Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBloodthirst › Chalice of Contempt

Bloodthirst › Chalice of Contempt

cd • 8 titres • 38:23 min

  • 1I Was the One Who Threw the First Stone04:05
  • 2Yell of Devotion05:25
  • 3No Way Out of Hell (Emptiness of Dying)04:23
  • 4Break the Bounds of Flesh and Blood03:49
  • 5Chalice of Contempt05:05
  • 6Militant Nihilism05:00
  • 7One with the Dark05:01
  • 8Imaginary Reasons05:35

enregistrement

Enregistré au Left Hand Sound, Poznań, novembre 2013 - février 2014. Mixé et masterisé au Czyściec Studio, Katowice, février 2014.

line up

Rambo (guitare, voix), MinT (batterie), Hiszpan (basse, voix).

remarques

Egalement disponible sous forme cassette chez Arachnophobia Records.

chronique

Du vin, du thrash, et du vin, c’est ce que propose Bloodthirst depuis quelques années, depuis sa Pologne riante. Enfin, on devrait plutôt dire du thrash, du thrash, et du thrash pour cet album, du thrash et du black aussi, parce que c'est le genre dominant, parce que ça saute aux oreilles tout de suite pour qui sait ce que ça veut dire, mais surtout parce que c’est une sauce bien installée dans des clous inamovibles tout au long de l’album, à savoir ce genre musical plutôt ponctué de gras et de voix gutturale, de transpiration, de passion et de linéarité, et là, même quarante minutes deviennent un peu trop longues… parce qu’il faut savoir se l’envoyer cet espèce de condensé de riffs interchangeables entre tous les morceaux, à croire qu’il y avait un morceau originel, « Le Morceau », avec « Le Riff » d’intro, le riff du couplet, le riff du break, etc. Donc oui, c’est bien fichu, c’est sombre, c’est pas beau et ça le revendique, c'est en opposition, antichrétien dans un pays très chrétien mais thrash metal dans un pays très metal, et le rendu est un peu ennuyeux, ce qui fait que j'ai même beaucoup de mal à parler d'un morceau en particulier plus que d'un autre, comme si en fait on écoutait une pièce de 40 minutes de musique répétitive, alors que c'est pas trop ce que je cherche en écoutant du thrash. Bon, oui, ok, la rythmique du genre fait que c'est assez inévitable d'avoir de la redite, mais il faut également une part de folie et tout simplement de virtuosité quelque part pour changer un genre qui fête presque ses trente ans aujourd'hui en quelque chose qui vaut le coup d’être vécu parce que ça n’existait pas, ou alors pas de la même manière. Ici, bon, ça déroule, mais ça n’accroche pas, faut à une inspiration qui a dû tomber dans le bidon de sang frais ou plutôt dans le tonneau de vodka… pour les amoureux DU riff, car si celui qui est proposé ici vous sied, vous prendrez votre pied... quant à moi, bof. Ah, ce lancinant besoin de diversité...

note       Publiée le mercredi 2 décembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Chalice of Contempt".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chalice of Contempt".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chalice of Contempt".