Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAgoraphobic Nosebleed › Bestial Machinery

Agoraphobic Nosebleed › Bestial Machinery

2xcd • 136 titres • 78:41 min

  • CD 1
  • 15% Control00:48
  • 2Scrutinized00:17
  • 3Prey For Death / Hollowpoint / Conform To... Death / Life Is Pain / Profit Is The Motive00:52
  • 4Snake Charmer00:24
  • 5Chasing A Dream00:39
  • 6Allegiance00:59
  • 7Information01:30
  • 8Loss For Words00:10
  • 9Your Insecurity00:08
  • 10Rich Get Richer00:20
  • 11Ode To A Junkie00:53
  • 12Crawl Of The Mind00:55
  • 13What I Did On My Summer Vacation00:55
  • 14One More Drink01:19
  • 15Forgotten In Space03:48 [Reprise de Voivod]
  • 16Letter Bomb00:31
  • 17El Topo00:22
  • 18Vapor Lock01:19
  • 19Victims As Dogs00:28
  • 20Dead Above The Neck00:32
  • 21The Executioner Vs. The Sodomite00:09
  • 22From Above00:10
  • 23Green Inferno00:29
  • 24100 Dead Rabbits00:19
  • 25Circle Of Shit00:56
  • 26Amputee01:10
  • 27Eight Girls Instead Of Nine00:59
  • 28Sex On The Flag01:37
  • 29The Newlyweds Are Raped00:43
  • 30Mule00:46
  • 3110,000 Bullets00:35
  • 32Centipede00:25
  • 33Lithium Daydream00:32
  • 34Doubled Over00:11
  • 35Suicide Note #100:18
  • 36From Filth To Defilement00:32
  • 37Who Can Wreck The Infinite00:24
  • 38Morphine Constipation00:12
  • 39Unholy BMX Fights The Nod (Morphine Constipation Remix)02:32
  • 40Exceptional Waste00:23
  • 41Fat Fucking Chance00:12
  • 42Holy Mountain00:09
  • 43Sweetback00:22
  • 44Arrival Of Bees00:43
  • 45Where You Like00:14
  • 46Powertrip00:34
  • 47Worthless00:25
  • 48Pain In Living00:19
  • 49Lose Your Will00:41
  • 50Unbelievable Stress00:26
  • 51Another Useless Asshole00:37
  • 52My Life Is A Money Pit00:37
  • 53Debilitating Headache00:27
  • 54Powerfail00:41
  • 55Paradigm00:28
  • 56The Power Of Dolemite00:10
  • 57Cut To Happy Hour00:57
  • 58Military Scientist00:42
  • 59Kool-Aid Feedbag00:28
  • 60The Big Fuck You00:27
  • 61Computer Lethargy00:20
  • 62Non-Action00:18
  • 63Anti-Septic00:10
  • 64Hessian Bodyfarm01:28
  • 65Solvent01:04
  • 66Glade, A Straw, And A Sandwich Bag00:58
  • 67Headglass00:41
  • 68DC500:37
  • 69Hungry Child01:09 [Reprise de Corrosion of Conformity]
  • 70I'd Rather Be Sleeping01:04 [Reprise de D.R.I.]
  • 71I Don't Need Society00:57 [Reprise de D.R.I.]
  • 72Black Ass, White Dick00:14
  • 73Black Market Blastbeats00:20
  • 74Death Takes A Shit 200:26 [Reprise de Assnuke]
  • 75Ketamine And Kryptonite01:10
  • CD2
  • 76Pud Rock00:19
  • 77Hammer Fight00:48
  • 78Gravework00:56
  • 79Can You Dig?00:12
  • 80Retardo Montalbon01:06
  • 81Death Takes A Shit00:27
  • 82Panic Gasp00:31
  • 83Hooker Bomb00:29
  • 84Pigs Smell Fear00:30
  • 85Fuck Your Soccer Mom00:33
  • 86Baby Cannon00:28
  • 87You Have No Rights00:52
  • 88Just A Band00:43
  • 89Obscene00:47
  • 90Gorrendously Mutilated00:52
  • 91Habitrail For Humanity00:11
  • 92Inappropriate Response00:32
  • 93Nickel Plated Knuckle Fuck00:27
  • 94Recovering Contraband From A Constricted Airway01:07
  • 95Nice Ass00:56
  • 96Pinkworld01:22
  • 97Hysterical Misery00:50
  • 98My Own Rules00:17
  • 99Intro00:14
  • 100Mobilize00:35
  • 101Measure The Bite Marks00:07
  • 1027.5%00:15
  • 103The Alcoholic Pain00:13
  • 104Eyes Like Two Pissholes In The Snow00:21
  • 105Pediatric Burn Unit00:15
  • 106I Smell Really Bad00:07
  • 107Ten Fucking Steps00:13
  • 108The Grief That Summer Brings00:23
  • 109Driven To Succeed00:12
  • 110So Many Car Phones, So Few Bullets00:11
  • 111McCarthy Witch Hunt00:07
  • 112The River00:18
  • 113Harvey00:28
  • 114Hate Disguised As Legislation00:22
  • 115Fucking Move, Prick00:27
  • 116The Pros And Cons Of The CIA00:23
  • 117Scare Tactics00:12
  • 118If You Thought Elvis00:16
  • 119Disease Bomb00:16
  • 120Gratuitous Wound Photos00:23
  • 121Broken Political Wing00:42
  • 122Full Metal Swimsuit00:34
  • 123Swimming In The LaBrea Tar Pits00:37
  • 124Tough Guy Bullshit00:08
  • 125I Feel Dumb00:12
  • 126Ritalin Attack00:04
  • 127Absolutely No Samples00:09
  • 128Silence00:06
  • 129Driven To Succeed 200:30
  • 130Bloated And Complacent00:30
  • 131Privy To War00:19
  • 132Typical Tough Guy Bullshit00:14
  • 133Man's Hate00:32 [Reprise de Sore Throat]
  • 134I Gave You My Life00:08
  • 135Control00:57 [Reprise de Napalm Death]
  • 136Ladies And Gentlemen00:20

enregistrement

CD 1 : pistes 1 à 13 extrait du split LP avec Cattlepress. Pistes 19-30 extraites du 7'' EP sans titre. Pistes 31-39 extrait du split 7'' avec Benumb. Pistes 40-49 extrait du split 7'' avec Enemy Soil. Pistes 50-56 extraites du split 7'' avec Laceration. Pistes 57-63 extraite du split 7'' avec Gob. Pistes 64-76 extraites de la réédition 7'' de "Honky Reduction". // CD 2 : piste 3 extraite de la compilation "Bleargh: A Music War". Piste 5 extrait d'"Audio Terrorism". Piste 6 extraite de "Accidental Double Homicide". Pistes 8, 9 extraites de "Cry Now, Cry Later" version 2. Piste 12 extraite de "Monster In My Head. Piste 21 extraite de "More Noise By Nice Boys". Pistes 11 et 22 extraites de "Speed Freaks 2". Pistes 23-53 extraite de la démo d'ANB. Pistes 54-60 extraites de "Earful of Shit". Pistes 1, 2, 4, 7, 10, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 18, 19, 20 : inédites.

line up

Scott Hull (guitare, programmation de la boite à rythmes, voix), Jay Randall (voix)

Musiciens additionnels : Richard Johnson (voix), Aaren Morrisette (voix), Sean Wipfle (voix), Jason Hodges (voix), Nate Mastablasta Mitter (voix), Sherwood Webber (voix), Dom (voix).

remarques

Compilation de plusieurs inédits, splits, singles, démos, participations à compilations, etc., antérieures à la publication de l'album "Honky Reduction" (1998). Sorti en CD et réédités sous formes de fichiers téléchargeables sur le bandcamp de Relapse. La compilation s'étale sur deux cds à cause de la limitation technique à 99 pistes sur ce format.

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
noise
Styles personnels
actif agressif

Quoi de plus pertinent qu’une compilation pour entamer le tour du propriétaire dans la discographie tentaculaire, grindcore, puissance, violente, d’un groupe qui a sorti des tonneaux de splits et d’albums, frayant directions diverses et variées ? Quoi de plus simple de commencer par ça pour combler les trous agoraphobes et saignants de notre guts of darkness ? Ouais, c’est plus facile à dire qu’à faire avec ce genre de groupe, ça s'étale, on change de style, on ne sait pas si parfois ça tient plus de la blague morbide ou de la réelle transgression révolutionnaire… et puis cette maniaquerie d'entasser le plus de choses, de sons, de messages dans le minimum d'espace... vous avez déjà eu la patience de lire *tous* les titres d’un album d’ANB ou d’Anal Cunt ? En même temps ils font un effort pour attirer l’œil vu que certains intitulés sont vraiment gratinés, pour ceux d’Anal Cunt je vous invite à aller lire ça dans les bonnes crèmeries de métadonnées, sinon pour Agoraphobic Nosebleed, le titre de groupe avec beaucoup de lettres dans le minimum d'espace, vous aurez un bel aperçu, notamment avec cette compilation : « Morphine Constipation », « Another Useless Asshole » (37 secondes), « Fuck You Soccer Mom », j’en passe et des euh… enfin, d’autres quoi. En fait, ceci est loin d’être une compilation exhaustive, regroupant « seulement » quelques singles, EP et splits apparemment sortis avant leur premier album chez Relapse « Honky Reduction », puis une petite dizaine d’inédits sur le deuxième CD. Mais, la violence. La violence ! Une heure, dix huit minutes et quarante et une secondes de hurlements, de boite à rythme intense, de bidouille électronique agressive, de gros riffs hull(k)esques d’une variété et d’une créativité hallucinante, de tempos passant de l’intro lente à la blast-madness de quatre secondes, le tout empaqueté par l’illustrateur Florian, digne successeur de Pushead dans le genre comic book stupéfié avec cornes et crânes, et pilules, seringues, champignons, cadavres, jeunes filles au teint violet, dragons à douilles, fleurs fanées, couleurs vives et cicatrices… car les stupéfiants, si vous ne saviez pas ce que c’était, vous en découvrirez une longue liste ici, nombre de morceaux beuglant sur les effets et l’envie des pires drogues disponibles sur le marché. Voilà, Agoraphobic Nosebleed c’est plus ou moins beaucoup bpm, enfin souvent très très beaucoup, mais c’est bizarrement entraînant si on laisse monter la rage en soi, car il faut savoir cultiver sa haine en écoutant ce genre de musique, c’est destructeur, de mauvais poil, et si vous n’aimez pas le propos vous le sentirez rapidement grâce à cette impression de se faire gaver comme une oie par les obsessions des deux grosses têtes velues de ce groupe qui font tout pour se donner un air de psychopathe agressif quand ils arrivent à se lever du lit à 17 heures pétantes - si vous kiffez, bienvenue au club de la soif de folie le point levé, le froc baissé ! Long, mais finalement très homogène dans le style, répétant avec obstination haine, misanthropie, besoin de baston, rythmique éprouvante, épouvante urbaine et frissons de manque, cette compilation omettra quand même de nombreux albums à écouter, et restera donc ce qu’elle est, à savoir une porte d’entrée quasi promotionnelle et un bon moyen de pouvoir entendre des splits fastidieux à se procurer les uns après les autres. Mais même en le prenant pour un guide Michelin, ce son extrême, absurde, confinant à la destruction même du besoin de se faire comprendre ou de partager je ne sais quelle énergie, cet autisme grindnoise trucmuche pourra faire sentir les secondes, puis les minutes, puis l'heure comme un peu longues à se faire aboyer dessus comme ça, car, tout d'abord, et d'une, 1 : j'ai rien fait. Et de 2 : c'est de la faute d'un autre. Et de 3 :

note       Publiée le samedi 5 mars 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bestial Machinery".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bestial Machinery".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bestial Machinery".

Darkfachor › vendredi 11 mars 2016 - 09:54  message privé !

Du grand n'importe quoi cette compil', ahah ! Sinon leur dernier EP, "Arc", est très bon aussi, mais dans un style radicalement différent.

taliesin › mardi 8 mars 2016 - 07:46  message privé !

Truc de tarés... Mais qui tient la route !

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › samedi 5 mars 2016 - 12:29  message privé !

comme dirai l'aut' imam : J'peux pas dire plus.

Note donnée au disque :       
(N°6) › samedi 5 mars 2016 - 01:24  message privé !
avatar

Voilà pourquoi je préfère chroniquer du Earth.