Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWire › Pink flag

Wire › Pink flag

  • 1977 • Harvest 7243 8 29846 2 7 • 1 CD

cd • 21 titres

  • 1Reuters3:03
  • 2Field Day for the Sundays0:28
  • 3Three Girl Rhumba1:23
  • 4Ex Lion Tamer2:17
  • 5Lowdown2:26
  • 6Start to Move1:12
  • 7Brazil0:40
  • 8It's So Obvious0:53
  • 9Surgeon's Girl1:14
  • 10Pink Flag3:50
  • 11The Commercial0:49
  • 12Straight Line0:44
  • 13106 Beats That1:12
  • 14Mr. Suit1:25
  • 15Strange3:58
  • 16Fragile1:18
  • 17Mannequin2:37
  • 18Different to Me0:43
  • 19Champs1:46
  • 20Feeling Called Love1:21
  • 211 2 X U1:55

enregistrement

Advision Studios, Londres, Angleterre, 1977

line up

Colin Newman (chant), Robert Gotobed (batterie), Bruce Gilbert (guitares), Graham Lewis (basse, choeur)

remarques

La réédition cd de 1994 comporte deux titres bonus : "Dot Dash" (2:25) et "Options R." (1:36)

chronique

Styles
cold wave
punk
post punk
rock
Styles personnels
british punk > cold wave

Le temps, c'est de l'argent. Cet adage bien connu, représentatif des idéaux de l'époque dans laquelle nous vivons, Wire a voulu l'adapter à sa manière. Symptômatique du genre, la musique est ici basique (un quatre temps), sans plus. Les mains sont tendues et ne voyagent que rarement au delà de la barre des mi (les entêtants accords de la plage titre). Les titres sont expéditifs et font rapidement le tour de la question : l'acide "Mannequin", "The Commercial" qui, en quarante secondes, résume ce que Led Zeppelin a mis dix ans à imposer... "Start to Move", "Brazil", "It's So Obvious" ou encore "Different to Me" sont, en ce sens, représentatif de la scène punk, mais ne constituent pas, surtout pas, l'atout majeur de ce groupe au phrasé et au comportement typiquement british (ce rapport distancié du chanteur Colin Newman). C'est avec "Reuters", "3 Girls Rumba", les pesant "Lowdown" et "Strange" ou encore "Feeling Called Love", aux tempos plus lourds, que l'on perçoit plus aisément les incidences que leur musique, par instants plus réfléchie qu'on aurait pu s'y attendre, au rapport glacial, quasi industriel, sera à même d'apporter à un mouvement alors déjà moribond. Ainsi, à leur suite, Joy Division et Bauhaus, pour ne citer qu'eux, en tireront les premières leçons. Un manifeste punk de plus, mais selon toute vraissemblance, le plus sincère de tous.

note       Publiée le samedi 13 juillet 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pink flag".

notes

Note moyenne        21 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pink flag".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pink flag".

zugal21 › samedi 4 juillet 2020 - 11:59  message privé !

Je le trouve paradoxalement " homogène mais inégal " .

Note donnée au disque :       
DesignToKill › mercredi 5 février 2014 - 12:28  message privé !

1 2 X U !

Note donnée au disque :       
TribalCrow › lundi 4 juillet 2011 - 17:03  message privé !

Punky, le Drapeau Rose l'est. Mais plutôt que des coups de massue bien barbares, ce sont plutôt des coups de couteaux bien placés entrainant la mort subite. Ces titres courts faussement basiques et rudement efficaces côtoient des chansons plus longues, plus lourdes et torturés comme ce "Reuters" en ouverture, batterie roulante, riffs tranchants et basse nerveuse outro, le plus mélodique "Mannequin" , sans parler des plus fous "Pink Flag" et des étrange et froids "Strange" et "Lowdow". Du Punk déjà Post et Vague Froide pour jouer avec les étiquettes avec des compos solides et un réel talent.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mardi 28 décembre 2010 - 23:56  message privé !

on tour en europe cet hiver. Le 11 fev bruxelles, 12 fev Point FMR, 24 fev Lausanne. http://www.pinkflag.com/

NevrOp4th › samedi 10 avril 2010 - 11:42  message privé !

"Send" est vraiment leur chef d'œuvre. Il a toute sa place ici. Pour Pink Flag pas assez écouté, mais aux premières écoute il a un son assez gigantesque je trouve.

Note donnée au disque :