Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEerie › EP

Eerie › EP

k7 • 5 titres

  • 1Living Flesh Is Burned
  • 2Nausea
  • 3Eve Mourn In Hollow Grave
  • 4Flickering Sillhouettes
  • 5Night of Seagulls & Hidden Track

remarques

Le EP peut être écouté ou téléchargé ici: https://lostinfog.bandcamp.com/album/eerie-self-titled-ep

chronique

Il ne fait pas toujours bon être punk en Indonésie; dans un pays comptant une des scènes les plus actives au monde (là bas, c’est un vrai mode de vie, une alternative réelle, pas une petite lubie) mais qui aime régler ses lois sur la charia, ‘rééduquer’ du keupon, ça se fait dans certaines provinces (emprisonnements, crêtes rasées de force, vêtements brûlés, c’est beau le XXIème siècle)…Seulement, c’est grand, comme état; pour soumettre les punks, le gouvernement aura encore du boulot. Surtout qu’une nouvelle menace pointe le bout de son nez, même si elle est franchement anodine pour l’heure, voilà que certaines formations se mettent à jouer du deathrock…Enfin une, Eerie (angoissant, lugubre…in french), pourvue d’une k7 déjà sold out (plutôt réjouissant). Inutile de rechercher la moindre trace d’influence orientale, on se croirait revenu aux débuts de la scène aux débuts des 80’s, avec le côté punk lourd et une volonté de tisser des atmosphères fantômatiques. Est-ce la voix lointaine, quelques passages sur les notes hautes de la basse ? Certaines chansons m’évoquent le Death in June des débuts sur scène (‘Nausea’). La production est volontairement brute, renforçant l’aspect punk de la chose mais Eerie veut clairement quelque chose de plus glauque que du punk; il suffit de lire les textes et de voir la pochette. Le travail sur la guitare en témoigne également avec quelques touches claires histoire de lancer une ambiance froide pour revenir ensuite à des accords électriques. Prometteur, c’est certain. Comme le groupe a été pris sous la houlette du bon label Lost in Fog, on est en mesure d’espérer une suite. Face au fondamentalisme religieux gagnant du terrain, si les esprits de l’autre-monde s’en mêlent, le gouvernement indonésien est loin d’avoir gagné la bataille. Invoquons-les à haute voix !

note       Publiée le mardi 8 mars 2016

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "EP".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "EP".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "EP".

Shelleyan aka Twilight › mardi 8 mars 2016 - 20:08  message privé !
avatar

Exact, je possède ce DVD, bien sympa. Encore exact sur la répression, c'est pourquoi, j'ai précisé certaines provinces...Il y en a une en particulier dont j'ai oublié le nom...Il y a aussi le DVD 'Pang nat det' qui montre la tournée du groupe allemand CLUSTER BOMB UNIT en Indonésie...Il y a des jeunes keupons qui débarquent parfois de bleds du fin fond de la jungle pour aller s'entasser à 500 dans un endroit prévu pour 100...Les membres du groupe, habitués à jouer dans de petites salles pas toujours pleines, n'en revenaient pas.

Note donnée au disque :       
Rastignac › mardi 8 mars 2016 - 18:14  message privé !
avatar

J'ai les yeux qui ont fourché, je croyais que c'était un groupe polonais en voyant le drapeau, je comprenais plus la chronique ! Je me souviens bien de cette médiatisation du rasage de crêtes, dans un endroit réputé bien puritain, un ami de là-bas m'a précisé que la répression n'était quand même pas la même partout, c'est un pays très hétérogène, sur de nombreux points... par ailleurs, dans le registre plus metal, y a un documentaire pas mauvais sur les scènes du monde entier, je crois que ça s'appelle Global Metal (?), qui s'attarde longuement sur l'Indonésie. Pléthore de groupes de death, black, punk là-bas.