Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPublic Image Limited › That what is not

Public Image Limited › That what is not

  • 1992 • Virgin 5099908801524 • 1 CD

cd • 10 titres

  • 1Acid Drops
  • 2Luck's Up
  • 3Cruel
  • 4God
  • 5Covered
  • 6Love Hope
  • 7Unfairground
  • 8Think Tank
  • 9Emperor
  • 10Good Things 

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Eldorado Studios, Los Angeles, Californie, USA

line up

John Lydon (chant), John McGeoch (guitare), Gregg "J.P." Arreguin (guitare), Allan Dias (basse, choeurs, claviers), Curt "Kirkee B." Bisquera (batterie, percussions)

Musiciens additionnels : Tower of Power (cor), Jimmie Wood (harmonica), Bonnie Sheridan (choeurs)

remarques

chronique

Styles
punk
rock

Atterrissage, Public Image Limited conclut avec ce disque la première partie de sa carrière avant un silence de plus de vingt ans. Est-il honnis pour autant ? Pas spécialement. Est-il vénéré ? Encore moins. C’est juste le dernier album de P.I.L., du moins le pensait-on à l’époque. Comparé au prédécesseur, il est même plus acide et acerbe, expurgé des scores de productions 80’s qui l’entachaient (on n’évite pas les cuivres sur ‘Covered’ ni des choeurs féminins sur ‘Unfairground’ ou ‘Emperor’ mais ne soyons pas vachards gratuitement). ‘That what is not’ est un disque de rock, un peu punk sur les bords, pas mauvais, limite efficace même…Un peu trop limite peut-être. On ne peut rien lui reprocher quant à la conviction mais niveau émotionnel, je ne sais que dire, c’est lambda, générique, creux, le syndrome du serpent qui se mord la queue est clairement dans le nid. J’aimerais sincèrement me sentir plus enthousiaste à son écoute mais les chansons s’enchaînent, je les écoute avec plaisir et le show s’arrête là. On passe à autre chose. Pas de mélodie forte, pas de détail piquant si ce n’est l’ambiance de fête hispanique complètement inutile du pire titre du combo (‘Good things’) qui conclut bien piètrement. ‘Album’ avec son emballage de pilule clinique dégageait beaucoup d’émotions, ‘That what is not’ avec sa pochette typée Magritte du pauvre glisse comme de l’eau sur les plumes d’un canard…Un vilain canard, certes, mais ça ne suffit pas. Si à l’époque, je considérais cette fin de P.I.L. comme un drame, avec le recul d’aujourd’hui, il est évident que l’ami Johnny (dont le nom n'est même pas crédité dans les notes d'info du livret version 2012) avait un urgent besoin de s’aérer la tête. Ok, comme conclusion, c’eût pu être pire mais de manière prévisible je rétorquerai que cela aurait pu être mieux. Je sais pas, je dois couver quelque chose.

note       Publiée le mardi 28 juin 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "That what is not".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "That what is not".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "That what is not".

SEN › vendredi 1 juillet 2016 - 20:47  message privé !

Il se trouve que je le connais personnellement et il m'a dit qu'il était très déçu de ta chronique !

Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 1 juillet 2016 - 00:29  message privé !
avatar

Non, car il reconnaîtra en moi son fan le plus dévot ...mais néanmoins critique. Après, je dois bien avouer qu'en 20 ans mon avis sur ce disque a évolué (2 à l'époque), donc il pourra encore bouger ? A voir...

Note donnée au disque :       
SEN › jeudi 30 juin 2016 - 20:35  message privé !

John Lydon s'en retournera dans sa tombe dès qu'il sera mort de voir cette vilaine note !

Note donnée au disque :