Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUnsane › Unsane

Unsane › Unsane

lp • 12 titres

  • 1Organ Donor
  • 2Bath
  • 3Maggot
  • 4Cracked Up
  • 5Slag
  • 6Exterminator
  • 7Vandal-X
  • 8HLL.
  • 9AZA-2000
  • 10Cut
  • 11Action Man
  • 12White Hand

line up

Charlie Ondras (batterie, chant), Chris Spencer (voix, guitare), Pete Shore (basse, voix)

remarques

chronique

Le degré d’introuvabilité du disque m’a longtemps empêché de me pencher sérieusement dessus. Un snipe totalement random sur discogs, en vinyle, résoudra cette lacune – lacune, ça y est le mot est lâché. Comme lorsque tu te rends compte à bientôt quarante balais que t’as passé ta vie à rater Jesus Lizard, il serait malheureux de laisser passer ce tabassage à tabac totalement gratuit sous prétexte qu’il ne l’est pas. Car ce premier Unsane est putain de cru, comme seuls peuvent l’être la jeunesse, les débuts, la hargne sans aucun background muscial. Cru comme la première bagarre de rue d’un futur champion de MMA, avant les entraînements pro, avant le sports, avant les sponsors, la diététique – on te bouffe tout cru ici, si t’avais pas encore compris, et à main nue, direct dans le gras du bide. Le filet de sashimi de guitare, au cutter, Shellac c’est du coton à côté de ça. La voix du mec qui t’engueule à la radio, il est dans l’habitacle. Penché sur toi, tandis qu’un autre type te colle des taquets sur le haut du crâne, pour t’humilier. Ah c’est sûr, c’est un mauvais moment à passer. New York, qui disaient ? Bah ouais, à l’aube des années 90, c’était encore quelque chose, quelque chose de dangereux, de froid, tout ce bitume, là, il allait bien falloir l’utiliser. On y trouve déjà tout Unsane, tout ce qui nous plaît chez eux : l’urgence, le front, le coup de planche, l’urban skate blues agressif, le sans concession, tout ça. Une forme de nouveau punk, qui suit les traces de ses aînés de la No Wave, de Sonic Youth à Big Black, de Jesus Lizard à Flipper, avec cette petite dose supplémentaire de bagarre qui fait la différence. Old school et quasi lo-fi, crade et strident, puant comme la fumée de la bouche d’égout, y’a pas à dire, en 1991 on savait ce que « menaçant » voulait dire. Indispensable.

note       Publiée le mardi 12 juillet 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Unsane".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unsane".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unsane".

Raven › samedi 20 octobre 2018 - 12:42  message privé !
avatar

@chaos : quelqu'un pourrait.

Note donnée au disque :       
Langouste-mayonnaise › vendredi 19 octobre 2018 - 23:36  message privé !

Tiens, je suis pas chroniqueur mais je te le fait en direct : L'album commence par Factory et Grind, et bien sûr il tue.

chaos › vendredi 19 octobre 2018 - 22:54  message privé !

quelqu’un pourrait t'il se dévouer pour chroniquer sterilize, sortie en 2017 ?

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 27 octobre 2017 - 13:40  message privé !
avatar

Le moins sophistiqué, mais aussi le plus emo ! Raven, tu fais les singles 89/91 ?

Note donnée au disque :       
bubble › lundi 23 octobre 2017 - 12:56  message privé !

charlie Ondras