Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWhite Blacula › Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)

White Blacula › Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)

digital • 1 titre • 3:03 min

  • 1Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)3:03

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

2015

line up

Gym Pest (chant), General MIDI (batterie, choeurs), Stud Spider (basse), Doc Horror (guitare, choeurs), Zombina (claviers, choeurs), Tom Hanx (saxophone nu)

chronique

Les temps sont troubles. J’entends ça à longueur de journée à la TV, à la radio, sur les réseaux divers comme d’été, c’est la mé-merde un peu partout. C’est facile dans cette perspective de faire la moue, de sombrer dans la morosité… et pourquoi pas tant que j’y suis, pourquoi pas se tourner vers les exploits passés, me dire que bouh, que c’était mieux avant, que toutes mes stars préférées ont le cancer, si elles ne sont pas déjà passées de l’autre coté… Nan ?... Eh, vous voulez un bon conseil, en voilà un : filez écouter White Blacula tout de suite, et sans perdre une seconde. Voilà l’histoire : après deux-trois balbutiements et un album dans une veine pourrions-nous dire ‘horror-garage’, un peu déluré sur les bords, le groupe commence à trouver sa voie, plus folle, plus complexe, plus originale, une sorte de prog-punk où la bonne humeur règne en maîtresse incontestée. Le tournant s’est cristallisé sur le monumental titre ‘The Big Release’, qui fut d’ailleurs extrait de l’album pour former un EP à part entière, agrémenté de deux-trois juteux bonus tracks. Et alors quoi. Alors on n’arrête pas un train en marche, tout comme on n’arrête pas l’entrain d’un tel groupe déchainé. Et voilà que déboule maintenant ce Orange Minyak, morceau de bravoure au clip joyeusement éthylique. Mais merde quoi, si c’est pas communicatif toute cette joie là, cette méga-patate. Vous sentez l’entrain qui monte de manière exponentielle ?… à un point qu’aux deux tiers du titre, lorsque le groupe redouble d’énergie dans son refrain, on frôle la crise cardiaque ! Voilà, Le mot est lâché. Si il y a bien un groupe qui nous a habitués à grimper aussi haut dans l’hystérie maitrisée, c’est bien les Cardiacs, dont White Blacula se pourrait devenir la version festive made in 2015. Ca semble trop beau pour être vrai ? et pourtant…

note       Publiée le lundi 22 février 2016

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Orang Minyak (There's a Nude Man Hanging Out the Window)".

Klarinetthor › lundi 22 février 2016 - 17:15  message privé !

tellement degouté de les avoir raté juste avant de connaitre leur musique et leurs territoires, quel chanteur pour commencer! Bon et sinon cette piste ne me renverse pas comme Zero Hours, ils ont placé la barre tellement haute avec le dernier EP. Et ils viennent d'annuler encore un super concert a venir en mars, blimey!

Note donnée au disque :       
Bernard › lundi 22 février 2016 - 13:50  message privé !

Ça me ramène vaguement de vieux souvenirs de Spliff (l'album 'The Spliff Radio Show' 1980) l'ancien backing band de Nina Hagen, en tout cas sur le morceau 'Orang Minyak'.

Dioneo › lundi 22 février 2016 - 13:46  message privé !
avatar

Ah ah ah ! Ils sont tellement beaux, tellement bien (dés)habillés, tellement... Anglais, aussi !

Ça a l'air effectivement bien bon, ce truc. Tiens donc... Il semble qu'un visiteur m'en avait laissé quelques louchées sur mon disque dur. Quelle chouette et opportune coïncidence ! (Et merci pour le gentil fuck au c'était-mieux-avant, en passant... Ça fait toujours plaisir de pas être le seul que ça saoule, cette histoire et son cortège de déploration maso des idoles qu'eux-c'était-quand-même-autre-chose-mon-bon-monsieur-y'a-plus-de-saison).

sergent_BUCK › lundi 22 février 2016 - 13:27  message privé !
avatar

Et voilà donc le fameux clip : https://www.youtube.com/watch?v=8wU...
Excellente journée !

Note donnée au disque :