Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Tribute Albums › Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro

Compilations - Tribute Albums › Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro

cd | 25 titres | 72:51 min

  • 1 Nashville Pussy - Age of Pamparius [05:49]
  • 2 Therapy? - Denim Demon [02:13]
  • 3 Amulet - Hate the Kids [02:51]
  • 4 Supersuckers - Get It On [03:57]
  • 5 Bela B. & Denim Girl - Are You Ready for Some Darkness? [03:39]
  • 6 Queens of the Stone Age - Back to Dungaree High [03:04]
  • 7 HIM - Rendezvous With Anus [03:17]
  • 8 Satyricon - I Got Erection [02:27]
  • 9 Maryslim - No Beast So Fierce [04:18]
  • 10 Scot Free - Rock Against Ass [03:29]
  • 11 Nullskattesnylterne - Sailor Man [01:59]
  • 12 Hot Water Music - Prince of the Rodeo [03:35]
  • 13 Griffin - Bad Mongo [02:42]
  • 14 Zeke - Midnight Nambia [01:22]
  • 15 Peepshows - Just Flesh [02:13]
  • 16 Spacebitch - Don't Say Motherfucker [01:46]
  • 17 Motorpsycho - He's a Grungewhore [05:24]
  • 18 ADZ - Good Head [02:48]
  • 19 Dwarves / Splittin Wix - Hobbit Motherfuckers [01:33]
  • 20 Puffball - Zonked Out on Hashish [01:53]
  • 21 Motosierra - Hobbit Motherfuckers [01:00]
  • 22 Samesugas - (I Fucked) Betty Page [02:28]
  • 23 Ratos de Porão - Suburban Anti-Christ [01:51]
  • 24 Real McKenzies - Sailor Man [01:58]
  • 25 Toby Dammit - Prince of the Rodeo [05:17]

line up

Motorpsycho, Queens Of The Stone Age, Ratos De Porão, Satyricon, Therapy?, Nashville Pussy, Amulet, Supersuckers, Bela B. & Denim Girl, HIM, Maryslim, Scot Free, Nullskattesnylterne, Hot Water Music, Griffin, Zeke, Peepshows, Spacebitch, ADZ, Dwarves / Splittin Wix, Puffball, Motosierra, Samesugas, Real McKenzies, Toby Dammit.

remarques

Sorti en cd et vinyle. Une autre édition par Blitzcore comporte un cd bonus avec d'autres reprises par Scot Free, Moral Hazard, Red Hot Lovers, The Gravy Boys, Scared of Chaka, Jerry Spider Gang, Three Years Down, Peter Pan, Cellophane Suckers et Prollhead!

chronique

C’est fou. On se balade en festival, de masses en masses, et tels les drapeaux bretons, les Turbojugend sont toujours visibles à un coin de comptoir, les pouces dans les poches du Levi's. Turbonegro est donc tellement adulé que le fan club ressemble à s’y méprendre à un cercle international assez fermé constitué de chapitres, tel le fan club de... ben non, je n’ai pas d’exemple, à part les fans de Bowie période « Aladdin Sane » ? En plus méchants ? Non, faudrait plutôt penser aux fans de Motörhead vêtus de jeans et recouverts d'insignes militaires, recyclant l’esthétique hippie violente des clubs de motocyclettes américains, propre à re-viriliser n’importe quel quidam qui, tel un Ramone du dimanche se débarrasse de son uniforme de boulot pour devenir le glam punk ténébreux que seuls ceux qui connaissent... connaissent. Alors quand on tombe sur un tribute à Turbonegro, on s’attend à ce qu’il y ait du monde qui aime... mais alors venus de domaines aussi divers que ce qu’on retrouve sur « Alpha Motherfuckers », je ne m’y attendais pas trop ! Des artistes venus du black metal, du rock, de la pop, du stoner, du punk hardcore, du metal gras, non mais regardez moi cette playlist : Nashville Pussy, Therapy?, Hot Water Music, QOTSA, Him, Satyricon, Zeke, Dwarves, Ratos de Porão... Il ne manque plus qu’Iggy Pop, mais ça serait un peu se mordre la queue du Hank là, comme il est évident que les Stooges planent au-dessus de ce groupe qui ravit peut-être la tête du showbiz norvégien aux obscurs métalleux de la forêt qui pleure. Bon, en fait, on note assez peu de prises de risque : c’est bien un disque de fans, les morceaux sont souvent repris comme en répète sans distorsions, et ce tribute, c’est donc un peu comme une veste Turbojugend : logos et badges bien posés là où il faut... attendez quand même, je vais essayer de me contredire. On peut mettre effectivement à part Bela B. & Denim Girl qui mettent un peu de Girl dans ce monde de Denimboys poilus, la reprise des QOTSA qui ressemble étrangement à un super morceau de... QOTSA, feulements grossiers de Nick Oliveri inclus, le HIM très sexe chaleureux (d’ailleurs Monsieur Him est le seul avec Bela B. et Denim Girl à poser avec sa veste Turbojugend comme il faut dans le livret), Satyricon qui arrive via riffing black metal et surcouches de double par Frost à éviliser s’il le fallait encore le fabuleux « I got Erection », la version galicophone de « (I Fucked) Betty Page » par Samesugas, les furias Zeke, Dwarves, Ratos de Porão, Motosierra ou Puffball, ou les versions loundge-Tom Waits-temple du bizarre par Motorpsycho et Toby Dammit. Le reste est quand même très près des versions originales, décolorant même le propos en une certaine fadeur radio FM : le gros ventre mou Scott Free - Nullskattesnylterne avé les petites trompettes, quelques moments palpables d’ennui sur des rengaines un peu plates comme celle de Griffin ou de Peepshows, un certain copié collé de la part de Nashville Pussy ou des Real Mc Kenzies (bon y a le biniou en plus, ok), et j’imagine que cette compilation plaira finalement plus aux fans à la fois de Turbonegro et des groupes cités ci-dessus... des interprétations qui gardent pour les meilleurs l’esprit libidineux et sombre à la fois des morceaux originaux, pour d’autres ne gardant que la dynamique rock de festoche à taper dans les mains en chœur... Pour le néophyte, cette compilation sera l’occasion de découvrir certaines grandes gloires du rock, du hardcore punk et du metal des années 1990, et c’est déjà pas si mal mes chers alpha motherfuckers.

note       Publiée le samedi 27 août 2016

partagez 'Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro".

ajoutez une note sur : "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro".

ajoutez un commentaire sur : "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Alpha Motherfuckers: A Tribute to Turbonegro".

Rastignac › lundi 29 août 2016 - 08:39  message privé !
avatar

ah oui c'est vrai, vu en youtube, live en Russie (il n'y a pas si longtemps que ça néanmoins)

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 29 août 2016 - 08:24  message privé !

La version frostbitten de Satyricon est une bonne idee, mais rien ne vaut celle de Monarch! Il parait qu'ils ont arreté de la jouer live, dommage