Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSierpien › Zawsze Nasze

Sierpien › Zawsze Nasze

cd • 9 titres

  • 1The Line
  • 2Punitive Campaign
  • 3New Turn
  • 4Ortodoxy Opt Islam
  • 5Correspondents Of News Agencies
  • 6New Middle Ages
  • 7Total Revival
  • 8The Last Day for Excuses
  • 9Dagon Loves Surf

enregistrement

Same Day Records, Moscou, Russie, printemps 2014

line up

Artem (chant, guitare, basse), Denis (batterie)

remarques

Existe en LP et en K7. https://sierpien.bandcamp.com/

chronique

Incroyable, cette vision étriquée du monde et des choses qu’on peut avoir quand on est jeune…Quand j’y repense, ces yeux que j’ai ouverts à la chute du Mur quand je me suis rendu compte qu’il existait une culture punk et des groupes new wave en Europe de l’Est…Et comme je me suis rué sur les disques que j’ai trouvés ! Enfin, c’est pas venu tout de suite car outre le silence des médias, les problèmes de distribution n’étaient pas une vue de l’esprit. Aujourd’hui, c’est différent et vu la richesse de la scène dans certaines villes de l’Est, j’en suis bien heureux. D’autant qu’avec l’avènement d’internet, les communautés sombres sont devenues de vraies familles; on échange, on se produit, on distribue les disques des potes, on les invite en concert, on achète le merchandising, on les promeut comme on peut. C’est ce plaisir que j’éprouve notamment en chroniquant des projets tels que Sierpien, un combo originaire de Moscou oeuvrant dans un post punk goth assez direct dans la production. Il faut dire que Artem, le géniteur, assure tout lui-même (artwork y compris) à l’exception de la batterie. On cherchera les influences philosophiques et musicales vers CRASS, UK Decay, Part1, Gang of Four même, soit un goût pour un jeu de percussions travaillé avec beaucoup de roulements, une basse lourde, des guitares crues mais pas trop non plus. Les morceaux de Sierpien évoquent une touche froide, moins flamboyante que chez UK Decay par exemple, de par des tempi plus retenus, une certaine électricité dans la guitare qui ne sonne pas punk pour autant (les mélodies sont trop travaillées pour ça), que renforce le choix du russe pour le chant. La voix elle-même évite de trop se laisser aller à l’émotionnel, comme si elle se voulait narratrice plus que actrice, ce qui n’a rien à voir avec de la monotonie, au contraire. L’album s’écoute tout seul, sans temps mort ni longueur superflue, avec une ambiance cohérente du début à la fin; il sait se montrer sombre, dynamique, mais surtout équilibré entre ces deux pôles. Rouge comme la Place, gris comme le béton, 100% sincère.

note       Publiée le samedi 26 décembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Zawsze Nasze".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Zawsze Nasze".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Zawsze Nasze".