Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVîrus › Huis-clos

Vîrus › Huis-clos

cd • 4 titres

  • 1Bonne Nouvelle
  • 2Marquis de Florimont
  • 3Reflection Eternal
  • 4Navarre

line up

Virus (mc), Banane (instrus)

remarques

Sorti en double CD accompagné de "Faire part" chroniqué par notre ami Ntnmrn

chronique

Rouen c'est mon fief, ma ville, mon identité. J'y suis né, j'y ai grandi, j'y suis devenu adulte. Ce n'est pas une confession, c'est une responsabilité : celle d'entretenir les semblants à travers une vérité (après tout, c'est de là que vient notre actuel « président de la république ») ; celle qui consiste à creuser l'écart entre Le Horla et David Douillet. Entre Monet et Frank Dubosc (putain, ce boloss était le voisin de mon frère à grand cul), ou la diagonale tracée de Corneille à Trézéguet. Pour le domaine qui nous intéresse, plus contemporain : de Lagaf' à Casey. Rouen, c'est le berceau de Gericault, ça n'étonnera personne. Ici, quand on joue du metal, ça donne Ataraxie - dont le dandysme réel n'a rien à envier à l'ancien patron de la boite à bière, rue cauchoise ; c'est vous dire. Notre terrasse, c'est la Cathédrale. Notre arrêt de bus, c'est l'Abbaye St-Ouen. Notre artiste, c'est Alain, le SDF. Notre prison, historique, hardcore, putain, elle s'appelle Bonne Nouvelle – on y bouffe le poumon de nos codétenus, ça vous situe l'ambiance – à qui Vîrus rend donc hommage sur son nouvel EP, Huis-Clos, qui n'a de hip-hop, dommage, que le semblant (de huit titres, doublette d'avec Faire Part). Sa face toute blanche annonce la couleur, en tout cas sa carence: ici c'est pas noir, c'est gris, comme la ville et ses trottoirs, son ciel, il faut plisser les yeux pour croire voir. Banane – oui c'est son nom – n'offre pratiquement plus de beat ; instrus spectrales, d'après la mort. Les morceaux de bravoure sont absents quand les paroles crèvent l'abscès : le flow trébuche sur des paroles que le mec a trop buché. Difficile d'y voir clair dans ce brouillard, le mec embrouille tout : il met « du vin dans son vin – et balance ses pires pensées qu'il avait cru ôter ». On est où, en taule, à Navarre (l'HP des beaufs du 27 qui cherche à devenir le Rouvray à la place de Sotteville), au CSAPA ? Impossible de savoir. Un type qui considère « le flou comme un début de lumière », ça pointe là où les murs s'effritent mal comme du vieux shit, ceux des Sapins, du Chateau Blanc, la Grand Mare, sauf qu'on n'est plus en 94, les émeutes n'existent plus, la seule cause qui mérite un peu de baston c'est la sortie du trou – des trous, des petits trous là où pousse un peu de gazon ; l'honneur est une blague qu'on passe à tabac ; l'amour est un sketch mal joué qui termine dans le scotch ou c'est à cause du scotch que ça a mal tourné ? On peut pas être sûr, on peut juste être sûr de rien. Dans le doute, Vîrus enquille les haikus définitifs, les jeux de mots tournés sur eux-mêmes, en spirales, tourné vers le vide – vers le trou. Rouen, double visage, les chiures sur le palais de justice (rénové, parait-il), les colombages qui s'écroulent, le style et l'esbrouffe dans les reflets des flaques qui puent de la place de la pucelle. Une ville d'enculés d'une grâce obscène. Une ville teubé de petits malins. Une ville qui n'a jamais demandé Vîrus, mais qui l'a bien mérité.

note       Publiée le samedi 12 décembre 2015

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Huis-clos" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Huis-clos".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Huis-clos".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Huis-clos".

microbe666 Envoyez un message privé àmicrobe666

Ah oui les soliloques du pauvre ça fait quelque chose

M-Atom Envoyez un message privé àM-Atom

ca fait du bien d'écouter un truc comme ca...ca laisse encore un semblant d'espoir quant a l'avenir de l'underground français. par contre j'ai écouté quelques titres du collectif asocial club...ben putain c'est franchement mauvais !!! et pour en revenir a virus, sa dernière sortie avec monsieur marie place la barre encore bien haut...a écouter d'urgence !

Note donnée au disque :       
Ntnmrn Envoyez un message privé àNtnmrn
avatar

jolie chronique, on dirait que Vîrus a lu Michel Foucault sur celui là

petit bémol effectivement : ça manque d'un morceau de bravoure ici (je parle surtout de Huis Clos), d'un banger qui envoie la purée à la #31#, même si la métamorphose instrumentale (ou plutôt la radicalisation dark ambient de Banane jusqu'à l'épuration rythmique maximale sur la superbe "Reflection eternal") est on ne peut plus honorable en ces temps de trapisation générale

Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

C'est magique, comme un tour d'Houdini qui tourne mal

Note donnée au disque :       
Arno Envoyez un message privé àArno

Tiens, Rouen, dans mon imaginaire, ça a toujours eu un petit côté magique à cause de Rosa-Crux.