Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDark Door › Post mortem

Dark Door › Post mortem

cd • 11 titres

  • 1Ci sei tu
  • 2Non sogno più
  • 3Nato morto
  • 4Incubo di una notte di fine estate
  • 5Je souffre
  • 6Pausa
  • 7Riudio eterno
  • 8Ascatti
  • 9Odiami e amami
  • 10O risveglio
  • 11Post mortem

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Mario D'Aniello (chant, musique), Federica Velenia (musique)

remarques

chronique

Quand un groupe porte un nom comme ‘Dark door’, ça évoque des images; inconsciemment, je visualise le disque comme une porte à tourner, curieux de ce que je pourrais trouver derrière (après tout, c’est aussi le rôle de la musique d’évoquer des images). Dans le cas de ce duo italien, c’est une porte de clinique que l’on pousse, mais une clinique abandonnée aux murs virant au gris, au carreaux sales, aux couloirs jonchés de débris de néons brisés…Musique synthétique, dépouillée, assez froide dans le rendu mais au final plutôt anthracite que simplement grise de par le timbre grave de Mario D’Aniello qui confère une touche humaine, certes grave mais néanmoins organique aux compositions. C’est là la différence et la qualité de ce groupe qui évite de la jouer désincarné pour mieux coller aux codes d’une certaines new wave glacée; il vit, ce chant, il se passionne même par instant (‘Nato morto’) malgré des thèmes pas forcément très joyeux. Les mélodies sont directes, simples, avec la partie rythmique en sonorités basses, quelques notes aiguës assurant le refrain et certains passages plus marqués. En fait de porte, on en pousse même plusieurs car Dark Door varie les styles, s’essaie à des morceaux plus calmes, légèrement expérimentaux (‘Pausa’), d’autres plus rythmés, flirte même avec la pop (‘Je souffre’) sans lui céder. ‘Post mortem’ s’écoule donc aisément, démontre tout ce qu’on peut faire avec peu d’éléments et on en redemande. Et si la porte sombre n’était au final qu’un miroir nous renvoyant les symboles de nos propres angoisses ? ‘Post mortem’ malgré ses thématiques macabres ravira tant les fans de cold wave que les amateurs de Neue Deutsche Welle…Après tout, ne sommes-nous pas tous égaux face à la mort ?

note       Publiée le lundi 1 août 2016

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Post mortem".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Post mortem".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Post mortem".

Kagoul › mardi 17 janvier 2017 - 20:54  message privé !

Mais ça passe bien ce ptit groupe New Wave :-) simple et efficace et en même temps unique (la voix y fait beaucoup).

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 2 août 2016 - 23:33  message privé !

La voix a la Mc Carthy version rital... et les klaviers over the fuck... ca va plaire ou deplumer vous savez qui. attention EBM alert, n'ayons pas peur d'appeler une chienne une chienne.

Note donnée au disque :