Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnarchist Republic of Bzzz › Anarchist Republic of Bzzz

Anarchist Republic of Bzzz › Anarchist Republic of Bzzz

cd | 15 titres | 43:32 min

  • 1 Introduction [3:30]
  • 2 Body Plastic Sandles [2:49]
  • 3 ygUDuh [poème de e.e.cummings] [2:26]
  • 4 Creole Rocket [2:38]
  • 5 Interlude [0:56]
  • 6 Fascist [2:16]
  • 7 IBN Battuta eats Ruccola? [1:44]
  • 8 Neural Highways [2:24]
  • 9 Sail Away Ladies (A.R.Bzzz Remix) [2:01]
  • 10 C.I.A. Spy Dub [3:08]
  • 11 Creole Rocket (remix by ITHAK) [2:54]
  • 12 Body Plastic Sandles (remix by Bérangère Maximin) [6:00]
  • 13 ygUDuh (remix by BaBa ZuLa) [3:48]
  • 14 IBN Battuta eats Ruccola? (remix by DJ DNA) [2:08]
  • 15 C.I.A. Spy Dub (remix by David Fenech) [4:50]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à Studio Kampo, NYC et Bzzz Records, Paris. Produit par Seb El Zin & Arto Lindsay.

line up

Mike Ladd (Justice Minister - freestyling), Arto Lindsay (Finance Minister - guitare électrique), Marc Ribot (Research Minister - guitare électrique), Sensational (Interzone Defense Minister - freestyling), Seb El Zin (General Administrator - guitare électrique, voix), Kiki Picasso (Propaganda Minister - design)

Musiciens additionnels : Baba Zula (remix 13), Ithak (remix 11), Bérangère Maximin (remix 12), DJ DNA (remix 14), David Fenech (remix 15)

remarques

https://bzzz.bandcamp.com

chronique

Styles
hip-hop
noise
indus
dub
Styles personnels
terrorisme

C’est la gueeeeeeeerrrrrrre !!!! Ouais, gros, faites du bruit ! C’est pas moi qui le dit, ce sont les gouvernements. Tremblez pauvres « citoyens » bientôt prêt à abjurer les moindres de vos libertés individuelles par peur des camions perdus sur des zones piétonnes. Coup d’état permanent et justice nulle part. Le prophète de la grande sécurité omnisciente a dit : vas-y, c’est le boxon et ça va pas s’arranger de sitôt. Le chaos. Quoi faire des figures de la terreur ? Solution radicale : les peinturlurer comme des figures grotesques. Ce qu’ils sont. C’est la proposition de l’activiste en chef Kiki Picasso, toujours prompt à colorier là où il faut pas. La gueule à Ben Laden vaut bien celle de Khadafi sur la couv arrière, ils ont l’air finauds, ils se valent les mal branlés de la Mollahsphère comme les dictateurs invités permanents de nos catalogues de vente d’armes. Coucou les kikoo de la Charia, c’est le Général Clowny qu’on agite pour partir en croisade pour le Bien. On en ferait des pins multicolores à vendre dans les bazaars. Chacun ses icônes. Place au son. J’allais dire la musique, mais elle a de quoi calmer les ardeurs des hardeurs idéologiques qui défoncent les portes ouvertes de la démagogie. C’est sans forme, c’est du son sale. Seb El Zin prône la révolution sonique. Du bruit, du bruit et encore du bruit. Réunion de crise et constitution d’un gouvernement global du ramonage à la disto, avec aux avant-postes, deux légendes de le scène Downtown du feedback no-wave et de l’impro déstructurante, Arto Lindsay et Marc Ribot. Et des MC, parce qu’il y en a encore pour croire au hip-hop comme arme verbale, qui n’ont pas encore abandonné l’affaire aux demeurés à pseudo sans voyelle mâchonnant une nullité lisse prisée des cultureux d’hyper-centre. Introducing, Mike Ladd aka MC Caméléon, franc-tireur à la langue pendue de crachats rugueux. Introducing, Sensational, aka MC Barbaboue, pâteux précis dans la diction. Des beats ? No wayve ! Juste trois guitares en hocquètements électriques, dialoguant comme ivres de décibels. Comme les voix imaginaires du fameux poème de e.e. cummings, "ygUDuh » aux faux mots phonèmes parodiant les forts accents alcoolisés de deux bourrins du côté de New-York, ou du New Jersey, devisant sur la guerre de Corée, ou du Vietnam, et se concluant sur la phrase « On va leur apprendre la civilisation à ces connards de jaunes ». Repris sous ignoble sarclage bruitiste par un Mike Ladd en pleine fièvre ragga, échos et résonnance comme un gros doigt à nos politiques étrangères moyen-orientales se résumant elles aussi bien souvent à « On va leur apprendre la démocratie à coup de bombes dans la gueule à ces bougnoules. », sous le patronage d’intellectuels aussi brillant que BHL, encore un blaireau à consonnes dont l’inanité de la pensée philosophique n’a d’égal que la blancheur immaculée de ses chemises à jabot, le sang ne tachant que ceux qui s’y frottent. Le même lad de NYC scandant un « Black Hawk takes me down ! » tel un Beefheart revenu de l’Enfer sur des guitares mitrailleuses. Sensational rampe hors des tranchées dubbées au pétrole volé aux autochtones tel un Tricky qui aurait troqué son spliff pour la vieille gnôle de l’Oncle Sam, « C.I.A Spy Dub » effet sur la trachée garantie. The revolution will not be televised, but streamlined on industrial shits, « Creole Rocket » revenu du front et des ravalage au freejazzcore en trinôme. Ca drone en mauvaise vibrations, irradie de riffs en ruines, de spectre de blues rouillé, de transmissions radio fusillées sans autre forme de procès. Sinon de doubler, tripler les peines auditives en bombardant de remix, par le sir Seb El Zin lui-même sous son alias ITHAK, encore plus indus avec adjonction de beats, par la radio de GI de DJ DNA et son sample de soul loopé pour sexualiser la propagande, par le français David Fenech qui plonge dans une ambient acide et d’autant plus grésillant le déjà très gluant dub de la C.I.A. Encore plus fort, l’électroacousticienne Bérangère Maximin touille les pistes en une seule potion familière et lointaine, fantomatique, vue de la lunette du fusil. Et Murat Ertel et Levent Akman, El Zin ayant séjourné à Istanbul, triturant à envie "ygUDuh » au rythme de leurs percussions, le tordant en dub halluciné au cube. De quoi résister encore et toujours. Pour la prochaine louchée, pourquoi pas Vlad Poutine, Recep Erdoğan et un bon français de race blanche sur la pochette ? Hein ? Y a l’embarras du choix pour faire du coloriage.

note       Publiée le dimanche 28 août 2016

partagez 'Anarchist Republic of Bzzz' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Anarchist Republic of Bzzz"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Anarchist Republic of Bzzz".

ajoutez une note sur : "Anarchist Republic of Bzzz"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Anarchist Republic of Bzzz".

ajoutez un commentaire sur : "Anarchist Republic of Bzzz"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Anarchist Republic of Bzzz".

Klarinetthor › jeudi 1 septembre 2016 - 14:01  message privé !

Le concept est sympa, mais depasse bien le resultat qui sent le sous-bungle, le sous-beefheart et le samousa. Seule la gratte d'Arto surnage par moments, mais generalement les compos manquent un chouilla de direction.

Note donnée au disque :       
(N°6) › dimanche 28 août 2016 - 23:47  message privé !
avatar

Merci ! J'ai mis le temps mais je l'aime vraiment aujourd'hui. Certains remix sont une vraie valeur ajoutée qui lui valent une bouboule de plus.

Note donnée au disque :       
saïmone › dimanche 28 août 2016 - 20:36  message privé !
avatar

ah j'étais persuadé de l'avoir chroniqué celui-là...! Très bonne chronique, mais tu es trop gentil

Note donnée au disque :