Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlien Sex Fiend › Open head surgery

Alien Sex Fiend › Open head surgery

cd | 8 titres

  • 1 Clockwork banana banana moon
  • 2 Magic
  • 3 Class of 69
  • 4 AlienSexFiend
  • 5 Coma
  • 6 Lickin' ma bone
  • 7 Stressed out
  • 8 B B Bone boogie

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Mr Fiend (chant, samples), Mrs Fiend (claviers, programmation, samples, basse, percussions, choeurs), Rat Fink (guitare, batterie, bongos, choeurs), Doc Milton (percussions, choeurs)

Musiciens additionnels : Claire Hirst (saxophone), Paul Fenech (guitare), Johnny Ha-Ha (batterie, percussions), Michelle Fenech (choeurs), M.C Snazzy Geoff (scratches)

chronique

Styles
electro
gothique
batcave
garage
Styles personnels
electro garage batcave from outer space

‘Kziiiiii, tscscccch, vriiiiiille’…On découpe le lobe frontal pour retirer précautionneusement le couvercle crânien, on prend les pinces, on commence à fouiller le magma sanguinolent verdâtre qui paraît constituer le cerveau du cob…patient, pardon. Ooops. Mon Dieu, mon Dieu, on y trouve de drôle de choses, c’est comme un cinéma projetant des films en accéléré. On éteint les lumières et on laisse tout ça éclabousser les murs du labo, Dieu reconnaîtra les siens. Il y a du bon sur ce skeud, bien plus que sur ‘Another planet’ et ‘Curse’ en tout cas, le groupe paraît retrouver le sens de la mélodie, avec un travail fouillé des arrangements, ainsi ‘Magic’ et ses atmosphères orientales tant niveau percussions que claviers, sans oublier un discret saxo (qu’on retrouvera de manière plus agressive sur ‘Clockwork banana banana moon’ plus proche des racines batcave/punk du groupe, avec sample du cri de Tarzan en ouverture), ‘AlienSexFiend’ qui conjugue avec maîtrise rythmique électronique, inspirations tribale et feeling batcave. Sans retour en arrière, Alien Sex Fiend nous balance aussi quelques brûlots qui secouent le grelot, en laissant les expérimentations en retrait: ‘Class of 69’ (magistral, ça fait du bien de retrouver ces mélodies directes), ‘Clockwork banana banana moon’, ‘B B Bone boogie’ qui emprunte à la tradition garage trash des 70’s mais version moderne, ‘Lickin’ ma bone’. Bien entendu, de l’expérimentation électronique, il y en également mais heureusement sans trop d’excès car le combo a parfois tendance à s’y appesantir trop avec pour résultat une bouillie/collage longue et lassante aux détriments de bonnes chansons. Rien de tel avec ‘Coma’ qui démontre si besoin est que les musiciens sont à l’aise dans l’exercice quand ils ne se laissent pas déborder par les machines…C’est limite hypnotique, jamais clinique, pêchu et dansant. Avec ‘Stressed out’, on frise l’abus (presque sept minutes, était-ce utile ?) mais on évite le ratage grâce au chant mais c’est pour moi la vision la moins excitante extirpée lors de cette chirurgie à tête ouverte. Avant de recoudre et cautériser le liquide bouillonnant qui s’échappe des naseaux du cob…patient, j’ajouterai que cet album est le dernier essai entièrement réussi du groupe. Franchement excitant, pas trop long, pas trop de remplissage…Ok, la pochette est moche mais on peut pas tout avoir.

note       Publiée le lundi 27 juin 2016

partagez 'Open head surgery' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Open head surgery"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Open head surgery".

ajoutez une note sur : "Open head surgery"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Open head surgery".

ajoutez un commentaire sur : "Open head surgery"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Open head surgery".

SEN › dimanche 4 décembre 2016 - 13:04  message privé !

Je l'aime beaucoup celui ci, y'a un côté qui fait beaucoup penser à Gong sur MAGIC !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 27 juin 2016 - 23:59  message privé !

pas fan de celui-ci, trop lisse, on ne reconnait plus assez la folie du groupe; quant aux artworks leurs laideurs ont toujours fait partie du trip et ceette pochette est plutot reussie dans le genre. J'avais mis 3/6 a Death trip avant d'etre un vampire mais je vais corriger ca tout de suite

Note donnée au disque :