Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutokrator › The Obedience to Authority

Autokrator › The Obedience to Authority

cd • 8 titres • 36:11 min

  • 1Chapter I03:49
  • 2Chapter II04:41
  • 3Chapter III02:25
  • 4Chapter IV04:18
  • 5Chapter V05:19
  • 6Chapter VI03:25
  • 7Chapter VII06:14
  • 8Chapter VIII06:00

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé et masterisé par L.F

line up

L.F (guitare, basse, samples), David Bailey (voix).

Musiciens additionnels : The Auditor

remarques

Sorti également sous forme numérique téléchargeable ici : https://autokrator.bandcamp.com/
Coédité par Godz ov War.

chronique

NKVD, Autokrator… à lire les noms des projets du Monsieur, auteur et producteur de cette musique que je vais vous décrire, on sent un certain intérêt pour la politique à la main de fer, ne laissant pas d’espaces pour les avis divergents, un exercice du pouvoir qui ne tolère pas les malentendus ou l’ironie… Ici avec Autokrator, on sent ce besoin d’étendre l’emprise par la densité du propos, on veut ajouter l’exemple à la théorie de l’autocrate, seul et remplissant tous les vides de votre existence par son visage et son sourire : voix growlées / hurlées quintuplées au carré, blasts biomécaniques et grosses couches de guitare, un son au final bien rampant et aussi épais que de l’huile qui se faufile dans les interstices des dalles, ça se mélange au sang et à la bile, ça ne lave pas, ça enduit. Vous ajoutez à ces surcouches une sous-couche de bruits destinés à annihiler tout silence et vous aurez donc, juste pour vous, un bloc tout rempli de choses envahissantes à la maison, un objet sombre et lourd. N’atteignant pas encore les degrés de cauchemaritude que j’ai pu subir chez d’autres compères de cette musique alliant les bruits de l’industrie avec ceux plus chauds de la Jackson et de la gorge, Autokrator reste quand même un bon gros farfadet plein de suie dont l’écoute me donne autant de kif que celui du travail des scieries, de la contemplation de hangars vides, et bien sûr du visionnage du Spectacle faisant croire que le totalitarisme n’arrive qu’ailleurs et qu’aux autres. « Plus de silence, plus de liberté ». GNARK !

note       Publiée le vendredi 13 mai 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Obedience to Authority".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Obedience to Authority".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Obedience to Authority".