse', c'est vraiment bon même si 'Party' est plus faible. J'aime ce côté insaisissable de Iggy qu'on croit connaître et qui brouille les pistes, avec moins de classe que Bowie mais avec plus d'instinct...

Note donnée au disque :