Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSex Gang Children › Viva Vigilante !

Sex Gang Children › Viva Vigilante !

cd • 13 titres

  • 1Hollywood slim
  • 2Religion free zone
  • 3Conversation
  • 4Salamun child
  • 5The messenger
  • 6Bleed England
  • 7Sunset of crow
  • 8All american heart
  • 9Genocide trend
  • 10Death squad diva
  • 11Die Träube
  • 12Urania
  • 13Pigs to men

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Café Music Studio, Londres, Angleterre

line up

Andi SexGang (chant), Adrian Portas (guitare), Matthew Saw (guitare), Kevin Matthews (batterie), Carl Magnusson (basse)

Musiciens additionnels : Anna Phoebe (violon), Cherif Ashizume (sons)

remarques

chronique

Notre époque produirait-elle encore des Rozz Williams, des Andi SexGang, des Robert Smith ? Sont-ils uniquement le fruit des années punk et after ? Comment s’est passée leur scolarité ? S’ils étaient nés aujourd’hui, seraient-ils devenus ce qu’ils sont devenus ? Toujours est-il que je suis épaté, Andi poursuit sa carrière depuis plus de trente ans, diversifiant les expériences, sans jamais mettre la moindre goutte d’eau dans son vin. Excentrique, dandy, même si le costume a remplacé les maquillages morbides, notre Anglais ne cesse d’enregistrer et même si certaines tentatives expérimentales n’ont pas toujours trouvé grâce à mes oreilles, les disques estampillés Sex Gang Children sont toujours aussi foutrement jouissifs et ‘Viva vigilante’ ne fait pas exception. Terriblement actuel dans ses thèmes (la religion comme thème de division notamment), varié dans ses influences (goth, post punk, cabaret, jazz…), il propose une collection de morceaux en béton tout à fait dans la lignée de ce qu’a toujours cherché à créer le groupe. Distillant ses paroles mordantes, Andi glisse du deathrock oriental torve de ‘Salamun child’ à un ‘The messenger’ plus recueilli et dépouillé dans l’instrumentation, sans oublier le cabaret allemand de ‘Die Traube’ ou une légère touche expérimentale ambiant (‘Urania’). Privilégiant les mi-tempi (dans la lignée de ‘Gioconda smile’ ou ‘In the arms of my Cicero’), il joue avec les guitares grinçantes (‘Hollywood slim’, ‘Genocide trend’) comme avec l’acoustique (‘Sunset of crow’…), avec en épice des touches créatives (le jeu de percussions, certains éclats de cuivre). Et toujours cette voix, unique, ce timbre de fausset, aigu, décadent à souhait, qu’on peut ne pas aimer mais qui porte tellement d’émotions, de la folie à la mélancolie…Oui, Andi SexGang est toujours celui que ses co-disciples surnommaient ‘Le Lutin Gothique’ dans les 80’s, un artiste unique, à la démarche toujours aussi passionnante et pertinente.

note       Publiée le samedi 20 août 2016

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Viva Vigilante !".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Viva Vigilante !".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Viva Vigilante !".