Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPublic Image Limited › What the world needs now

Public Image Limited › What the world needs now

cd • 11 titres

  • 1Double Trouble
  • 2Know Now
  • 3Bettie Page
  • 4C'est La Vie
  • 5Spice of Choice
  • 6The One
  • 7Big Blue Sky
  • 8Whole Life Time
  • 9I'm Not Satisfied
  • 10Corporate
  • 11Shoom

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Wincraft Studios, Cotswolds, Grande Bretagne, 2014

line up

Bruce Smith (batterie, percussions, programmation), John Lydon (chant), Lu Edmonds (guitares, piano, mini darbuka, luth), Scott Firth (basse, percussions, cordes)

remarques

chronique

Mon histoire d’amour avec Public Image Limited est au zénith, ce groupe me fait bouillonner les sangs, m’enthousiasme comme à l’époque, me donne envie de ruer dans les brancards, de montrer mon cul aux passants comme un gamin…Chaque sortie live ou studio squatte sans vergogne mes platines car John Lydon est tout sauf un vieux punk, il est un punk tout court, un vrai, un électron libre, comme il l’a toujours été. Le verbe plus corrosif que jamais, la critique acerbe, l’humour noir et le ‘fuck’ au coin des lèvres, le voilà qui nous délivre le second album studio depuis la reformation de sa ‘créature’, histoire de prouver que le premier n’avait rien d’un hasard. Impossible pour moi de faire abstraction de l’émotionnel quand j’écoute une galette du Johnny; ‘This is P.I.L’ m’avait secoué le coeur, été mon disque de chevet pendant un bon paquet de temps, ce qui lui avait valu la note maximum, tempérée à 5 à force d’écoutes (elle ne baissera jamais plus bas, inutile de me corrompre)…’What the world needs now’ a fonctionné inversement. Pas une déception, loin de là, mais pas le coup de foudre attendu. Je l’ai alors patiemment installé dans mes oreilles, mon esprit…Que de promenades dans les pâturages de ma région le casque vissé sur la tête à l’écouter de A à Z…Et j’ai fini par comprendre, les mots, les notes, ont accepté de me révéler leurs sortilèges. De quoi le monde a-t-il besoin ? D’un autre ‘Fuck off !’, la réponse est nette et tombe en fin de disque sur ‘Shoom’. D’ici là, Johnny nous a livré une collection de chansons irrésistible dans la plus pure tradition P.I.L., des brûlots punky comme ‘Double trouble’ (magnifique avec des réflexions telles que ‘Domestos is domestic bliss’), ‘Know now’…’Betty Page’ aussi où l’Amérique en prend pour son grade. Notre Anglais aime jouer sur les sonorités, les répétitions parfois limite ad nauseam, comme à la grande époque de ‘This is not a love song’ ou ‘Religion’. Imperturbable, la rythmique assure comme un monolithe tranquille, simple mais précise comme une horloge suisse, permettant à la guitare de distiller des lambeaux tristes, des accords électriques et à Johnny de raconter. Et il en raconte, le bougre ! Il faut dire qu’il a pas mal travaillé son timbre, ce qui lui permet, outre ses tics de langage habituels, de s’aventure vers des choses plus émotionnelles comme en témoigne la mélancolie du troublant ‘C’est la vie’, un ‘Big blue sky’ planant marqué par la passion du dub, mais aussi de réaffirmer la colère avec la hargne nécessaire (‘Corporate’ et son refrain assassin: ‘Murderer !’). Histoire d’épicer le plat, le groupe se fend d’un ou deux ajouts tels que la touche western de ‘The one’, l’aspect faussement trance du potache ‘Shoom’ et ses kilos de ‘Bollocks’, ‘Fuck off’ à la ligne…Bref, Lydon ex-Rotten n’a pas l’intention de ranger sa langue au fond de sa poche. Soutenu par des musiciens impeccables (constaté de visu sur la scène, Lu Edmonds est un maître), il s’éclate, sa voix au top comme elle ne l’a jamais été et ‘What the world needs now’ est un putain d’album ! De colère, de la bile, de l’acide mais aussi, bien planqué sous la couche de fumier, de la tendresse et un véritable espoir pour l’avenir…’What the world needs now is another fuck off’…Il y a un léger tremblement dans ton chant, Johnny, et c’est là, ton génie. Comme quoi, il n’y pas que Iggy Pop qui soit encore capable de nous montrer son cul mais Johnny le fait avec classe, version country gentleman.

note       Publiée le mercredi 25 novembre 2015

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "What the world needs now" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "What the world needs now".

notes

Note moyenne        11 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "What the world needs now".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "What the world needs now".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Pareil, le morceau est pourri. Je comprends la démarche, je n'y adhère pas mais voilà.... Quel artiste n'a pas ses faux pas ? Et ceux-ci ont un contexte au moins...

Note donnée au disque :       
SEN Envoyez un message privé àSEN

Ce morceau est une lettre d'amour pour sa femme atteinte de la maladie d'alzheimer et évoque les moments heureux passés ensemble à Hawaï... Bon c'est peut être pas ouf, pour certains la démarche peut paraître risible visiblement, mais moi j'y trouve rien d'infamant personnellement.

Message édité le 24-01-2023 à 22:43 par SEN

Note donnée au disque :       
kranakov Envoyez un message privé àkranakov

P.I.L. en liste pour représenter l'Irlande à l'Eurovision... Je sais que je manque d'humour, mais il y a quand même des blagues que je trouve vraiment pourries... à l'image du nouveau single, d'ailleurs ?

https://www.youtube.com/watch?v=HURFlF8CyV8

Note donnée au disque :       
SEN Envoyez un message privé àSEN

Ouais "Shoom" déboîte !

Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Ouiiii sympa ce dernier album ! Shoom est excellent ! 4.5 bouboules ;-)

Note donnée au disque :