Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAztec Death › Demo

Aztec Death › Demo

cd | 5 titres

  • 1 Helpful hands
  • 2 Zombie gold
  • 3 Passengers I
  • 4 Passengers II
  • 5 Adrian's dirge

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Christopher Ortega (chant, guitare), Miachel Ortega (basse), Trevork Hicks (batterie)

remarques

https://aztecdeath.bandcamp.com/releases
La démo est disponible en digital sur le bandcamp du groupe mais la version physique CDr commandable auprès du groupe inclut deux morceaux bonus (Passengers I et II)

chronique

Pas besoin d’album bien produit, de groupe connu, pour ressentir un coup de coeur. Quelle délicieuse sensation que celle d’écouter la démo d’une formation inconnue, de sentir sa gorge se nouer, de frissonner, de la jouer encore et encore, de sentir son corps s’emplir d’une émotion douce et intense…Quel plaisir de la passer chaque jour, de n’avoir qu’une envie, la partager, la faire écouter à un maximum de personnes, de l’inclure dans son set à chaque fois que l’on mixe dans une soirée…Ce flash, je l’ai ressenti avec Aztec Death, une formation originaire du Texas dont la musique m’a flanqué une claque que je n’avais pas ressentie depuis belle lurette. A la base, le trio décrit sa musique comme post punk mais vu la variété des influences, il est clair que cela va au delà, en incluant des touches de deathrock, notamment dans le jeu de guitare. Impossible de ne pas songer également à Warsaw et Joy Division mais dès la première écoute, l’auditeur découvre vite que ce groupe-là a déjà une forte personnalité qui l’affranchit aisément de ses influences reconnues. J’ai été frappé par leur capacité non seulement à pondre des mélodies qui m’ont littéralement crucifié mais également à développer des atmosphères. Premier point, la volonté de pousser le chant en avant. Quelle excellente idée ! Christopher Ortega a une voix vraiment fascinante, assurée mais doublée d’une légère mélancolie comme on pouvait la déceler chez Adrian Borland (à qui le combo rend d’ailleurs hommage sur le splendide ‘Adrian’s dirge’). Second point, le travail sur les sonorités (usage de pédale d’orgue, de delay). Troisième point, des arrangements en béton. La rythmique impeccable, dépouillée, assure le côté hypnotique sur lequel se posent guitare et voix. Le reste se joue sur des détails, comme par exemple sur ‘Helpful hands’, chanté sur un ton légèrement désenchanté avant que, sur la fin, Christopher Ortega ne laisse soudain l’émotion jaillir pour un effet des plus puissants. L’adéquation des textes et de la musique participe à l’émotion, un ressenti très fort sur ‘Adrian’s dirge’, une chanson réellement magnifique. Les deux ‘Passengers’ sont superbes également, plus brutes et tendus, comme savait l’être Joy Division à ses débuts (le ‘II’ avec ses sonorités d’orgue funèbre est jouissif). Bien sûr, il s’agit d’une démo et le mastering global n’est pas à 100% mais franchement, il ne manque pas grand chose, car en terme d’arrangements et de mixage, je ne vois pas ce qu’on pourrait ajouter tant ce qui est proposé est puissant, prenant et assuré. 5 pour le moment, je réserve la note maximale pour l’album quand il sortira mais dans mon coeur, c’est sûr, cette démo vaut 6…

note       Publiée le vendredi 25 mars 2016

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Demo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Demo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Demo".

ajoutez une note sur : "Demo"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Demo".

ajoutez un commentaire sur : "Demo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Demo".