Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAbsolut Null Punkt › Killsonic Action

Absolut Null Punkt › Killsonic Action

lp • 6 titres

  • 1Disembody
  • 2Godache
  • 3Godkill II
  • 4Deus Irae
  • 5Zettai Reyd
  • 6Killsonic Action

enregistrement

Recorded Live at CBGB, Kyoto, Nov. 29th 1987.

line up

Kk. Null (guitare, chant), Seijiro Murayama (batterie), Asami Hayashi (basse)

remarques

chronique

Revenir aux bases, c'est un truc de pratiquant d'arts martiaux. Apprendre puis désapprendre pour épurer le mouvement, tout ça étendu sur des dizaines d'années intensives – à se demander lequel des deux prend le plus de temps. K.K. Null n'est pas un nigaud, ni le dernier venu. Vous connaissez tous ses projets comme Zeni Geva, ses collaborations innombrables, au pire vous pouvez aller consulter sa page discogs, bien plus fournie (malheureusement) que les pages de notre site. Courant mid 00's, le type a rescuscité, dans l'indifférence la plus totale, son premier groupe de brutal slow core noise, savoureusement appelé « Absolut Null Punkt » - avec Seiji Murayama, oui, parti entre temps faire du minimalisme improvisé. Si je vous en parle aujourd'hui, c'est pour vous faire économiser les cent euros que vous comptiez mettre dans un exemplaire un peu défraichi du premier album live des Swans. Parce qu'A.N.P., tout le monde s'en fout. Trainez pas quand même, le disque ici – un live, il n'y a que des lives de ce groupe – est trouvable pour une dizaine ou quinzaine d'euros, mais vu qu'il a jamais été réedité, ce serait con de voir son prix monter comme la tension dans tes veines après la fin de la première face du vinyle. Parce que vous l'aviez deviné avec la phrase précédente, « Killsonic Action » (attention, confondez pas avec « Ultima Action » ou « Ultrasonic » qui sont quand même bien en dessous) est du même acabit que « Public Castration... ». Une espèce de noise indus mega lourde et mega oppressante, qui n'évoque d'ailleurs pas tant la tribalité animale d'un Swans que la violence mentale d'un Khanate – pour tirer à vue, dans le tas. Aucune seconde de repos là dedans, sauf quand tu retournes le disque. L'agression est constante, criarde (j'ai bêtement cru à un feat de l'Oeil au début), tranchante. Plombé comme ton corps, plombant comme ton moral. Killsonic épuise puis assomme. Un autre truc de pratiquant, ça. Tourner, et à la première ouverture, détruire. Déjà, vu le gabarit, ça mettait pas en confiance. La pochette est à ce titre éloquente : on vient de vous enfermer avec un monstre, et on ne vous entend même pas hurler dans le vacarme. Un disque tellement brutal (brutal au sens d'un coup de tête) et évident (formule trio basse-guitare-batterie, de quoi a -t-on besoin d'autre ?) que rien ne sert d'en parler pendant des heures. Mettez votre protèges dents, et revenez me voir plus tard.

note       Publiée le mardi 21 juin 2016

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Killsonic Action".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Killsonic Action".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Killsonic Action".

saïmone › mercredi 22 juin 2016 - 10:35 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

J'ai oublié d'en parler, mais le SON quoi. LE SON.

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › mercredi 22 juin 2016 - 03:03 Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar

La face A est un calvaire, la B encore pire. Si les vieux Zeni Geva sont à ranger dans le rayon Swans, ce ANP est plutôt très très proche de Khanate : Une pépite d'horreur !

Note donnée au disque :